Revenir à la rubrique : Faits divers

Le Port : Coup de chaud cette nuit au rond-point du Sacré Coeur

Il était un peu avant minuit cette nuit quand les pompiers de La Possession ont été appelés sur un feu de poubelles au rond-point du Sacré Coeur, à proximité des concessions automobiles. Une fois sur place, les trois hommes et la femme qui composaient l’équipage ont découvert un véritable barrage de poubelles en feu et […]

Ecrit par zinfos974 – le samedi 06 février 2021 à 01H16

Il était un peu avant minuit cette nuit quand les pompiers de La Possession ont été appelés sur un feu de poubelles au rond-point du Sacré Coeur, à proximité des concessions automobiles.

Une fois sur place, les trois hommes et la femme qui composaient l’équipage ont découvert un véritable barrage de poubelles en feu et de barrières de sécurité renversées, qui bloquaient presque totalement la chaussée.

C’est au moment où ils s’approchaient de l’incendie que leur camion a subi un jet de galets, dont l’un a atterri dans la portière côté passager, à hauteur d’homme.

Les pompiers ont alors fait demi-tour pour se positionner quelques mètres plus loin, sur le grand rond-point qui surplombe la quatre voies, dans l’attente des policiers du commissariat du Port appelés à la rescousse.

L’unique patrouille de nuit du commissariat est arrivée peu après, avec quatre hommes à bord. Après concertation avec les pompiers, trois hommes ont courageusement progressé à pied vers l’incendie en scrutant les alentours avec leurs lampes torches, sous l’unique protection de leurs frêles boucliers, tandis que le quatrième gardait le véhicule et faisait faire demi-tour aux véhicules qui arrivaient.

Fort heureusement, il n’y a pas eu d’autres jets de projectiles. Les pompiers ont alors pu s’avancer et le feu était définitivement éteint quelques minutes plus tard.

Ces incidents sont peut-être à relier aux condamnations le 3 février dernier à un an de prison ferme, avec mandat de dépôt à l’audience, de Dany Dubard, présenté comme l’un des organisateurs de la manifestation pour le réveillon du 31 décembre au Port. Les trois autres Portois qui étaient poursuivis en même temps que lui étaient ressortis libres du tribunal avec des peines comprises entre 12 et 18 mois de prison avec sursis. Les quatre hommes avaient également écopé de 300 euros d’amende chacun pour avoir violé le couvre-feu et de 135 euros d’amende chacun pour non-port du masque.

 

Le Port : Coup de chaud cette nuit au rond-point du Sacré Coeur

Les pompiers interviennent sous la protection des trois policiers

 

Le Port : Coup de chaud cette nuit au rond-point du Sacré Coeur

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Aux assises, le procès du ti-père accusé de la mort de Gabriel : « Frapper, c’est une méthode d’éducation »

Ce mardi, au deuxième jour du procès d’Haymerick Gonfo, la mère de Gabriel n’est pas venue témoigner, malgré l’importance de sa déposition. La cour a décidé de poursuivre l’audience – alors que la défense avait plaidé un renvoi de l’affaire – dévoilant des détails poignants sur les maltraitances subies par l’enfant. Haymerick Gonfo risque 30 ans de réclusion criminelle et ne reconnaît pas les faits.

Etang-Salé : Un adolescent emporté par les vagues, mais retrouvé sain et sauf

Un adolescent a été emporté par les vagues à l’Etang-Salé au cours de la nuit, ont rapporté nos confrères de Linfo.re ce mardi matin. Un dispositif de recherches a été déployé par les pompiers et les forces de l’ordre.
L’adolescent a finalement réussi à regagner le rivage et à retrouver ses proches. Les pompiers n’en ayant pas été immédiatement informés, les recherches se sont poursuivies alors que l’adolescent était sain et sauf.

Violences en milieu carcéral : 34 points de suture en un coup de fish-fish

Un homme de 38 ans comparaissait ce vendredi devant le tribunal judiciaire pour des faits de violences, d’outrage et de menaces de mort. Incarcéré au centre de détention du Port, il s’en est pris à un détenu dans la cour de promenade en lui assénant un coup de fish-fish, couteau artisanal fabriqué par les détenus à partir d’une brosse à dent.