Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Le modèle à suivre

Le modèle à suivre pour manager un monde durable, ne doit pas ressembler à la dynamique de l’entreprise. Une entreprise bien gérée est un magnifique champignon. OK. Mais que diriez-vous d’une forêt envahie par les champignons, au détriment de tout le reste ? Non, le Monde ne doit pas ressembler à une forêt de champignons même […]

Ecrit par François-Michel Maugis – le mercredi 05 janvier 2022 à 11H15

Le modèle à suivre pour manager un monde durable, ne doit pas ressembler à la dynamique de l’entreprise. Une entreprise bien gérée est un magnifique champignon. OK. Mais que diriez-vous d’une forêt envahie par les champignons, au détriment de tout le reste ? Non, le Monde ne doit pas ressembler à une forêt de champignons même les plus beaux champignons du Monde. Le Monde, c’est autre chose. Autre chose de plus complexe et de plus harmonieux. Les champignons ne pourraient pas vivre sans les arbres et sans la multitude d’êtres vivants et d’interactions qui créent l’harmonie générale. Si la société des humains souhaite rétablir l’harmonie que, semble-t-il, elle a perdu depuis longtemps, elle doit s’inspirer des grands équilibres de la nature dont elle dépend mais dont elle tente désespérément, à tort, de se détacher depuis plusieurs siècles. La simplification des structures est une tentation humaine bien compréhensible mais totalement en dehors des clous de la joie et du bonheur d’une société équilibrée.

Mesdames, Messieurs les dirigeants du Monde, Mesdames, Messieurs les maîtres à penser, suivez une autre route. Et, si vous cherchez un nouveau modèle, je vous l’affirme, celui-ci existe, il est sous nos yeux du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, il ne connaît pas de frontières et il a su merveilleusement s’adapter à tous les climats, à tous les environnements. Malgré l’immensité de nos savoirs, il faut cependant bien reconnaître que ce monde de la nature, notre propre biotope, est encore peu connu dans son intimité. Les mille miracles qui président à son harmonie et à ses grands équilibres, nous échappent encore plus que de raison. Alors que nous sommes passés maître en constructions artificielles, nous sommes de sombre ignares pour tout ce qui touche la matrice même de la vie sur Terre. Regardons, réapprenons, observons. Alors, nous nous apercevrons que toutes les réponses à nos questions existentielles ou de survie, sont données par l’ahurissante complexité des interactions naturelles.

Nous inspirer de ce modèle pour rectifier un parcours erratique qui ne nous mène nulle-part, voilà la solution pour nous sortir de ce merdier. Il est temps de tomber les masques et les œillères qui nous cachaient notre propre avenir. Voilà, me semble-t-il la seule et unique manière de pouvoir espérer un monde meilleur et de dire, sans mentir à tous ses amis : « Bonne année ».

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le Bon sens

(Les humains seraient-il monstrueusement insensés ?)

Qui est responsable du chaos?

Je suis impressionné par le nombre de personnes qui souhaitent devenir premier ministre de Macron ! L’intéressé s’en amuse, écrit aux Français sur l’incapacité de ces prétendants de s’accorder, et part en voyage aux Etats-Unis. La course à la soupe n’aide pas à clarifier la situation critique dont la responsabilité en revient au Président de la République. A lui seul !