Revenir à la rubrique : Société

Le “Kar’ La Nuit’” démarre dès ce soir !

Ce nouveau service de transport à la demande a été lancé ce vendredi par le TO et la Semto. Destiné aux salariés de la restauration ou de l’hôtellerie, mais aussi aux noctambules, deux mini-bus seront mis en service une expérimentation de six mois tous les jours de 20h à 3h.

Ecrit par M.B – le vendredi 01 mars 2024 à 18H53

Pour palier au manque d’offre de transport public après 20h, la Semto et le TO réfléchissent depuis plus d’un an à un service spécialisé pour répondre à la demande. Ce manque de transport constitue un gros frein à l’emploi, car il est presque impossible de rentrer en bus pour les salariés en horaires décalés.

Deux mini-bus de neuf places sont mis en service pour l’instant, mais “cela pourra évoluer si l’expérimentation est concluante. Un agent de sécurité sera présent les trois mois, et on essayera de voir si on peut faire sans pour les trois mois restants”, précise Irchad Omarjee, président de la Semto. Les usagers devront s’inscrire avant d’accéder à la réservation pour prouver qu’ils sont majeurs. Ensuite, ils pourront réserver leur trajet jusqu’à dix jours en avance, et au minimum de deux heures avant le trajet. Le prix du ticket, entièrement dématérialisé, sera de 5 euros par voyage, ou par un abondement mensuel de 20 euros pour usagers de Kar’Ouest.

Les jeunes travailleurs sans voiture comme cible

Les futurs usagers seront pris en charge et déposé dans l’un des 470 arrêts de bus Kar’Ouest. Une petite révolution, dont se félicite Emmanuel Séraphin. “C’est vrai un plus d’avoir ce service de transport dans une ville balnéaire. On a travaillé avec l’ensemble des hôteliers. Les jeunes qui étaient en apprentissage au Centhor ou dans les autres établissements devaient parfois renoncer à un contrat, car il n’y avait pas de transport”, explique le président du TO.

Ainsi, Ornelle, réceptionniste dans un hôtel de l’Ouest, s’est inscrite ce vendredi matin au service. “C’était compliqué avant. Le transport n’était jamais assuré, et j’ai déjà dû refuser des embauches à cause de cela”, précise la jeune femme.

Ce nouveau Kar’ La Nuit’ permet ainsi de “sécuriser aussi bien les routes, avec des déplacements de nuit en transport, mais aussi l’emploi pour ces travailleurs de ces secteurs aux horaires atypiques. C’est un service qui doit être rendu, et si c’est concluant, nous pourrons aller plus loin”, souligne le sous-préfet de Saint-Paul, Philippe Malizard.

Les usagers pourront découvrir ce nouveau service dès ce soir en suivant la procédure d’inscription.

 

Thèmes : Saint-Paul | TCO | Transport
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Médailles de l’Engagement : Un policier réunionnais récompensé par la MGP

Lors de la 3e cérémonie des Médailles de l’Engagement, la mutuelle MGP a honoré 36 policiers pour leurs actions notables. Parmi eux, on retrouve le Réunionnais Alexandre V. de La Réunion, récompensé pour avoir fondé le Moufia Boxing Club à Saint-Denis, un club inclusif servant divers groupes sociaux, dont des policiers, des personnes porteuses de handicap et des jeunes marginalisés.

A La Réunion, 55 millions d’euros d’impôts ont été collectés en 2023 suite à des contrôles fiscaux

L’an dernier, sur les 536.000 foyers réunionnais qui ont rempli leur déclaration d’impôts sur le revenu, 92% l’on fait sur internet. Selon la Direction régionale des finances publiques, les fraudes constatées lors des contrôles fiscaux concernent principalement les entreprises. La nouvelle campagne déclarative des revenus, qui a débuté ce lundi 15 avril, verra l’intensification de la lutte contre la fraude via l’utilisation de logiciels informatiques et le croisement de données.

La Poste et la SEOR s’associent pour la création d’un Refuge Péi

La SEOR et la Plateforme Industrielle du Courrier de Saint-Denis ont collaboré pour transformer cette dernière en « site pilote » du programme Refuges LPO Péi en 2023, s’engageant à protéger la biodiversité locale et à sensibiliser les employés à la préservation de la faune et de la flore.

Des fermetures nocturnes à prévoir sur le boulevard Sud

Sur la RN6 boulevard Sud à Saint-Denis, pour permettre des travaux de fouille pour le raccordement au réseau électrique, la circulation sera interdite sur la contre-allée de la tranchée couverte Mazagran Doret dans le sens Nord/Ouest, de 20h à 5h les nuits du lundi 15 au mercredi 17 avril. Une déviation sera mise en place par la voirie communale.

Les Chroniques de tonton Jules #170

L’attaque de l’Iran sur Israël, la riposte prévisible d’Israël sur Téhéran, je ne vous en parlerai pas : toute la presse le fait et le fait bien. Mais encore faudrait-il, pour être informés, que vous écoutiez les radios, que vous lisiez les journaux, y compris en ligne, que vous visionniez les JT. Attention : je n’ai rien contre les réseaux dits sociaux mais ces derniers démolissent les neurones, le libre-arbitre et la raison critique : on avale le pré-cuit, on ne pense plus. Et ce sont bien ces derniers, libre-arbitre et raison critique qui nous distinguent de la paramécie.

Nos journalistes, je veux dire « nos vrais journalistes », contrôlent dix fois une information avant de la mettre en ligne. Les « faux journalistes », parés du nom d’influenceurs, ne vérifient jamais rien, comptant sur notre seule passivité. On constate alors que les bonobos et colibris nous surpassent côté cellules grises.

Je me contenterai, comme depuis pas mal de temps, de l’actualité courante ; laquelle contient suffisamment de quoi se lamenter, geindre ou s’esclaffer.

Fé roulé Férrère !