Revenir à la rubrique : Faits divers

Le fils de Maman Kaporal reconnaît le braquage d’une station-service à Saint-Joseph

Deux individus ont été condamnés pour un car-jacking et des violences en réunion à Saint-Pierre. Parmi eux, Alfredo Othello, qui a avoué avoir commis un braquage à main armée dans une station-service de Saint-Joseph la semaine dernière. Le vol d'un véhicule lui aurait permis de continuer sa cavale, a-t-il expliqué.

Ecrit par G.D. - B.S. – le lundi 08 avril 2024 à 19H15

Deux hommes étaient jugés ce lundi après-midi au tribunal de Saint-Pierre pour des faits violents à Saint-Pierre. Ils ont été condamnés à de la prison ferme pour une tentative de car-jacking, un car-jacking et des violences en réunion.

Les deux individus présents à la barre sont déjà très connus de la justice, mais l’un d’entre eux a aussi une notoriété sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’Alfredo, le fils de Maman Kaporal, dont la punition pour un vol alors qu’il était mineur avait été diffusée en direct sur les réseaux sociaux. Une sextape avait aussi fuité sur Internet quelques années plus tard. Le jeune homme a avoué avoir participé au braquage d’une station-service à Saint-Joseph dans la nuit qui a précédé les faits jugés aujourd’hui.

 

Il reconnaît le braquage

 

Interpellé suite aux car-jackings, Alfredo Othello a avoué aux policiers qu’il avait participé à l’attaque à main armée dans une station-service survenue mercredi dernier à Saint-Joseph.

Celui qui était connu pour avoir été puni par sa mère après le vol d’une ceinture Kaporal alors qu’il était au lycée, a affirmé aux forces de l’ordre qu’il est actuellement impliqué dans une relation amoureuse compliquée. C’est la raison pour laquelle il commet des délits : il veut aller en prison et être éloignée de sa compagne.

Les complices du braquage seraient toujours en cavale.

 

Un car-jacking pour s’enfuir

 

Quatre individus auraient pris part à des violences dans la nuit qui a suivi le braquage à Saint-Joseph. Alfred Othello et ses complices étaient à la recherche d’un véhicule qu’il aurait pu utiliser pour partir en cavale.

Les jeunes, dont deux mineurs, ont d’abord tenté d’intimider une conductrice qui se trouvait rue du Presbytère à Saint-Pierre ce soir-là vers 23 heures. Plusieurs individus lui ont bloqué la route et deux ont tenté d’entrer dans sa voiture. La victime a réussi à redémarrer et à prendre la fuite.

Mais un autre automobiliste qui se trouvait à la Ravine Blanche a été pris à partie alors qu’il s’apprêtait à partir. Il a été invectivé par le groupe de jeunes puis l’un d’entre eux lui a dérobé les clés des mains. Les agresseurs réclament de l’argent à leur proie qui tente de se défendre avant d’être rouée de coups. L’automobiliste est notamment frappé avec un poing américain.

Ils étaient quatre à s’en prendre aux automobilistes, parmi lesquels deux mineurs, dont un qui n’a pas été interpellé.

 

Deux jeunes connus pour des violences

 

Alfredo Othello a déjà été condamné pour d’autres faits, notamment de violences conjugales. « Othello est en cavale et il a besoin de se faire la malle après avoir braqué une station-service la veille« , souligne le procureur de la République qui rappelle que le suspect est sans domicile fixe. Il requiert cinq ans de prison ferme, la révocation de son sursis probatoire de trois mois, une interdiction de séjour à Saint-Pierre pendant cinq ans, ainsi que son maintien en détention à Domenjod car son complice présumé pour le braquage de la station-service est détenu à Saint-Pierre.

Pour son avocat, Me Ali Ben Ahmed, les agissements de son client avaient pour but de le faire interpeller parce qu’il ne voulait pas être en cavale.

 

 

Son complice, Jean-Kevin, bien que d’aspect juvénile, n’est pas non plus un enfant de chœur. Depuis qu’il a célébré son 18e anniversaire début mars, c’est déjà la deuxième fois qu’il est jugé en comparution immédiate. Le procureur de la République requiert 36 mois, dont 12 avec sursis et la révocation de huit mois de sursis prononcés il y a trois semaines.

 

Les deux jeunes vont en prison

Jean-Kevin, écope de 24 mois de prison dont 21 mois avec sursis probatoire de deux ans, 105 heures de travaux d’intérêt général mais voit aussi son sursis de trois mois être révoqué.

Le tribunal condamne Alfredo Othello à trois ans de prison ferme auxquels s’ajoutent la révocation d’un sursis de trois mois et une interdiction de port d’arme pendant cinq ans. Il pourrait être à l’avenir jugé aux Assises pour le braquage de Saint-Joseph.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
66 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Une femme victime d’attouchements dans une piscine municipale

Un homme comparaissait le 17 mai dernier devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour des faits d’agression sexuelle. Sur proposition du parquet, la victime a accepté de correctionnaliser cette affaire qui était, au départ, ouverte pour des faits criminels de viol. Il a été reconnu coupable ce vendredi et condamné à 6 mois de prison avec sursis.

Plaine des Cafres : Un impressionnant incendie ravage une maison abandonnée

Un impressionnant incendie s’est déclaré ce vendredi après-midi à la Plaine des Cafres dans le centre-ville du 23e km, à proximité des locaux de la PMI, non loin de la caserne des pompiers.
L’intervention est toujours en cours dans cette maison abandonnée, l’ancien dortoir des filles du foyer Marie Poittevin.

RN2 de Saint-André : Accident dans le secteur de Petit Bazar

Sur la RN2 à Saint André, suite à un accident qui s’est produit dans le secteur de Petit Bazar, la route a été fermée à la circulation en milieu de matinée dans le sens Nord/Est avec une déviation par la bretelle de sortie de l’échangeur, et la RN2002. Un sur-accident est ensuite survenu. La route a finalement pu être rouverte à la circulation en fin de matinée.