Revenir à la rubrique : Faits divers

Le fils d’Arnold Cadet, impliqué dans les affaires de son père, à son tour écroué au Bénin

Ce mardi, c'est au tour du fils de l'homme d'affaires autoproclamé de rejoindre la prison de Cotounou. Considéré comme un complice actif dans les faits d'escroquerie et d'usage de faux, l'excuse de minorité n'a pas joué en sa faveur dans un pays où les lois sont différentes.

Ecrit par 2181159 – le mercredi 28 septembre 2022 à 15H52

C’est grâce au mineur qui, selon ses proches, serait « pire que son père » que Ludovic R. a rencontré Arnold Cadet. L’adolescent de 17 ans avait vanté à son maître de stage les qualités d’homme d’affaires exceptionnelles de son père et lui avait conseillé une rencontre. Du business réalisé au Bénin et dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest où le gourou de La Réunion avait réussi à s’implanter en 2021. La rencontre entre les deux hommes aurait eu lieu il y a peu. En 48 heures, le Saint-Louisien exerçant dans le domaine de la mécanique, un domaine bien connu des Cadet père et fils, pilotes de rallye, avait été convaincu de partir à la conquête des marchés de Cotonou au Bénin.

Selon nos informations, Arnold Cadet lui aurait apporté des preuves matérielles de son succès sauf que les documents présentés étaient des faux. Floué, Ludovic R. aurait monté une société en 48 heures chrono et versé 60.000 euros sur un des comptes de Cadet afin d’avoir accès au marché d’installation de 50.000 climatiseurs dans des logements sociaux que ce dernier lui avait assuré avoir gagné au Bénin. 

60 000 euros, une voiture et une moto

Deux autres chefs d’entreprise auraient également été pris dans les filets de Cadet. L’un d’eux aurait financé son billet d’avion ainsi que celui de son fils. Mais sur place, les responsables d’un réseau de bienfaisance dans lequel Arnold Cadet s’était investi en se réclamant d’une popularité réunionnaise à laquelle lui seul croît, commençaient à avoir des doutes sur cet homme providentiel à qui ils avaient pourtant accordé leur confiance.

Le profil du Réunionnais avait commencé à arriver au Bénin. Arnold Cadet avait en effet été condamné à 4 ans de prison dont un avec sursis dans une affaire d’escroquerie sur fond de sorcellerie. Arnold Cadet était donc attendu de pied ferme la semaine dernière par les autorités béninoises. Leurs doutes se sont confirmés lorsqu’ils ont appris que leur ancien ambassadeur au sein de l’Union Européenne, Madagascar et Maurice au sein du Roscao, radié en décembre 2021, faisait visiter à ses trois hôtes réunionnais des bâtiments laissés à l’abandon depuis 15 ans dans la capitale. 

Deux procès, l’un au Bénin et l’autre à La Réunion

L’étau s’est alors resserré puis, refermé sur Arnold Cadet, arrêté, placé en garde à vue puis en détention provisoire dans l’attente d’un procès qui devrait se tenir devant la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme. Après avoir été entendus, les trois opérateurs économiques réunionnais ont été relâchés. Leur retour dans le département est imminent.

En revanche, le fils Cadet, et ce malgré sa minorité, a été placé hier à son tour en détention provisoire. Il lui est reproché une participation active dans les faits d’escroquerie présumés de son père.

Quant au procès en appel d’Arnold Cadet prévu devant la cour d’appel le 27 octobre, il pourrait être renvoyé en l’absence du principal intéressé.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Korbey d’or : L’entreprise mise KO par les malversations de son dirigeant et de ses proches

Nouvelle comparution en correctionnelle pour Sergio Toinette, l’ancien dirigeant de Korbey d’Or, pour abus de biens sociaux, corruption et blanchiment. Six de ses proches sont également poursuivis dans cette affaire d’infractions économiques et financières dont le montant des détournements et des tours de passe-passe entre la société de services à la personne et ses satellites fait tourner la tête. Petit exemple d’un florilège, les 457.000 euros d’espèces qui se sont volatilisées pour se retrouver sur le compte des dirigeants via une porteuse d’enveloppes.