Revenir à la rubrique : Santé

Le couvre-feu sera-t-il prolongé ?

La réunion entre Jacques Billant et les 24 édiles de La Réunion s'est déroulée mardi après-midi. Le préfet a notamment évoqué la situation sanitaire et a discuté avec les élus de plusieurs sujets dont la vaccination et les troubles à l'ordre public. Le plus haut représentant de l'Etat n'a pas évoqué s'il envisageait de reconduire ou non le couvre-feu car il serait encore trop tôt pour en mesurer les effets.

Ecrit par zinfos974 – le mardi 16 mars 2021 à 10H22

La traditionnelle rencontre virtuelle entre le préfet de La Réunion et les 24 maires de l’île s’est tenue ce mardi après-midi. Le plus haut représentant de l’Etat n’a pas souhaité préciser ses intentions concernant le couvre-feu.

Aucune nouvelle mesure n’a été annoncée, le Préfet estime qu’il est encore trop tôt pour mesurer les effets du couvre-feu à 18 heures. La réunion interministérielle doit aussi se tenir demain et des décisions pourraient alors être prises.

Le contexte sanitaire

Le préfet de La Réunion a notamment rappelé aux maires que les contaminations et les taux d’incidence sont en baisse mais que les chiffres sont à nuancer car notre île a dépassé pour la première fois depuis le début de la troisième vague épidémique le seuil d’alerte national en taux de positivité (6,6%). Plusieurs communes sont aussi sous étroite surveillance.

Les autorités précisent aussi que les personnes âgées étaient maintenant plus concernées par l’épidémie alors que les jeunes étaient jusque-là les plus souvent contaminés.

La tension hospitalière a par ailleurs atteint un pic ce week-end avec 90% de taux d’occupation des lits de réanimation. Le préfet ne prévoit cependant pas de nouvelles évacuations sanitaires vers la métropole. 

Les problématiques abordées : Rassemblements, footings, transports en commun

Les maires ont alerté le préfet sur la concentration des rassemblements en journée et le week-end avant les heures de couvre-feu. Les sous-préfets seront alertés et la gestion de cette affluence sera organisée avec les différentes mairies concernées.

Les autorités ont aussi rappelé que les footings sont interdits après 18 heures : courir n’est pas un motif impérieux.

Au contraire, un élève qui rentre chez lui et qui n’est pas encore arrivé à la maison à 18 heures pourra lors d’un contrôle prouver sa bonne-foi avec un carnet de liaison et un planning.

Les sociétés de transports en commun seront aussi réunies par le préfet pour évoquer la mise en place de mesures complémentaires.

Hausse de la délinquance sous couvre-feu ?

Des débordements sont survenus à La Possession la semaine dernière. Les autorités vont rencontrer les forces de l’ordre pour travailler sur le soutien et l’appui humain qui peuvent être déployés pour renforcer les patrouilles sur la commune.

Le mois de mars sera-t-il totalement sacrifié ?

Le préfet de La Réunion avait annoncé la mise en place d’un couvre-feu de 18 heures à 5 heures du matin pour une durée minimale de 2 à 3 semaines. L’arrêté entré en vigueur le vendredi 5 mars prend fin le dimanche 21 mars.

Jacques Billant pourrait donc alors décidé de prolonger le couvre-feu pour une semaine, ou deux : ce qui reviendrait alors à « sacrifier » le mois de mars, une idée qu’il avait évoqué lors de sa dernière prise de parole. Le but de cette privation est de « retrouver des jours heureux et libres. »

Des données pas suffisamment rassurantes ?

L’Agence Régionale de Santé a fait le bilan de l’évolution de l’épidémie de Coronavirus à La Réunion sur la semaine glissante du 6 au 12 mars. Alors qu’un triste record avait été battu au début du mois de mars (975 cas en une semaine), la situation s’est légèrement améliorée. O[n dénombre 902 nouveaux cas sur la période du samedi 6 mars au vendredi 12 mars]urlblank:https://www.zinfos974.com/Covid-Les-contaminations-en-baisse-6-communes-toujours-dans-le-rouge_a167183.html .

Le taux d’incidence reste donc stable avec 106 cas pour 100.000 habitants, juste au-dessus du seuil du couvre-feu à 22 heures.

Même si l’épidémie de Coronavirus marque le pas dans sa progression sur l’île, la pression hospitalière reste elle très importante. Plus de 60 personnes Covid+ sont hospitalisées en réanimation à La Réunion sur les 122 lits déployés par les autorités sanitaires.

[Le préfet de La Réunion pourrait donc décider de prolonger les mesures actuelles afin de limiter la pression sur les services hospitaliers.]urlblank:https://www.zinfos974.com/Covid-et-couvre-feu-Ce-a-quoi-il-faut-s-attendre_a167176.html

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Point épidémiologique régional du 3 au 9 juin 2024 : La dengue et la leptospirose toujours en baisse

Depuis six semaines, Santé publique France observe une baisse continue des cas hebdomadaires de leptospirose. De plus, le nombre de cas de dengue diminue, bien que le sud de l’île reste majoritairement concerné. Par ailleurs, les consultations pour infections respiratoires aiguës (IRA) connaissent une hausse, selon le réseau des médecins sentinelles. Les autres indicateurs sanitaires restent stables.

3e édition de la Journée mondiale des donneurs de sang à CIMENDEF ce vendredi

La 3e édition de la Journée mondiale des donneurs de sang se tiendra à Saint-Paul ce vendredi. Elle permet de remercier les donneurs, tous ceux qui s’engagent pour le don de sang, et rappeler le caractère essentiel de ce geste avant une période délicate pour l’Établissement français du sang (EFS) : celle des grandes vacances scolaires à la Réunion.

[Communiqué] ViaTrajectoire.fr, le nouveau service qui facilite l’inscription des personnes âgées en structures d’hébergement

À partir du 11 juin 2024, ViaTrajectoire, une plateforme facilitant l’orientation et les demandes d’admission des personnes âgées en structures d’hébergement, sera accessible aux patients, familles et professionnels de santé à La Réunion. Ce service est déployé dans l’île par l’ARS en collaboration avec le Conseil Départemental et le GCS TESIS.