Revenir à la rubrique : Blog de Pierrot

Le 1er article de Philippe Le Claire à Reims…

Légitimité, majorité… bonapartisme ?   Les incessants appels au rassemblement, sur fond de « bella ciao, bella ciao ciao ciao… » ne dupent ni les militants anonymes, ni même les délégués qui le sont un peu moins. Hier soir, l’une d’entre-eux, « delanoïste » – se hâtait vers la gare de Reims pour attraper le train de Paris, et […]

Ecrit par Pierrot Dupuy – le samedi 15 novembre 2008 à 11H51

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

Légitimité, majorité… bonapartisme ?

 

Les incessants appels au rassemblement, sur fond de « bella ciao, bella ciao ciao ciao… » ne dupent ni les militants anonymes, ni même les délégués qui le sont un peu moins. Hier soir, l’une d’entre-eux, « delanoïste » – se hâtait vers la gare de Reims pour attraper le train de Paris, et ne cachait pas son amertume de voir ses camarades filer tout droit vers ce qu’elle pensait être l’affrontement. Elle espérait un ralliement derrière Ségolène… La motion E est pourtant « légitime » disait-elle. Mais, cette légitimité n’est pas celle que donne la majorité absolue et François Hollande a insisté, dès le 6 novembre au soir, sur son caractère « relatif ». Au-delà cette légitimité du vote des militants est elle-même mise en cause, du fait de la fiabilité contestable et contestée du corps électoral.  Pour le 75e  congrès 233 000 encartés ont été retenus, à partir du fameux ROSAM, (Répertoire open source des adhérents et militants). 167 953 étaient à jour de cotisations, les autres bien qu’en compte avec le Parti avaient le droit de régulariser jusqu’au soir du scrutin, le 6 novembre.  Quant à la réalité du corps électoral, au vu des scores réalisés dans certaines fédérations, pas toutes exotiques, nombre de bons socialistes laissent entendre que les « camarades fantômes » sont légion… A La Réunion, dans l’océan Indien, où le président de la Fédé n’est autre que Gilbert Annette, maire de Saint-Denis, qui a défrayé la chronique judiciaire pour avoir été condamné pour corruption à 3 ans de prison, dont 2 avec sursis, en décembre 1997, le représentant de la motion Hamon, a dénoncé, plainte à l’appui, une cascade d’anomalies mettant selon lui en cause la sincérité du vote : militants sans pièce d’identité, secrétaires de section payant pour des adhérents les cotisations en retard… des coups ont même été échangés ! 

Foin de légitimité, quid de la « majorité » pour rafler la mise ? Si Ségolène y parvient. No comment. Mais les concurrents de Ségolène y voient éventuellement la somme de leurs représentativités respectives, plus de 60% des adhérents. Pas franchement un déni de démocratie au regard de l’histoire du Parti. En 1971, lors du congrès d’Epinay, Mitterrand avait pris le PS sans être initialement majoritaire. Mais les choses ont beaucoup changé. Le Congrès produit le Conseil national à la proportionnelle, à partir du score des motions. Jusqu’à la fin des années 90, le premier secrétaire en était issu, et procédait donc de cette majorité là. Mais en 1997 Jospin a instauré l’élection du « premier » par le vote direct des adhérents : le germe du « coup d’Etat permanent » au cœur du Parti ! Or donc, si le « tout sauf Ségolène » peut donner  une majorité aux éventuels « conjurés » à la rose, Mme Royal peut leur faire le coup du 18 brumaire en s’imposant par la force… des adhérents, le 20 novembre, sur un ou deux tours. Sûr que ça fait « envie ».

 
Philippe Le Claire

 

Il y a peu encore, le JIR comptait dans ses rangs Jacques Tillier, Christian Chardon et Philippe Le Claire. Jacques Tillier ayant été nommé à la tête de l’Union, le navire amiral du groupe Hersant, qui tire au bas mot 10 fois plus de journaux que le JIR, les deux autres l’ont suivi.
Christian Chardon a été nommé chef du service « Faits divers » et Philippe Le Claire chef du service politique. C’est à ce titre qu’il a publié aujourd’hui dans les 10 éditions de ce jour de l’Union un article consacré au Congrès du PS qui se tient justement à Reims, la ville où trône l’Union.
Je vous livre cet article en avant-première…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Pierrot Dupuy : Les ennemis de mes ennemis sont mes amis

La question a tourné en boucle sur toutes les radios et toutes les télévisions durant le week-end : Le Rassemblement national est-t-il devenu un parti fréquentable et a-t-il réellement abandonné les idées racistes de son fondateur Jean-Marie Le Pen?

Pierrot Dupuy – Ces salauds de chômeurs

Le patron des Républicains propose rien de moins que de vendre encore plus d’essence et de gasoil. Et cerise sur le gâteau, de le faire payer par ces salauds de chômeurs !