Revenir à la rubrique : Société

L’abattage des requins interdit aussi dans les réserves marines de Nouvelle-Calédonie

L'association Ensemble pour la planète (EPLP) a obtenu l'annulation par la justice administrative des campagnes de pêche dites préventives des requins en Nouvelle-Calédonie.

Ecrit par N.P. – le samedi 30 décembre 2023 à 09H16

La communiqué de l’association EPLP :

Par deux jugements rendus le 28 décembre 2023, le tribunal administratif de Nouvelle-Calédonie a annulé les décisions provinciale et municipale de « gestion de crise requins » :

– l’arrêté provincial Sud autorisant les abattages dans les « aires de gestion durable » ou réserves de l’îlot Maître, de l’îlot Canard et de la pointe Kuendu
– la décision du maire de Nouméa d’organiser des « campagnes de régulation » mensuelles des populations de requins tigres et bouledogues dans la bande des 300 m.

Nous ne cachons pas notre extrême satisfaction face à ces jugements qui concluent comme nous à la légèreté des pouvoirs publics s’agissant des conséquences environnementales de leurs décisions. C’est leur irresponsabilité qui est sanctionnée.

Il ne fait en effet aucun doute qu’en l’absence de données scientifiques relatives tant à l’état des populations de requins qu’aux conséquences des abattages sur ces populations et les écosystèmes auxquelles elles participent, que ces décisions qualifiées de « disproportionnées » par les juges ont été prises à l’aveugle et nous, nous ajoutons, par pure démagogie.

Ainsi, ni le nombre de requins prélevés, ni leur taille, ni leur sexe, ni les lieux de prélèvements, ni les techniques de pêche ne sont encadrés. Les erreurs d’appréciation des deux élues sont multiples.

Cependant, les attendus des jugements ne laissent pas de nous inquiéter. En effet, les juges mettent en relief de fâcheux vides juridiques du code de l’environnement et du code des communes. En l’état actuel du droit local, ce type d’  « opération » ne justifie pas d’une étude d’impact ni d’une consultation du public, comme des espèces peuvent encore être qualifiées de « nuisibles » et faire l’objet de terribles mesures de gestion… EPLP s’attachera à tenter d’obtenir les modifications nécessaires.

Nous attendons désormais un 5ème jugement dans ce dossier, celui de la cour administrative d’appel de Paris. Elle doit statuer sur la légalité de la délibération provinciale Sud qui retire aux requins tigres et bouledogues le statut d’espèces protégées. Le rapporteur public s’est prononcé en faveur de notre association. Nous nous attendons donc à une 5ème dénonciation de la politique provinciale Sud de « gestion de crise requins »… Ce sera ce que l’on qualifie de carton plein !

Pour EPLP, Martine Cornaille

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

1.200 Pétrels de Barau échoués sur toute La Réunion

Durant ce mois d’avril, les Pétrels de Barau juvéniles prennent leur envol pour la première fois, tentant de rejoindre la mer pour aller se nourrir. Chaque année, nombre de ces oiseaux marins endémiques et protégés s’échouent avant d’atteindre le large. Cette année, le nombre d’échouages est beaucoup plus élevé que prévu.

APEBA : Une marche conviviale ce dimanche en faveur de la protection animale

L’association APEBA organise une randonnée familiale dans la forêt de l’Etang-Salé ce dimanche à partir de 9h, en présence de bénévoles, de partenaires, mais aussi de chiens à l’adoption. Un événement qui vise à « soutenir le combat contre la maltraitance et l’errance animales à la Réunion ».