Revenir à la rubrique : Communiqué

La Voix Citoyenne veut  » une île Zéro déchet « 

Dans un communiqué, la Voix Citoyenne – La Réunion demande le renforcement d’actions concrètes contre les déchets.

Ecrit par NP – le samedi 18 mars 2023 à 06H00

Communiqué de Giovanni Payet pour La voix citoyenne :

535 000 tonnes ! C’est le volume de déchets produits chaque année par les Réunionnais, soit près de 630 kilos par an par habitant. C’est beaucoup trop !

Ce chiffre, n’est que le déchet qui cache la déchetterie car certains secteurs comme celui de la construction crée des quantités très importantes de déchets : 2,4 millions de tonnes en 2021 à La Réunion, soit 4,5 fois plus que les déchets ménagers. Enfin, 65% des déchets produits à La Réunion sont enfouis. Cette situation ne peut plus perdurer car les deux centres d’enfouissement de l’île sont à saturation.

A La Voix Citoyenne – La Réunion, nous réitérons notre message. Pour ne pas transformer La Réunion en une poubelle à ciel ouvert une politique volontariste d’économie circulaire et de valorisation des biodéchets est inévitable ! Pour nous, tous les moyens doivent être mis vers le Zéro déchet. 

Une île Zéro déchet

Bâtir une Réunion Zéro déchet signifie, limiter drastiquement l’introduction de produits non-recyclables en les taxant. C’est aussi rechercher la sobriété à tous les stades de la vie d’un produit, de la conception à son traitement en fin de vie. Cette recherche est souvent innovante. Elle crée de l’emploi et d’économies dans le budget des ménages. 

Bâtir une île Zéro déchet signifie aussi protéger durablement l’eau, la terre, l’océan, la nature réunionnaise ainsi que les hommes et femmes de notre île. Elle permet aussi diminuer les populations d’espèces nuisibles vecteurs de maladies tels que la leptospirose, la dengue et le chikungunia.

Pour parvenir au Zéro déchet, La Voix Citoyenne – La Réunion demande le renforcement d’actions concrètes contre les déchets, notamment à l’échelle des bassins versants. Pour cela, nous proposons de :
    • Faciliter l’emploi dans le secteur de l’économie circulaire, développer des ressourceries dans les quartiers et faire la promotion de la consigne. Les collectivités peuvent faire effet de levier !
    • Encourager la valorisation des biodéchets par l’installation de composteurs partagés en pied d’immeubles, dans les quartiers, dans les cours d’établissements scolaires et au sein de nos collectivités.
    • Investir massivement dans la formation aux métiers de la transition et aux solutions “low-tech” (c’est-à-dire les technologies conviviales).
    • Insérer une clause de “réemploi solidaire” dans les appels d’offres et les marchés publics des collectivités et établissements publics.
Enfin, nous tenons à féliciter les citoyen.ne.s et  les structures, notamment associatives, qui agissent au quotidien contre la prolifération des déchets. Tous réalisent des opérations de ramassage et de valorisation de déchets exemplaires. Sans votre action, notre île serait durablement affectée par les déchets.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique