Revenir à la rubrique : Faits divers

La « victime » de terrorisme imaginaire jugée le 11 février

Le procès de Michel E. pour avoir dénoncé une attaque terroriste imaginaire a été renvoyé au 11 février prochain. L’avocat du prévenu étant en période de septaine, le tribunal a préféré attendre avant l’ouverture des débats.

Ecrit par zinfos974 – le mardi 02 février 2021 à 07H49

Le 18 novembre dernier, le Port était le théâtre d’une vaste opération antiterroriste. Les forces de l’ordre avaient déployé des moyens considérables afin de retrouver un suspect qui avait agressé Michel E. à l’arme blanche. Ce dernier s’était présenté au commissariat avec le couteau qu’il affirmait avoir soustrait au terroriste. 80 fonctionnaires, un hélicoptère et même le parquet national antiterroriste (PNAT) s’étaient mobilisés…dans le vide.

Très vite, les policiers se posent des questions au sujet de l’accusateur. Celui qui est employé du TCO, éducateur canin et se présente comme un ancien commando de marine. Un mensonge que les enquêteurs comprennent rapidement. Plus vite que la recherche de témoins de la scène qui sont aussi difficile à trouver que le terroriste. Les policiers finiront même par découvrir que le couteau de chasse avait été acheté dans une armurerie de la ville quelques jours plus tôt par Michel E. . Il finira par tout avouer en garde à vue.

Convoqué au tribunal judiciaire de Saint-Denis lundi 1er février pour avoir inventé cette attaque terroriste, il a demandé le renvoi du procès. Son avocat attitré étant en période de septaine. L’audience est donc prévue le 11 février. Michel E. risque 6 mois de prison et 7 500€ d’amende. Le remboursement des dépenses engendrées pourrait lui être également exigé. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Aux assises, le procès du ti-père accusé de la mort de Gabriel : « Frapper, c’est une méthode d’éducation »

Ce mardi, au deuxième jour du procès d’Haymerick Gonfo, la mère de Gabriel n’est pas venue témoigner, malgré l’importance de sa déposition. La cour a décidé de poursuivre l’audience – alors que la défense avait plaidé un renvoi de l’affaire – dévoilant des détails poignants sur les maltraitances subies par l’enfant. Haymerick Gonfo risque 30 ans de réclusion criminelle et ne reconnaît pas les faits.

Etang-Salé : Un adolescent emporté par les vagues, mais retrouvé sain et sauf

Un adolescent a été emporté par les vagues à l’Etang-Salé au cours de la nuit, ont rapporté nos confrères de Linfo.re ce mardi matin. Un dispositif de recherches a été déployé par les pompiers et les forces de l’ordre.
L’adolescent a finalement réussi à regagner le rivage et à retrouver ses proches. Les pompiers n’en ayant pas été immédiatement informés, les recherches se sont poursuivies alors que l’adolescent était sain et sauf.