Revenir à la rubrique : Politique

La Région débloque 1,5 million d’euros d’aides pour le secteur culturel

La Région Réunion à la rescousse du milieu culturel. Pour aider le secteur, très durement touché par la crise de la covid-19 enrichir raison de l'annulation ou du reports de nombreux évènements, la collectivité régionale a présenté ce mardi son dispositif d'aides économiques exceptionnelles. D'un montant de 1,5 million d'euros, ce dispositif d'urgence s'adressera à 400 acteurs culturels

Ecrit par Nicolas Payet – le mardi 27 octobre 2020 à 13H56

Inquiets du devenir de leurs structures, les professionnels ont été nombreux à tirer la sonnette d’alarme ces dernières semaines sur le sentiment d’abandon de l’Etat, couplé à une recrudescence des cas de contaminations dans l’île, ayant pour conséquences un renforcement des mesures de protection.

Un dispositif de sauvetage en 2 volets

Les syndicats du secteur de la culture ont été reçus il y a quelques jours par le président de Région qui annonce aujourd’hui un premier dispositif de soutien de 1,5 million d’euros d’aide d’urgence sur fonds propres de la collectivité. Cette subvention directe sera versée à 400 acteurs de 1 000 à 10 000 euros en fonction du chiffre d’affaires des associations ou entreprises concernées. Le second volet, d’un montant de 10 millions d’euros, s’appuie sur les fonds du FEDER, et va permettre de prendre en compte la perte de l’activité. Le premier volet devrait être disponible avant la fin de l’année et le second dès début 2021 indique la collectivité régionale. « Nous sommes mobilisés depuis le début cette crise et nous avons notre place à tenir, parfois avec la création de nouveaux dispositifs comme le chèque Mon Île 974 », a assuré le président de la Région Réunion, dont la collectivité a injecté pas moins de 112 millions d’euros dans le cadre de cette crise covid depuis mars.

SI tous secteurs sont pénalisés, c’est sûr que le secteur de la culture l’est encore plus. « Il ne faut pas perdre le bénéfice du travail réalisé sur les 10 dernières années », ajoute Didier Robert. Un secteur qui emploie dans l’île environ 6000 salariés, plus de 700 intermittents du spectacle pour un chiffre d’affaire équivalent à celui du tourisme chaque année.  

Le président de la Région Réunion rappelle avoir maintenu en 2020 les subventions aux associations comparativement à 2019 (ce qui représente un soutien financier de 2,5 millions d’euros à destination de 287 associations).

Les pertes économiques sont estimées à 7 millions d’euros pour l’ensemble des associations et entreprises de ce secteur.

Samuel Irlepenne sur place

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

NRL : Audrey Bélim salue la prise en compte de l’inflation par l’AFIT France

Interrogé par Audrey Bélim, Franck Leroy, nouveau président de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport (AFIT France),a assuré à la sénatrice que l’organisme prendrait en compte l’inflation dans son soutien financier au projet, jusqu’en 2028. « C’est un point fondamental qui n’était pas acquis », rappelle la parlementaire.

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.