Revenir à la rubrique : Faits divers | Société

La gendarmerie intercepte un jeune de 15 ans roulant au double de la vitesse autorisée

Durant le week-end du 2 au 3 mars, la gendarmerie de La Réunion a effectué 14 opérations de contrôles à travers l'île. Si 111 infractions ont été relevées, deux ont particulièrement marqué les forces de l'ordre.

Ecrit par G.D. – le lundi 04 mars 2024 à 07H05

Comme chaque week-end, la gendarmerie de La Réunion a multiplié les contrôles à travers l’île. Sur les 111 infractions relevées, 20 concernaient des conducteurs alcoolisés et 4 étaient sous stupéfiants.

Les militaires ont également relevé 19 excès de vitesse. Au total, 14 permis ont été retirés, tandis que 11 véhicules sont partis en fourrière administrative. Deux faits particuliers illustrent ces derniers points.

Samedi dernier, les motocyclistes de la B.Mo de Saint-Paul ont contrôlé le pilote d’un scooter à 114 km/h au lieu de 50 entre Saint-Paul et Boucan-Canot. Son permis lui a été retiré et son véhicule immobilisé.

Le même jour, les motocyclistes de la B.Mo de Saint-Benoît ont effectué des contrôles sur la RN3 au niveau de Bourg-Murat. Un jeune de 15 ans au volant d’un cyclomoteur a été contrôlé à 86 km/h au lieu des 45 km/h autorisés. Il a tenté de s’enfuir, mais a été intercepté deux kilomètres plus loin. La moto, ayant subi d’importantes modifications, a été saisie dans l’attente d’une éventuelle destruction.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
12 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Saint-Leu : Le père de famille absent à son procès, mais bien présent dans la terreur

Un quadragénaire était jugé ce jeudi par le tribunal correctionnel de Saint-Pierre pour avoir fait vivre un cauchemar à la mère de son fils et à sa famille. En plus des violences et des menaces de mort, il est soupçonné d’avoir dégradé plusieurs véhicules. Faute de preuves matérielles pour ces derniers faits, le tribunal a préféré aller au-delà des réquisitions sur le reste afin d’assurer la paix aux victimes.

Elle tente de se rendre en Chine avec 180.000 euros dans les bagages

Un couple était jugé jeudi 18 avril 2024 par le tribunal correctionnel de Saint-Pierre pour blanchiment d’argent, abus de biens sociaux et transfert d’argent non déclaré entre pays. La femme a tenté de se rendre en Chine avec 180.000 euros dans ses bagages. Un couple atypique dont la gestion du magasin et des finances étonne. Le jugement a été mis en délibéré.