Revenir à la rubrique : Politique

Johnny Payet, secrétaire départemental du RN: « Les gens se sont réveillés »

Le Rassemblement National (RN) a réalisé une performance lors des élections européennes, tant à l'échelle nationale que locale. À La Réunion, les résultats provisoires indiquent un score de 33% pour le RN, suivi par La France Insoumise (LFI) à 20%. Pour la première fois, le RN local enverra un député au Parlement européen en la personne de Marie-Luce Brasier-Clain. Secrétaire départemental du RN, Johnny Payet, a commenté ces résultats en soulignant un réveil électoral significatif.

Ecrit par S.I. – le dimanche 09 juin 2024 à 23H27

Selon Johnny Payet, le travail accompli par le RN a encouragé les électeurs à se mobiliser. « Les gens se sont réveillés », lance-t-il, tout sourire. Toutefois, il a exprimé sa préoccupation face au taux d’abstention encore élevé, estimant que cette situation est une responsabilité qui devait être partagée par l’ensemble des partis politiques. Il appelle à une prise de conscience collective pour inciter la population à participer davantage aux élections : « Il faut absolument que les hommes politiques prennent conscience qu’il faut qu’on se rassemble pour ramener la population aux urnes », a déclaré le maire de la Plaine-des-Palmistes.

Une commune qui a une nouvelle fois plébiscité le Rassemblement national lors d’un scrutin, puisque le parti présidé par Jordan Bardella y a recueilli près de 49,29 % des voix. Johnny Payet a exprimé sa satisfaction en notant que les électeurs avaient suivi la majorité municipale, « renforçant ainsi la confiance de la population envers le Rassemblement national et son équipe locale ». « On a même fait une petite boutade, on est presque déjà à 49-3 », sourit l’édile palmiplainois.

 

L’élection de Marie-Luce Brasier-Clain: « Pas une surprise »

 

Un responsable politique doublement satisfait, car le score obtenu par le RN a pour conséquence directe d’envoyer Marie-Luce Brasier-Clain au Parlement européen. Une surprise qui n’en n’était pas une pour le patron du RN local « compte tenu de sa position éligible sur la liste de Jordan Bardella ». Il a en outre souligné que le RN avait obtenu plus de 30 sièges à Strasbourg, soit 12 sièges supplémentaires par rapport à la dernière législature, « ce qui constitue une excellente performance », se félicite-t-il.

En ce qui concerne l’avenir du RN à La Réunion, Johnny Payet a exprimé l’espoir que de plus en plus de responsables politiques et d’autres personnes n’hésitent plus à s’exprimer et à rejoindre le mouvement. Il a rappelé que lors des sénatoriales, une collaboration avec Jean-Jacques Morel « avait permis au RN d’obtenir 80 voix », un résultat « prometteur pour les prochaines élections municipales ». « Il faudra absolument que les politiciens décident et prennent courage de se rassembler autour du Rassemblement national », insiste-t-il.

Pour rappel, les résultats provisoires du ministère indiquent 33 % pour le RN, 20 % pour LFI, 9 % pour Glucksmann et 8 % pour Valérie Hayer. Johnny Payet a noté que ces chiffres « reflètent un rejet rapide des Réunionnais envers Emmanuel Macron ». Il a également rappelé que La France Insoumise avait appelé à voter contre le RN lors des dernières présidentielles, une consigne que les électeurs « regrettent peut-être aujourd’hui ». « Les Réunionnais se mordent un petit peu le doigt en disant qu’ils n’auraient pas dû écouter », a-t-il ajouté.

« Je me sens serein, en espérant aussi que les autres élus vont comprendre et vont essayer d’écouter le peuple », a-t-il conclu.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
60 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Législatives : La plateforme d’Ericka Bareigts positionne ses candidats dans les 5e et 6e circonscriptions

« Cet accord partiel est un bon accord » maintient Ericka Bareigts. La cheffe de file de la Plateforme réunionnaise a dévoilé ce samedi aux côtés de ses soutiens (Banian, Ansanm, PS, PCR, EELV) les noms des candidats retenus pour les législatives à venir dans les 1ère, 5e et 6e circonscriptions. Si la candidature de Philippe Naillet ne faisait aucun doute, en raison de l’accord partiel obtenu mercredi soir au sortir de la réunion qui s’est déroulée au siège du Territoire de l’Ouest, l’incertitude demeurait néanmoins pour les deux dernières circonscriptions. Et ce sont respectivement Anne Chane-Kaye-Bone Tavel (Banian) et Alexandre Laï-Kane-Cheong qui porteront les couleurs de la plateforme pour un scrutin qui sera particulièrement disputé dans l’Est de l’île.

[Communiqué] Monique Bénard et Rémy Bourgogne candidats dans la 3e circonscription

Monique Bénard, conseillère municipale au Tampon, et Rémy Bourgogne, enseignant à la Rivière, annoncent leur candidature aux élections législatives dans la 3ᵉ circonscription de La Réunion, avec un programme axé sur la justice sociale, la solidarité, le respect des valeurs humanistes, l’engagement écologique et la cohésion sociale.

Laurent Virapoullé renonce à se présenter dans la 5e circonscription

Alors que le nom de Laurent Virapoullé revenait avec insistance dans la 5e circonscription pour porter les couleurs de la majorité dans le cadre des législatives à venir, le Saint-Andréen a indiqué sur sa page Facebook qu’il ne se lancera pas dans ce scrutin. Il justifie son choix en indiquant qu’il souhaite se concentrer sur les municipales de 2026 à Saint-André. Il appelle néanmoins à faire barrage « à l’extrême-gauche » pour le scrutin législatif à venir, pour son « programme haineux et démagogique » synonyme « d’instabilité institutionnelle pour La Réunion ».

Législatives : Alek Laï-Kane-Cheong sera soutenu par la plateforme d’Ericka Bareigts sur la 6e

La campagne s’annonce épique dans la 6e circonscription. Candidat à sa réélection, Frédéric Maillot retrouvera sur sa route Alexandre Laï-Kane-Cheong, pour un match retour de la dernière législative. Mais c’est dans un tout autre contexte que le député sortant affrontera le leader de Croire et Oser, puisque ce dernier bénéficiera du soutien de la plateforme d’Ericka Bareigts, dont est membre Maurice Gironcel, sur cette circonscription.