Revenir à la rubrique : Politique

Jean-Hugues Ratenon choisit de soutenir Jean-Luc Mélenchon

Le mouvement Rezistans Egalité 974, mené par Jean-Hugues Ratenon a choisi de soutenir Jean-Luc Mélenchon. Perte de confiance, système à bout de souffle, corruption, malversation, abus de pouvoir, de confiance, les arguments sont nombreux pour soutenir le candidat de La France insoumise aux élections présidentielles. Voici son communiqué :

Ecrit par – le jeudi 23 mars 2017 à 17H14
« Un principe de précaution absolue s’impose et il serait incompréhensible de voter pour un candidat mis en examen et qui de plus, a été pris publiquement en flagrant délit de non respect de la parole donnée.

Pour les citoyens qui comptent donner leur vois à Marine Le Pen, nous comprenons leurs sentiments de révolte et de colère et notre souhait est de les convaincre sur un autre choix. Il est hors de question de transformer le premier tour de l’élection présidentielle en référendum anti-Le Pen.

Notre choix de soutien se tourne vers Jean-Luc Mélenchon. C’est un choix clair et net, sans aucune ambigüité. C’est le seul candidat qui souhaite s’engager activement contre les supers-pouvoirs de la classe politique. Il veut casser le système a bout de souffle en créant la 6 ème République pour redonner le pouvoir au peuple avec la possibilité de révoquer les élus.

C’est aussi un projet social et économique qui, recoupe des propositions et revendications pour lesquelles nous militons depuis des années et continuons à porter dans l’opinion publique.

Sur le plan social par exemple, il propose l’augmentation du Smic, l’instauration progressive d’une gratuité de l’eau et de l’énergie, la revalorisation des minimas sociaux, une sécurité sociale intégrale qui rembourse à 100%  toutes les dépenses de santé.

Sur le plan économique, Mélenchon prend un certain nombre d’engagements pour les Outre-mer. La mise en œuvre d’un plan d’autonomie énergétique, l’économie de la mer comme relance économique ou l’autosuffisance alimentaire font partie de son programme.

Le programme de ce candidat nous satisfait. C’est un programme de solidarité mais aussi d’une orientation qui nous met devant nos responsabilités, nous oblige à sortir de l’immobilisme en mettant en œuvre une stratégie créatrice d’emplois marchands, créatrice de richesses, de plus-value sociale, environnementale et humaine. La Réunion est mise face à ses atouts, c’est ce que nous avons prôné lors des législatives de 2012 et des régionales de 2015. »

 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

NRL : Audrey Bélim salue la prise en compte de l’inflation par l’AFIT France

Interrogé par Audrey Bélim, Franck Leroy, nouveau président de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport (AFIT France),a assuré à la sénatrice que l’organisme prendrait en compte l’inflation dans son soutien financier au projet, jusqu’en 2028. « C’est un point fondamental qui n’était pas acquis », rappelle la parlementaire.

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.