Revenir à la rubrique : Politique

Jean-Hugues Ratenon appelle les élus de La Réunion à interpeller collectivement E.Macron

Le député Jean Hugues Ratenon adresse un courrier adressé au Président de la République. Un courrier qu'il soumet à la cosignature de tous les élus qui devront, annonce le député de la 5ème circonscription de La Réunion, donner leur accord d'ici 48h par retour de mail ou de texto via les coordonnées en bas du texte.

Ecrit par Zinfos974 – le mardi 31 mars 2020 à 22H08

Monsieur le Président,

Nous les élus de la Réunion, sommes interpellés par des citoyens réunionnais qui, face à cette crise sanitaire sans précédent, mènent actuellement des travaux, des réflexions sur la situation sanitaire dégradée à La Réunion liée à l’épidémie du COVID-19 et nous faisons régulièrement des propositions aux autorités locales mais aussi aux différents ministères. Des alertes et préconisations qui ne sont pas entendues ou trop tardivement.

Les citoyens dans leur globalité considèrent que l’Etat est défaillant et mène une gestion désastreuse de cette crise sanitaire, par manque d’anticipation, qui a pour conséquence directe la mise en danger du peuple réunionnais. Nous en voulons pour preuve, le Tribunal administratif de Guadeloupe qui a condamné l’ARS et le CHU suite à un recours du syndicat UGTC.

Dans cette ordonnance, le tribunal contraint l’État à passer commande :
– des doses nécessaires au traitement de l’épidémie de COVID-19 par l’hydroxychloroquine et l’azithromycine, comme défini par l’IHU Méditerranée infection;
– de tests de dépistage du COVID-19, le tout en nombre suffisant pour couvrir les besoins présents et à venir de la population de l’archipel Guadeloupe.

Considérant cette décision, les citoyens ainsi que les élus de la Réunion réclament que soient adoptées ces mesures efficaces. C’est une question de vie ou de mort. C’est aussi une question de paix sociale. Les citoyens expriment aussi de plus en plus leur colère face à la crise sanitaire, dans les médias, sur les réseaux sociaux, en faisant référence aux salaires non payés, l’augmentation des prix des produits de première nécessité, la non fermeture de l’aéroport, le manque de matériel de protection…. Cette population Réunionnaise se sent abandonnée.

Aussi, afin de bien lutter contre ce virus (réduire les contaminations, contenir l’épidémie et arrêter sa propagation à La Réunion), nous vous saisissons, Monsieur le Président de la République, pour que nous puissions bénéficier d’un cadre d’intervention sanitaire adapté à notre situation spécifique.

Cela passe par :
-procéder à un dépistage massif (de toute la population) afin de connaître les réunionnais porteurs sains ou symptomatiques du virus, et ainsi pouvoir procéder à un confinement totalement ciblé et contrôlé ;

– procéder à la réduction de la charge virale des réunionnais porteurs sains ou symptomatiques du virus, ceci ne pouvant se faire qu’en administrant, selon le protocole de l’IUHM de Marseille, de l’hydroxychloroquine et l’azithromycine, et ainsi réduire les risques de complications pulmonaires violentes avec décès tels que constatés dans l’hexagone.

– procéder à une distribution massive de masques et de gel hydroalcoolique à toute la population. Vous l’avez dit et répété à plusieurs reprises : « Nous sommes en guerre contre un ennemi invisible. Nous devons aux Français la meilleure des protections…peu importe le coût. » Maintenant, vous êtes face à vos responsabilités. Comme dans toute guerre, il faut, face à l’ennemi, des moyens « armés » et une volonté commune de gagner. Ce qui malheureusement n’est pas le cas actuellement.

Il y a urgence Monsieur le Président de la République. La population est en colère, perd patience. Si des mesures médicales, économiques, sociales ne sont pas prises rapidement, nous courrons à la catastrophe, les tensions sociales risquent de se raviver.

« Gouverner c’est prévoir. Ne rien prévoir ce n’est pas gouverner, c’est courir à sa perte. » (Emile de Girardin). Ne doutant pas que votre réponse soit favorable et juste vis à vis du peuple réunionnais, au cas contraire, cela sera considéré comme un abandon avec toutes les conséquences qui en découleront.

Nous vous prions de croire Mr le Président de la République en l’expression de notre très haute considération.

Les signataires :
Jean-Hugues RATENON, Député de La Réunion
0693 11 68 32
06 85 39 73 95
Jean-Hugues.Ratenon@assemblee-nationale.fr

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Raphaël Glucksmann à La Réunion : Pour une Europe « de la solidarité »

La famille socialiste réunie au grand complet ce samedi lors du meeting de Raphaël Glucksmann à la Nordev. Plus de 2.000 personnes ont en effet assisté au grand oral du leader de Place Publique, également chef de file du Parti socialiste à l’occasion des élections européennes. Ce dernier a exposé sa vision ambitieuse pour l’avenir de l’Europe et son engagement en faveur d’une société « plus juste et équitable », notamment à La Réunion. (Photos : © Pierre Marchal / Anakaopress)

Photos : Raphaël Glucksmann visite les Jardins du Chaudron

Raphaël Glucksmann, tête de liste du PS-Place publique pour les prochaines élections européennes, a visité ce samedi 20 avril les jardins du Chaudron. Une visite qui s’inscrit dans le cadre de son déplacement de trois jours sur l’île, visant à lancer sa campagne pour les élections de juin prochain.

La délégation sénatoriale socialiste sensibilisée sur le besoin de politiques publiques adaptées aux Outre-Mer

À la veille de leur départ, les 7 sénateurs socialistes reçus cette semaine par leur homologue Audrey Belim ont fait un bilan de leur visite dans l’île. Ces derniers ont en effet entrepris une démarche de découverte des particularités et des défis des territoires ultramarins ainsi que des initiatives locales. Leurs observations seront consignées dans un livre blanc, dans le but d’influencer l’élaboration de politiques publiques mieux adaptées aux spécificités ultramarines.