Revenir à la rubrique : Faits divers

Incendie de Mafate : Un besoin naturel qui coûte cher à la randonneuse

Hier, le tribunal correctionnel de Saint-Denis a condamné une jeune femme à 1.500 euros d'amende avec sursis et plus de 70.000 euros de dommages et intérêts à payer à l'ONF pour avoir déclenché un incendie dans le cirque de Mafate, en novembre dernier, après avoir voulu effacer les traces de son "besoin naturel", derrière un buisson.

Ecrit par Julien Delarue – le samedi 05 février 2011 à 08H36

Un hectare de forêt était parti en fumée en novembre dernier dans le cirque de Mafate, à l’origine du sinistre, une jeune randonneuse, en vacances à la Réunion, qui avait voulu effacer les traces de son passage aux toilettes, en voulant brûler le papier hygiénique.

A ce moment, la Réunion connait une période de sécheresse très importante et son geste déclenche un incendie que les pompiers et agents de l’ONF mettront près de trois jours à éteindre avec l’appui d’un hélicoptère bombardier d’eau.

Devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis, la jeune femme revient sur cet après-midi randonnée dans le cirque de Mafate et son impuissance à éteindre les flammes qui commençaient à se propager dans les broussailles. Le vice-procureur pointe du doigt le fait que la jeune randonneuse aurait dû savoir qu’il était interdit de faire du feu à l’intérieur du cirque et requiert 1.500 euros d’amende avec sursis. De son côté, son avocate demande la clémence du tribunal, la jeune femme et ses amis ayant tenté par tous les moyens d’éteindre l’incendie.

La jeune femme est condamnée à 1.500 euros d’amende avec sursis et à verser plus de 70.000 euros de dommages et intérêts à l’ONF, pour notamment rembourser la plantation de près de 4.000 plantes sur les lieux de l’incendie.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.

Trottinettes électriques : La police contrôle et verbalise

Ce jeudi matin, les policiers de Saint-Denis avaient dans leur viseur les propriétaires de trottinettes électriques. Comme indiqué sur la page Facebook de la Police Nationale de La Réunion, de nombreuses infractions ont été relevées et de nombreuses verbalisations ont été dressées.

Opération Place Nette : Trois individus interpellés pour port d’arme

Les fonctionnaires de la police nationale de La Réunion ont effectué des contrôles dans le cadre de l’opération « place nette » ce mercredi à Saint-Denis. À ce titre, cinq personnes ont été interpellées dans le quartier de Sainte-Clotilde, indique la police sur sa page Facebook.

Tentative de meurtre au carré cathédrale : Avant son jugement en appel, le suspect souhaite retrouver la liberté

Un acquittement pour tentative de meurtre « incompréhensible » selon le parquet général qui a fait appel de la décision de la cour d’assises prononcée en septembre dernier. Julien G. est poursuivi pour avoir planté une lame dans la carotide d’un touriste suite à une discussion animée sur fond d’alcool avec des touristes en décembre 2020 au centre-ville de Saint-Denis. Il souhaite attendre son nouveau procès en liberté.