Revenir à la rubrique : Société

Huguette Bello : “80 à 85 % des emplois précaires sont occupés par les femmes”

Plusieurs ex-travailleuses et ex-travailleurs de l’ex-Arast ont participé samedi, à la Marche blanche “lumineuse” contre “les violences faites aux femmes”. La violence “économique” frappe tous les Réunionnais, selon Huguette Bello, toutefois “dans les emplois précaires, les femmes sont les premières victimes”.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le dimanche 29 novembre 2009 à 19H21

“Comment, je vais dire à mes enfants que je n’ai plus de travail ?” Pour Martine, c’est encore plus compliqué, son mari également employé à l’Arast (Association régionale d’aides sociales territorialisées) se retrouve aussi au chômage. Patricia lui, ne sait toujours pas s’il le dira oui ou non à ses enfants.

“Nous sommes victimes depuis vendredi, d’une violence morale et économique”, explique Valérie Bénard, porte-parole des ex-salariés de l’Arast. “C’est pour cette raison que nous avons participé à la Marche blanche lumineuse. C’est aussi une façon de manifester notre souffrance, celle de nos enfants et de nos proches”.

Sans vouloir entrer dans une quelconque polémique avec le Conseil général, Huguette Bello, députée-maire de Saint-Paul, et présidente de l’Union des femmes de La Réunion, reconnaît la violence économique “qui frappe tous les Réunionnais”.

“C’est dans la précarité que les femmes sont les exposées. 80 à 85 % des emplois précaires sont occupés par les femmes”. La violence économique dans ce cas, touche donc plus la main d’œuvre féminine. Les ex-salariées de l’Arast veulent continuer à dénoncer cette situation.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Ouverture de l’accès aux essais cliniques des cancers digestifs, pour les patients à La Réunion

La Fédération Francophone de Cancérologie Digestive (FFCD) et le Pôle Recherche Clinique et Innovation du Groupe de Santé CLINIFUTUR, membre du GCS Recherche SCERI, ont annoncé la signature en 2024 d’une convention de collaboration inédite. Cette collaboration permettra, pour la première fois, à des patients situés à La Réunion et Mayotte, d’être inclus dans les essais thérapeutiques académiques conduits par la FFCD.