Revenir à la rubrique : Communiqué | Social

Grève chez ADEL-BGE : La direction répond aux employés mécontents

La direction d'ADEL-BGE s'exprime suite au communiqué envoyé par les employés qui annoncent dès ce mardi le début d'un mouvement de grève.

Ecrit par N.P. – le lundi 27 novembre 2023 à 15H21

Retrouvez ici le communiqué des employés en colère

Communiqué d’ADEL-BGE

Nous souhaitions avoir un droit de réponse devant des informations partiales et diffamantes.

L’association ADEL -BGE a été créée en novembre 1993. Son activité s’articule autour de l’accompagnement en amont et en aval de créateurs d’entreprise. Le public accueilli est en difficultés sociales et professionnelles : Demandeur d’emploi, bénéficiaire des minimas sociaux.

Pour ce faire, nous sommes financés par le FSE (jusqu’en 2022), le Conseil Départemental et l’AGEFIPH (pour les personnes porteuses de handicap).

Positionnés sur le nord, le sud et l’ouest, la structure compte 8 salariés.

Quelques salariés ont décidé de dénoncer leurs conditions de travail et le fonctionnement de la structure. Le conseil d’administration et la Direction souhaitent apporter quelques éclaircissements.

Les salariés sont en poste pour certains depuis 1998 ;

Le non-respect des obligations de l’employeur envers les salariés (non-déclaration et nonpaiement des cotisations sociales sur plusieurs années, lacunes en matière de santé et sécurité au travail, manque d’information, de formation et d’entretiens professionnels, etc.)
Nous sommes déterminés à travailler avec le conseil d’administration, pour trouver des solutions à long terme qui profiteront à l’ensemble de notre association et de notre mission. Les déclarations sociales sont faites, même si elles ne sont pas toutes acquittés du fait des décalages de paiement des financements. Les salariés sont vus régulièrement par le service de Médecine du Travail (INTERMETRA).
Des entretiens sont et ont été proposés mais au moment de les tenir, certains ont décidé d’avoir recours à des arrêts maladie ; Nous avons mis en place un audit sur les risques psycho-sociaux
dans la structure, mais le jour de la première phase d’audit engagé par un cabinet spécialisé, les mêmes salariés ont décidés d’avoir recours à une grève et à de l’arrêt maladie. Les autres
collaborateurs ont honoré ce rendez-vous.

Dysfonctionnements organisationnels (manque d’effectifs, management défaillant … )
Le manque d’effectif est lié au manque de capacité financière à recruter ; pour autant, les objectifs donnés à chaque collaborateur tiennent compte de leur temps de travail. Force est de constater que ces objectifs et les missions ne sont pas respectés ni tenus par les salariés qui sont aujourd’hui en grève. Pourtant leurs salaires sont versés.
Le management est défaillant, mais semblait satisfaire l’ensemble des collaborateurs puisque les grévistes sont présents dans la structure depuis de nombreuses années.

Gouvernance douteuse de l’association (Bureau de convenance, violation des statuts);
Il est toujours très difficile de trouver des bénévoles dans le réseau associatif ; nos administrateurs ont tous été des usagers de la structure. Avoir de bons rapports avec les administrateurs ne signifie pas une « convenance »

Faux et usage de faux
Aucun faux n’est fait

Refus de transparence sur la situation financière de la structure et l’avenir des emplois des salariés
La structure est en difficulté financière ; les emplois peuvent être menacés. Depuis le mois d’avril 2023, nous sommes quelques salariés à assurer la productivité, afin de proposer un service de qualité au public créateur d’entreprise. Certains collaborateurs ont réalisé plus de 4 fois le volume de dossier que d’autres qui dénoncent aujourd’hui leurs conditions de travail. La transparence financière d’une structure n’est pas le fait des employés, dès l’instant où ils perçoivent leur rémunération régulièrement, et c’est le cas.

Un conflit existe certes, mais certains d’entre nous ne manquent pas d’essayer de sauver la structure, et ce n’est pas le cas de tous….

Nous sommes déterminés à travailler avec le conseil d’administration, pour trouver des solutions à long terme qui profiteront à l’ensemble de notre association et de notre mission.

 

Le Bureau
La Directrice

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Romuald
2 mois il y a

Un exemple de plus de ces petites structures faites de bric et de broc qui ne tiennent pas la route, manquent de financement et ne maîtrisent pas leur gestion.
Ce sont pourtant de telles entreprises bancales que les politiciens péi nous présentent comme la solution pour venir à bout du chômage et appellent l’Etat à soutenir financièement.
Une aberration économique qui se retourne avant tout contre les salariés de ces entreprises.

Natacha
Répondre à  Romuald
2 mois il y a

Je suis reconnaissante envers Mme Vilard qui m’a aidé pour mon dossier. Un des salariés qui à traité mon dossier m’a lâché je suis resté sans nouvelle pendant 1 mois mon projet a failli ne pas aboutir! Faire une grève alors qui il à des Gens qui sont dans le besoin pour leurs projet, je trouve sa dommage. Mme Vilard a fait tout son possible pour traité mon dossier en 1 demi journée ! Très professionnel.
Les personnes qui vont faire grève oublié pas qu’il y a des être humain aussi derrière ses dossiers! Cette association mérite d’exister je suis désolée.

Arkos
2 mois il y a

La BGE est une institution à La Réunion depuis presque 30 ans !
Je suis très satisfait de mon accompagnement que j’ai eu pour une création d’entreprise par la BGE de Saint Pierre.
J ai eu l’occasion avoir affaire également avec la Directrice de la BGE, une personne très professionnelle, agréable et à l’écoute des porteurs de projets !
J’ai du mal à saisir les aboutissants de cette grève ? Qui en sont les investigateurs ? Qui est ou sont les brebis galeuses ?
Toutes entreprises ou associations rencontrent des dysfonctionnements internes de gestion et/ou de management.
Bonne continuation et longue vie à la BGE !

Dans la même rubrique

« TAK, acharné et isolé ! »

C’est avec satisfaction que j’ai pris connaissance du vote de la Commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC) en faveur de l’affectation de 2 cellules jusqu’à présent inoccupées à l’intérieur de la galerie commerciale Les Terrass ( Terres d’Activités du Sud Sauvage).

Urgence vitale au CHU – L’IGAS attendue de toute urgence !

Découvrez le communiqué de la Fédération autonome de la fonction publique hospitalière au lendemain du point presse tenu par la présidente de Région en présence des représentants syndicaux du CHU, des praticiens du  »Collectif Santé Hôpital Réunion », du Département, de l’Association des Maires et des parlementaires :

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial