Revenir à la rubrique : Blog de Pierrot

Exclusif : La nomination de Mehdi Boukerrou au CNFPT est-elle entachée d’irrégularité ?

Zinfos avait été le premier à vous révéler, dès lundi matin aux aurores dans un article intitulé « [CNFPT : Le temps béni des colonies]urlblank:https://www.zinfos974.com/Pierrot-Dupuy-Le-CNFPT-le-temps-beni-des-colonies_a167582.html « , le scandale de la nomination de Mehdi Boukerrou, l’actuel secrétaire général de la DIEECTE, une direction de l’Etat, au poste de directeur de la délégation du CNFPT (le Centre National […]

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 31 mars 2021 à 13H18
Zinfos avait été le premier à vous révéler, dès lundi matin aux aurores dans un article intitulé « [CNFPT : Le temps béni des colonies]urlblank:https://www.zinfos974.com/Pierrot-Dupuy-Le-CNFPT-le-temps-beni-des-colonies_a167582.html « , le scandale de la nomination de Mehdi Boukerrou, l’actuel secrétaire général de la DIEECTE, une direction de l’Etat, au poste de directeur de la délégation du CNFPT (le Centre National de la Fonction Publique Territoriale) de La Réunion.
Pourquoi scandale ? Parce que ce monsieur, arrivé il y a un peu plus d’un an à La Réunion, avait un CV moins étoffé que les deux autres candidats réunionnais et qu’il a quand même été choisi par le président national du CNFPT à la suite apparemment de pressions amicales d’un certain nombre d’élus socialistes de métropole, en échange de leurs votes lors de la prochaine élection pour le renouvellement du poste de président.
Ce qui en soi est déjà scandaleux. Mais nous n’étions pas au bout de nos surprises. Les langues depuis n’arrêtent pas de se délier. Je m’apprêtais à vous faire de nouvelles révélations sur ce M. Mehdi Boukkerou mais voilà que l’on vient de me communiquer, preuves à l’appui, une information explosive. Celles que je m’apprêtais à vous faire attendront.

Quelques mots juste avant de commencer. J’ai constaté avec plaisir qu'[Ericka Bareigts avait démissionné de ses fonctions]urlblank:https://www.zinfos974.com/CNFPT-Ericka-Bareigts-demissionne-du-CRO_a167610.html au Conseil Régional d’Orientation de La Réunion du CNFPT. C’est bien. Mais ça aurait été mieux si elle l’avait fait avant que je ne publie mon article. On ne fera croire à personne qu’elle n’était pas au courant de cette nomination. Sans doute espérait-elle que la magouille de ses amis socialistes nationaux allait rester inconnue du grand public. Raté ! Zinfos a sorti l’information. Il ne lui restait plus, dans l’urgence, qu’à démissionner pour pouvoir continuer à jouer à l’élue offusquée qu’on avait roulée dans la farine à l’insu de son plein gré.

Vous imaginez si les Réunionnais s’étaient mis à penser que celle qui en vitrine fait voter une loi pour l’égalité des chances censée promouvoir les Réunionnais, avait donné son aval en misouk pour privilégier un métropolitain moins compétent que deux candidats réunionnais ?

Parce que oui, l’information que j’ai à vous communiquer est que Mehdi Boukerrou n’est pas administrateur. C’est en tout cas ce que dit l’arrêté du Journal officiel (voir ci-dessous), qui fait état de sa nomination à La Réunion en tant qu’attaché hors classe.

Or, pour être directeur de la délégation du CNFPT, il faut être un cadre A +, c’est-à-dire soit administrateur, soit ingénieur en chef.

 
Dans la fonction publique, on distingue les cadres (A) des cadres dirigeants (A +). Dans la hiérarchie on trouve : catégorie C, puis B, puis A, puis A +.

Mehdi Boukerrou est cadre A, et non pas A + !

 
Quand on regarde rétrospectivement les profils des derniers directeurs du CNFPT, ils sont souvent DGS (Directeurs Généraux des Services) comme Alain Abadie qui était administrateur, ou Nasserine Tréjaut, l’actuelle directrice qui part à la retraite qui est ingénieure en chef. Ce sont tous deux des catégories A +.
 
Or, Mehdi Boukerrou, s’il a eu l’examen professionnel d’administrateur, n’est pas encore administrateur.
 
Pour être administrateur, encore faut-il avoir été nommé !!!
 
Ca signifie quoi ? Quand vous êtes reçu à un concours ou à un examen professionnel, vous devez trouver une collectivité qui vous embauche et qui vous nomme en émettant « un arrêté de nomination au grade d’administrateur ». Cet arrêté de nomination lance le départ de votre carrière, en l’occurrence ici d’administrateur. 
 
Ce n’est qu’une fois nommé par une collectivité que l’agent peut donc faire valoir son grade.
 
Preuve en est : Mehdi Boukerrou est titulaire de son examen professionnel depuis 2019 et il est encore référencé sous le grade d’attaché (catégorie A) à la DIECCTE.
 
Conclusion : le président national du CNFPT a nommé un agent :
     – qui n’a pas encore le grade d’administrateur
     – qui une fois nommé administrateur, sera stagiaire pendant plusieurs mois.

Donc on aura un directeur régional du CNFPT qui sera en stage.

Et je rappelle qu’ont été écartés des candidats réunionnais qui sont administrateurs et qui ont déjà dirigé de grosses collectivités.

Elle n’est pas belle la vie sous les colonies ?

Ne reste plus qu’à trouver une personne « ayant intérêt à agir » comme on dit en Droit pour porter plainte au tribunal administratif afin de faire annuler cette nomination et la boucle sera bouclée. Plus ça va, plus cette affaire me rappelle celle de la nomination Virginie Chaillou-Atrous en juin 2016 en remplacement de Sudel Fuma à l’université.

On sait tous comment elle avait fini…

 

Exclusif : La nomination de Mehdi Boukerrou au CNFPT est-elle entachée d'irrégularité ?

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Pierrot Dupuy : Les ennemis de mes ennemis sont mes amis

La question a tourné en boucle sur toutes les radios et toutes les télévisions durant le week-end : Le Rassemblement national est-t-il devenu un parti fréquentable et a-t-il réellement abandonné les idées racistes de son fondateur Jean-Marie Le Pen?

Pierrot Dupuy – Ces salauds de chômeurs

Le patron des Républicains propose rien de moins que de vendre encore plus d’essence et de gasoil. Et cerise sur le gâteau, de le faire payer par ces salauds de chômeurs !