Revenir à la rubrique : Société

Entre-Deux : Bachil Valy lance un appel à l’aide pour son plan de soutien à la souveraineté alimentaire

Le maire de l'Entre-Deux a reçu dans son village la visite du préfet Jérôme Filippini. L'occasion de constater les dégâts après le passage du cyclone Belal mais aussi pour Bachil Valy de présenter avec fougue son plan pour atteindre la souveraineté alimentaire.

Ecrit par P.B. – le vendredi 23 février 2024 à 12H05

Une première évaluation du montant des dégâts subis est de 429.000 euros pour la commune de l’Entre-Deux. Hier, Jérome Filippini a poursuivi ses visites de terrain en allant à la rencontre des sinistrés du cyclone Belal et des épisodes pluvieux qui se sont succédés.

Pour Kevin Payet, maraicher plein champ, ses pertes représentent entre 70 et 80 % de sa production de chouchou, tomate, margoze ou encore pipangaille. Et malgré les dispositifs d’aides activés, les difficultés s’accumulent notamment en raison de la fastidieuse constitution des dossiers.

“Malgré tous les efforts qu’ont fait les banques, les administrations, ça reste compliqué. Donc, je me suis engagé à faire encore plus simple et le plus rapide possible pour les agriculteurs”, a entendu le préfet.

Pour sécuriser la production des agriculteurs et atteindre la souveraineté alimentaire, Bachil Valy a un plan. Aujourd’hui, dans le cadre du PTCE OSPAAL (pôle territorial de la coopération économique pour une organisation solidaire de la production agricole et alimentaire locale), 10 communes sur 24 ont notamment signé pour la création d’un groupement de commandes. “Il y a un potentiel qui est là et pas seulement sur le marché local”, a appelé à l’aide Bachil Valy pour acquérir le soutien du représentant de l’État.

“Un projet très intéressant et très ambitieux”, a été convaincu Jérôme Filippini. “Mais il faut organiser l’offre et la demande, c’est peut-être ça qui manque aujourd’hui. Il faut que les communes s’organisent avec le soutien du Département, qui a la compétence agricole, et bien sûr avec le soutien de l’État. Déjà par quelques financements qui ont été apportés, et nous allons continuer à accompagner parce que c’est une bonne vision pour le territoire”.

 

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Emmanuelle Wargon : “La Réunion peut progresser sur le photovoltaïque”

Pour son troisième jour de visite, Emmanuelle Wargon, la présidente de la commission de régulation de l’énergie, s’est rendue dans la nouvelle centrale photovoltaïque de la rivière des Galets au Port. L’ancienne secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire du gouvernement d’Edouard Philippe a salué les progrès de l’île pour la transition énergétique.

Météo : L’Est en vigilance fortes pluies/orages

Météo-France annonce aux habitants de la zone Est de l’île de prendre leurs précautions devant une dégradation des conditions météorologiques à partir du début de l’après-midi. La vigilance devrait être maintenue jusqu’à 20h ce vendredi.

Davy Sicard réinvente le séga traditionnel avec « Kafé Griyé »

Figure emblématique de la scène musicale réunionnaise, Davy Sicard amorce un tournant majeur dans sa carrière avec son dernier projet artistique : « Kafé Griyé ». Cette tournée, qui débutera à Bras-Panon le week-end prochain, renoue avec les séga traditionnels lontan et marque une évolution significative dans le parcours de l’artiste, témoignant de sa volonté constante d’innover et de surprendre son public.