Revenir à la rubrique : National | Politique

Édouard Philippe rencontre Cyrille Melchior

L'ancien Premier ministre et présidentiable Édouard Philippe a été accueilli au Palais de la Source par le président du Département, Cyrille Melchior.

Ecrit par Samuel Irlepenne – le mardi 20 février 2024 à 16H16

La Réunion est un département qu’Édouard Philippe connaît peu mais qu’il voit comme un modèle de la relation « entre les territoires lointains et la métropole ». Il reconnaît « préparer la suite », avec l’échéance de la présidentielle de 2027 en ligne de mire. Interrogé à ce sujet, Édouard Philippe n’a pas botté en touche, indiquant que son déplacement fait partie de sa « préparation ». « Se préparer, ça veut dire connaître son pays, y compris les territoires qu’on connaît moins bien. Vous savez, je n’ai aucun problème à dire que j’ai beaucoup à apprendre, je n’ai que 53 ans », sourit-il.

« Lorsqu’il était Premier Ministre, on a eu l’occasion de travailler ensemble sur ce dossier extrêmement important de la recentralisation du RSA, qui nous a redonné beaucoup de souffle et permis l’accélération des publics en difficulté« , rappelle en premier lieu le président du Département.

Cyrille Melchior salue la visite d’Édouard Philippe : « Je voudrais dire que cette visite est pour nous une belle opportunité pour voir quels sont les sujets qui font partie de nos préoccupations pour les familles réunionnaises, en termes d’éducation, de logement, mais aussi l’occasion de poser un regard sur l’avenir de La Réunion. »

Le président du Département a évoqué les défis réunionnais : « J’ai dit à Monsieur le Premier Ministre que le Président du Département et l’ensemble de la majorité départementale s’inscrivent dans une vision de développement apaisé, une vision apaisée de notre île. Nous sommes sur une trajectoire plutôt vertueuse. Nous voulons de la stabilité, maintenir la confiance dans les institutions, pour, encore une fois, accompagner nos jeunes vers un avenir qu’on souhaite le meilleur possible pour chacun d’entre eux. »

Édouard Philippe lance : « À chaque fois que j’ai eu l’occasion de travailler avec le Conseil départemental, ou avec les élus de La Réunion, j’ai vu une énergie, un patriotisme, aussi un attachement à la France extrêmement profond. »

 

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
30 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

François Asselineau vient prôner la « Réunionexit »

Accéder à la députation européenne pour mieux combattre Bruxelles, c’est le but que poursuit François Asselineau. Le chantre du Frexit vient prendre connaissance des réalités réunionnaises jusqu’à ce samedi et tenter de convaincre que la France et donc La Réunion se porteraient mieux sans l’UE, sans sa monnaie unique et sans l’OTAN.