Patrick Lebreton

David Lorion réfute avoir soutenu le RN et accuse Patrick Lebreton de traître

L'ancien député et candidat malheureux aux élections législatives de 2024 s'exprime suite aux attaques de Patrick Lebreton qui a laissé entendre que le candidat de droite éliminé dès le premier tour est le "représentant de la droite macroniste" et qu'il a joué "un jeu malsain avec le RN". David Lorion lui répond dans une lettre ouverte où il se dissocie des deux camps suscités et livre ses propres accusations à l'encontre de Patrick Lebreton.

La plateforme Bello fait les comptes après les élections

Au lendemain du second tour des élections législatives, où La Réunion a envoyé six députés sur sept issus des rangs du Nouveau Front populaire (NFP), Huguette Bello, entourée de la majorité d'entre eux et de ses soutiens, a salué la "lucidité" des électeurs réunionnais "qui ont rejeté le Rassemblement national". "C'est un soulagement pour tous ceux attachés aux valeurs de la République", a-t-elle déclaré, ajoutant que ces résultats valident sa stratégie d'union "défendue dès le premier tour".

Face à la CASUD, Patrick Lebreton ne désarme pas

Les vœux à la presse ont été l'occasion pour le maire de Saint-Joseph d'affirmer que sa majorité allait “se battre”. La hache de guerre entre la CASUD et la commune la plus australe de France est loin d'être enterrée.

Les multiples casquettes de Patrick Lebreton : ”J’essaie de les porter au mieux »

“Inépuisable”, ce qui le rend difficile à suivre de confidence de son entourage. Patrick Lebreton cumule la fonction de maire, conseiller communautaire, vice-président de Région et président de l'IRT (Ile de La Réunion Tourisme). L'élu est surtout connu pour son franc-parler “nécessaire pour dire qu'on va se tenir debout”.

Conflit avec les groupements de la NRL : La Région a provisionné 21,5 millions d’euros

Ericka Bareigts et Huguette Bello ont enterré leurs désaccords ce matin, lors de la plénière de la Région. Si la question de la provision au budget d'une somme pour faire face au milliard d'euros de réclamations des groupements du chantier de la NRL avait occasionné un clash le mois dernier au sein de la majorité, la question du montant alloué a cette fois été tenue secrète. Mais la collectivité a bien inscrit une provision 21,5 millions d'euros à son budget primitif sans l'associer ouvertement à dossier sensible.