Revenir à la rubrique : Société

Deux spécialistes du tiers payant piratés : Les données de millions de Français volées

État civil, date de naissance, numéro de sécurité sociale, nom de l’assureur santé...Viamedis et Almerys, spécialistes français du tiers payant, ont été victimes de cyberattaques en l'espace de quelques jours. L'Observatoire de la Cybersécurité de l'Océan Indien (OCOI) livre ses recommandations.

Ecrit par N.P. – le mercredi 07 février 2024 à 07H56
Photo d'illustration

Les données personnelles et de santé de quelque 40 millions de Français sont potentiellement tombées dans les mains de cyberpirates. Ces derniers ont siphonné, une partie des bases de données de deux spécialistes du tiers payant, Viamedis et Almerys.

Les informations bancaires, les coordonnées postales, les numéros de téléphone, et les emails ne sont pas concernés par la cyberattaque, a assuré Almerys à la presse hexagonale.

Les hackers ont pénétré les systèmes en usurpant les identifiants et les mots de passe de certains professionnels de santé.

“L’Observatoire de la Cybersécurité de l’Océan Indien (OCOI) est profondément préoccupé par les récentes cyberattaques ayant visé deux acteurs majeurs du secteur de la santé, Viamedis et Almerys. Ces attaques ont entraîné une compromission de données personnelles touchant des millions de citoyens, mettant en danger leur sécurité et leur vie privée”, alerte-t-il. .

Les données volées “sont d’une importance capitale, car elles peuvent être utilisées à des fins d’usurpation d’identité, de fraude financière et d’autres activités criminelles”, poursuit l’OCOI.

Le site resopharma.fr. permet de vérifier si votre assurance santé est gérée par l’un de ces deux prestataires concernant le tiers payant, conseille l’OCOI.

L’Observatoire recommande également de changer immédiatement les mots de passe des comptes Ameli, de la mutuelle, France Connect, et tous les autres sites qui demandent votre numéro de sécurité sociale pour vous identifier ; d’activer la double authentification (MFA) et de faire preuve de vigilance accrue.

Thèmes : cyberattaque
S’abonner
Notification pour
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
nono
18 jours il y a

eh oui aucuns problèmes avec le tout numérique !!!!

Toto
18 jours il y a

Ces professionnels de nos données ne sont ils pas responsables juridiquement ? Ne devons nous pas déposer une plainte contre Viamedis et Almerys, puisque leur principal activité est la gestion et donc la protection de nos données ?

Mondié Singnèr
Répondre à  Toto
18 jours il y a

On connaît tout sur les vaccins COVID, la France a refusé de divulguer les contrats qui ont permis aux laboratoires d’empocher des milliards pour des vaccins inefficaces, dangereux et mortels

Manapany Boy
Répondre à  Toto
18 jours il y a

Bien vu en effet.

MôvéLang
18 jours il y a

D’ici 2028, la France aura donné plus de 25 milliards d’euros en pure perte à l’Ukraine.
Sans compter tous les retours négatifs sur l’économie, l’inflation, le chômage etc.

– Combien de spécialistes de défense informatique la France aurait pu et pourrait former.

– Combien aurait-elle pu investir dans la recherche et le développement de l’outil de défense ?

Denome974
18 jours il y a

Je note que depuis l’arrivée de notre président en 2016 nous subissons du hacking permanent, sur les réseaux sociaux il est plus facile de trouver de la coke, des faux billets,de la vente d’enfants et des armes qu’un canapé d’occasion sur marketplace. D’un côté je men’fou car je ne suis plus dans beaucoup de dossier francais. L’avantage du mort vivant….. Vive la France ou pas……!

Zaines
18 jours il y a

Tu parles de simplification des démarches. Suppression des services publics de proximité….

David69l
18 jours il y a

Comment est-ce possible pour les mots de passe. On nous avait dit qu’ils étaient cryptés. C’est faux donc

Dans la même rubrique

Surf : Bientôt une nouvelle ZONEX à l’Étang-Salé ?

Pour offrir aux surfeurs sudistes un spot sécurisé, le CSR (centre sécurité requin) a présenté le dispositif que pourrait bientôt accueillir le spot du simulateur, à Étang-Salé. La question du financement d’un tel système reste encore à déterminer. Une nouvelle zone de baignade, plus grande, a également été évoquée.

Au Royaume-Uni, la semaine de 4 jours séduit salariés et patrons

Un an après le terme d’une expérience grandeur nature, de nombreuses entreprises britanniques ont choisi de maintenir la semaine de 4 jours à 32 heures de travail. L’efficacité du dispositif semble aussi bien convaincre les employeurs que les salariés.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial