Revenir à la rubrique : Santé

Des « maisons de santé pluriprofessionnelles » pour faciliter l’accès au soin

Le ministre de la Santé et de la Prévention a s'est rendu à "Artémis", une maison de santé pluriprofessionnelle de Saint-Denis.

Ecrit par NP – le lundi 28 novembre 2022 à 16H21

François Braun était cet après-midi en ville de Saint-Denis pour rencontrer les employés de la maison de santé pluriprofessionnelle « Artémis ». Les soignants qui y travaillent visent à faciliter l’accès aux soins de ville et à renforcer l’offre sanitaire pour la santé de la femme et la périnatalité.

Les Maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP) ont été créées en 2007 et permettent aux professionnels de santé de travailler de façon collective et coordonnée. L’objectif est de permettre une meilleure prise en charge des maladies chroniques et faire ainsi face au vieillissement de la population.

Les MSP peuvent rassembler au même endroit médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pharmaciens et biologistes entre autres.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Fin de la vente d’alcool réfrigéré dans les grandes surfaces de La Réunion

La préfecture de La Réunion, l’ARS et les acteurs économiques ont signé une charte pour lutter contre les consommations à risque d’alcool. Parmi les nouvelles mesures qui seront mises en place, l’arrêt de la vente d’alcool réfrigéré dans les grandes surfaces réunionnaises, mais aussi des 4×3 et des couvertures de catalogues de vente une semaine avant les fêtes des mères et des pères.

Le cas importé de choléra à La Réunion infirmé

Alors qu’un cas de choléra avait été déclaré le 20 mars 2024 à La Réunion, des analyses plus poussées ont finalement permis d’écarter la maladie. L’ARS de La Réunion rappelle tout de même que tout signalement de cas suspect ou confirmé de choléra est à déclarer auprès de l’organisme.