Revenir à la rubrique : Gilets jaunes

Des gilets jaunes de St-André remettent leurs propositions à Annick Girardin

Ils demandent à la ministre de devenir « l’ambassadrice de notre territoire ultramarin ». Une dizaine de gilets jaunes ont remis ce matin en préfecture un rapport destiné à Annick Girardin, actuellement en visite à La Réunion. À l’intérieur, une dizaine de propositions « pour l’économie de La Réunion ». Gardées secrètes jusqu’à hier soir « pour éviter que d’autres collectifs ou même […]

Ecrit par – le mardi 19 mars 2019 à 14H12
Ils demandent à la ministre de devenir « l’ambassadrice de notre territoire ultramarin ». Une dizaine de gilets jaunes ont remis ce matin en préfecture un rapport destiné à Annick Girardin, actuellement en visite à La Réunion. À l’intérieur, une dizaine de propositions « pour l’économie de La Réunion ». Gardées secrètes jusqu’à hier soir « pour éviter que d’autres collectifs ou même l’Etat ne se les approprient », leurs contributions ont finalement été communiquées à la presse.

« Nous avons travaillé plusieurs mois, nous sommes partis sur le terrain chercher des infos, voir les gros soucis », explique Mathieu, l’un des porte-parole, depuis la « kaz du peuple » de la Cocoteraie, le repère de ce groupe qui ne souhaite plus être baptisé « collectif », par peur de confusion avec d’autres.

À ses côtés, un élu de la majorité de Jean-Paul Virapoullé : Jean-Michel Sautron. « Mais nous n’avons pas d’étiquette politique. Nous restons des électrons libres », tient à assurer Mathieu. « Je suis là en tant que citoyen », soutient de son côté l’élu pour qui son mandat n’est pas incompatible avec la participation à ce rapport. 

Trois grands thèmes

Les propositions de ces gilets jaunes s’articulent autour de trois grands thèmes : l’agriculture, le tourisme et la pêche. Sur ce premier point, ils proposent de soutenir les producteurs qui nourrissent la population dans leurs démarches « pour amener à l’autosuffisance alimentaire en matière agricole » ; « la création d’une plateforme réglementée par les Réunionnais et pour les Réunionnais pour pouvoir acheminer nos richesses agricoles » ou encore « le soutien aux investissements pour la mise en place de conserveries sous forme de coopérative en vue de créer des emplois pour les industries locaux ». 

Concernant la pêche, il s’agit notamment de « donner les moyens aux pêcheurs ou à des groupements d’investir dans des équipements plus performants respectueux de notre environnement » et « d’accompagner les agriculteurs en réalisant l’épandage des déchets de poissons sur les terrains de nos exploitants (favoriser une agriculture raisonnée) ».

Enfin, en matière de tourisme, ils proposent, entre autres, de « valoriser le bois cryptomeria local très prisé en Asie (au Japon) dans des constructions de villages destinés à l’accueil des touristes », mais aussi de « lever les freins aux aménagements au sein des forêts (Parc National de La Réunion) en permettant de nouveaux concepts de « Lodge » respectueuse de l’environnement ».

Ils comptent désormais sur la ministre pour « porter au plus haut niveau du gouvernement » leurs propositions.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique