Revenir à la rubrique : Politique

Crise du Covid-19: Sabrina Ramin tire la sonnette d’alarme

Sabrina Ramin a jeudi soir tiré la sonnette d'alarme. La conseillère départementale et candidate à l’élection municipale de Saint-Benoît, souhaite attirer l'attention des services de l'Etat sur "l'insuffisance des moyens" pour faire face à "une crise sanitaire sans précédent". Elle propose notamment "des ?dépistages? et des ?confinements systématiques? de l’ensemble des arrivants (présentant ou non des symptômes) durant 15 jours". Son communiqué :

Ecrit par Nicolas Payet – le vendredi 20 mars 2020 à 21H42
« Avec 89 décès recensés en France en 24 heures, le Coronavirus continue de tuer. A la Réunion, un nouveau cas est apparu ce jeudi 19 mars, portant à 19 le nombre de personnes contaminées. Une nouvelle fois, il s’agit d’un cas importé.

En tant que Conseillère départementale et candidate à l’élection municipale de Saint-Benoît ; En tant que citoyenne réunionnaise soucieuse de la santé et de l’avenir de nos concitoyens, je tire la sonnette d’alarme face à une crise sanitaire sans précédent.

Crise sanitaire dont les moyens actuels ne sont pas à la hauteur du risque encouru par nos familles, gramounes et les personnes les plus fragiles.

J’attire l’attention des services de l’Etat également sur l’insuffisance des moyens de se protéger (masques, gels) du personnel soignant (en milieu hospitalier ou libéral), des auxiliaires de vie, des ambulanciers, des pharmaciens et de toutes les personnes qui oeuvrent aux côtés des plus fragiles afin d’éviter la propagation du virus, que je remercie par ailleurs pour leur implication et leur dévouement.

J’attire l’attention des services de l’Etat sur le manque de moyens prophylactiques afin d’éradiquer le coronavirus sur le sol réunionnais, même si on est au stade 1, il vaut mieux prévenir que guérir !

J’attire l’attention des services étatiques sur la légèreté des contrôles opérés au sein des aéroports. Pour rappel, l’ensemble des cas recensés ont été importés à la Réunion. L’enrayement de la crise passera par des ​dépistages​ et des ​confinements systématiques​ de l’ensemble des arrivants (présentant ou non des symptômes) durant 15 jours.

A ce titre, je demande à l’Etat de revoir les modalités de prises en charge actuelles.

Par ailleurs, le confinement des arrivants pourrait s’opérer au sein des hôtels, aujourd’hui désertés faute de touristes. Cette mesure permettra de limiter les risques de transmission intrafamiliaux.

J’attire l’attention de l’État sur le déficit de moyens en cas de diffusion du virus. Le nombre de places en réanimation s’élève à 40 pour une population de 800 000. Il convient de créer de nouvelles places afin d’anticiper​ une augmentation du nombre de cas.

J’invite l’ensemble de mes collègues élus : Députés, Sénateurs, Président de Région, Président du Département, Présidents des intercommunalités, Maires, Conseillers Régionaux, Conseillers Départementaux, Conseillers Municipaux et Conseillers Communautaires à rejoindre ma démarche pour la mise en place par l’État de moyens idoines à l’enrayement de cette crise rapidement, il y a Urgence ! On se doit de porter la voix de l’ensemble des Réunionnaises et des Réunionnais au plus haut niveau de l’Etat.

Par ailleurs, j’invite l’ensemble de la population à respecter les consignes de sécurité sanitaire, de rester près de vos proches, et de limiter vos déplacements aux situations d’urgence.

C’est ensemble que nous pourrons sortir de cette crise sanitaire ! »

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Emmanuelle Wargon : “La Réunion peut progresser sur le photovoltaïque”

Pour son troisième jour de visite, Emmanuelle Wargon, la présidente de la commission de régulation de l’énergie, s’est rendue dans la nouvelle centrale photovoltaïque de la rivière des Galets au Port. L’ancienne secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire du gouvernement d’Edouard Philippe a salué les progrès de l’île pour la transition énergétique.