Revenir à la rubrique : Santé

Covid : Vous pourrez bientôt vous dépister vous-même

La Haute autorité sanitaire vient de donner son accord pour la mise en vente des autotests. Les personnes sans symptôme de plus de 15 ans pourront l'utiliser.

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 17 mars 2021 à 10H37

L’avis favorable de la Haute autorité sanitaire pourrait permettre l’arrivée sur le marché des autotests. Il s’agit de tests antigéniques qui ressemblent à des cotons-tiges mais qui sont moins longs que les écouvillons utilisés lors des dépistages habituels.

Les utilisateurs pourront frotter les parois de leurs narines avant de tremper la tige dans une solution. Le téléchargement d’une application permettra de lire les résultats. L’autotest détectera la présence de la Covid-19 dans les vingt minutes. Si le résultat est positif, il faudra alors confirmer cela avec un test PCR.

Qui pourra s’auto-dépister ?

Les autotests antigéniques peuvent être utilisés par des gens asymptomatiques de plus de 15 ans mais dans le cadre de la sphère privée, lors d’une rencontre avec des proches. Ces autotests devront être réalisés la veille ou le jour de la rencontre.

Quand pourra-t-on s’auto-dépister ?

Les autotests pourraient être commercialisés dès cette semaine en France, selon le directeur général de la santé. Mais il n’y a aucun programme de déploiement présenté.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les cas de coqueluche augmentent en France, comment protéger les nourrissons ?

Face à la recrudescence de la coqueluche en France depuis le début de l’année 2024, la Haute Autorité de santé (HAS) a publié aujourd’hui de nouvelles recommandations vaccinales.
Cette infection respiratoire, hautement contagieuse, a causé la mort de 17 personnes depuis janvier, dont 12 nourrissons âgés d’un à deux mois, un enfant de quatre ans et trois adultes de plus de 85 ans.

Point épidémiologique : 29 cas de paludisme recensés au premier semestre

Dans son point épidémiologique hebdomaire, Santé Publique France indique que l’île a connu 29 cas de paludisme cette première partie d’année, contre 31 pour tout 2023. Le Covid-19 est toujours sous surveillance, tandis qu’une hausse des hospitalisations est enregistrée pour des cas d’infection respiratoire aigüe.