Revenir à la rubrique : Société

Covid-19 : le variant JN.1 s’invite à la table des fêtes de Noël

Dans l'Hexagone, la majorité des indicateurs du Covid-19 sont en hausse et le variant JN.1 se propage parmi les autres virus que sont la bronchiolite et la grippe.

Ecrit par N.P. – le vendredi 08 décembre 2023 à 07H51

Doit-on s’attendre à une explosion des cas de Covid-19 durant la période de Noël ? Si le nouveau variant JN.1 est classé « variant d’intérêt » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui suit ses développements et sa circulation avec attention selon Le Parisien, le dernier bulletin de Santé publique France insiste sur le fait que l’augmentation relevée des cas d’infection respiratoire aiguë est liée à plusieurs épidémies : la bronchiolite, le Covid- et la grippe.

Le quotidien parisien indique toutefois qu’aux Etats-Unis comme en France, « les projections dessinent un pic d’infections autour de Noël, à un niveau beaucoup plus élevé que le précédent en plein été ».

« Dans les eaux usées, les prélèvements effectués dans les douze stations du pays révèlent « une forte augmentation (+24%) de la détection du SARS-CoV-2 » la semaine du 27 novembre par rapport à la semaine précédente, témoin « d’une circulation active du virus dans l’Hexagone » », relève pour sa part le site de BMFTV.

Reprise de la circulation du Covid à La Réunion

Thèmes : Covid | Santé | Variant JN.1
S’abonner
Notification pour
10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
riverstar974
2 mois il y a

allez c’est reparti pour foutre la trouille et vendre les doses de vaccin

Young Global Dealer
2 mois il y a

Je viens de racheter des actions Pfizer, que je compte offrir à ma compagne pour Noël🎅
Les actions sont au plus bas, en ce moment.

Mais je compte sur vous pour protéger les plus vulnérables, en faisant ce geste scientifique et citoyen qu’est la vaccination.

Si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour ma compagne.

hug
2 mois il y a

un de plus a table

spartacus974
2 mois il y a

« Je viens de racheter des actions Pfizer »
La plainte du gouverneur du Texas pourrait provoquer la faillite de Pfizer …Pas certain que cet investissement soit pertinent car Pfizer devra payer des milliards .
Rien de plus normal de voir les infections respiratoires aiguës en métropole à cette période de l’année .Mamie sera encore privée de buche cette année ….

Freeman
2 mois il y a

ahaha fait pas rire à moi, mon lèvre lé péter…

Hugh
2 mois il y a

C’est un Varian des Galapagos ou de Komodo ? je n’en ai jamais mangé.

Toto
2 mois il y a

Mamie à la cave pi c’est tout.

clodette
2 mois il y a

les antivax à l attack ds les commentaires…il y en a qui morflent …rn haine et complotistes ahahaha

SPARTACUS974
Répondre à  clodette
2 mois il y a

J’attends avec impatience votre argumentaire pour défendre ces injections expérimentales qui n’étaient pas efficaces et surtout responsables de nombreux effets secondaires désastreux.
Finalement ,quand l’insulte se substitue à l’argumentaire ,il est évident que la raison a disparu .

relativisme proportionnel
2 mois il y a

Le projet de loi sur les dérives sectaires, actuellement en discussion au Sénat, intitulé « PROJET DE LOI visant à renforcer la lutte contre les dérives sectaires et la répression des emprises mentales gravement dommageables », fait frémir, tant il menace notre liberté et notre intégrité. Tout sujet déviant de la parole officielle pourrait être très sévèrement sanctionné. La promulgation en France de cette nouvelle loi permettrait d’administrer sous la contrainte à tout citoyen n’importe quelle substance expérimentale. Cela est d’autant plus inquiétant que l’OMS travaille sur son projet d’Accord mondial sur la prévention, la préparation et la riposte face aux pandémies. Cette loi permettrait au gouvernement français d’interdire toute critique, y compris du monde médical et scientifique, de renforcer la censure déjà massive de l’information et d’obliger les citoyens à recevoir des substances expérimentales contre leur gré.

Dans la même rubrique

Le Département et ses partenaires font front commun contre les violences intrafamiliales envers les enfants

« Nous ne pouvons pas rester les bras croisés, constater cette augmentation et ne pas agir ». Le Département passe la seconde dans sa lutte contre les violences intrafamiliales (VIF). Ce mercredi, à l’occasion de la tenue de l’Observatoire départemental de la protection de l’enfance (ODPE), la collectivité départementale a signé en compagnie de ses partenaires son Plan départemental de prévention et de lutte contre ces violences, avec une attention toute particulière envers les enfants. (Photos : Alexandre Robert).

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial