Revenir à la rubrique : Communiqué

Cotisations sociales : La CGPER interpelle le préfet

Jean-Michel Moutama, président de la CGPER, a adressé une lettre au préfet de La Réunion, après l'annonce du montant de la répartition des crédits du Fonds national d’action sanitaire et sociale de la Mutualité sociale agricole.

Ecrit par N.P. – le vendredi 03 mai 2024 à 15H30

Monsieur le Préfet,

Nous avons été informés que Monsieur Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire a pris un arrêté le 19 avril 2024 fixant le montant de la répartition entre départements des crédits du Fonds national d’action sanitaire et sociale de la Mutualité sociale agricole destinés à la prise en charge des cotisations sociales des personnes non salariées des professions agricoles et des employeurs de main-d’œuvre agricole, publié au JORF du 24 avril dernier dans le but d’aider les agriculteurs de l’hexagone sur les difficultés rencontrés dans l’exercice de leur métier.

Le fonds dédié est de 15 000 K€ réparti dans l’ensemble des départements métropolitains allant de 31 000 € pour le département des Alpes-de-Haute-Provence à 1 345 000 € pour celui du Pas-de-Calais.

Il est surprenant de constater que les agriculteurs des DOM ne sont pas concernés par cette décision.

S’il est vrai que dans les DOM c’est le ministère de la Santé et de la Prévention qui est compétent sur les affaires sociales concernant la gestion des cotisations sociales des personnes non salariées des professions agricoles et des employeurs de main-d’œuvre agricole, car il n’existe pas de MSA dans les DOM, il n’en demeure pas moins vrai que les entreprises agricoles domiennes, et plus particulièrement à la réunion sont aussi en grande difficulté de trésorerie compte tenu du contexte local de ces derniers mois, comme la sècheresse, les cyclones, l’insularité de notre ile qui pénalise sévèrement le coût des intrants…

Nous vous demandons, Monsieur le Préfet, de bien vouloir vous rapprocher des ministères concernés pour plaider la cause des agriculteurs réunionnais du mal-être et des difficultés de notre agriculture actuellement et qu’une aide en trésorerie pour accompagner les agriculteurs pour qu’on puisse mettre en place un plan d’apurement des dettes sociales auprès de la CGSS ainsi que les dettes fiscales.

Je vous ferai remarquer Monsieur le Préfet que l’octroi des aides agricoles, comme notamment le FEADER, est soumis à présenter par les agriculteurs qu’ils sont bien en règle avec la CGSS et les impôts. Sinon pas d’aides nationales, du conseil départemental et du FEADER leur sont accordés.

Restant à votre disposition

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, de mes salutations distinguées
Le président de la CGPER
Jean Michel MOUTAMA

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] TikTok en Nouvelle-Calédonie : le blocage du réseau social n’est pas suspendu

Saisi par des associations et des particuliers, le juge des référés du Conseil d’État ne suspend pas le blocage de TikTok en Nouvelle-Calédonie. En effet, les requérants n’apportent pas d’éléments pour démontrer que ce blocage a des conséquences immédiates et concrètes sur leur situation et leurs intérêts, ce qui est une « condition d’urgence » nécessaire pour l’intervention du juge des référés. Dans un contexte où tous les autres réseaux sociaux et médias presse, TV et radio restent accessibles, et parce que ce blocage temporaire vise à contribuer au rétablissement de la sécurité sur l’archipel, le juge des référés rejette la demande des requérants.

RN2 de Saint-André : Accident dans le secteur de Petit Bazar

Sur la RN2 à Saint André, suite à un accident qui s’est produit dans le secteur de Petit Bazar, la route a été fermée à la circulation en milieu de matinée dans le sens Nord/Est avec une déviation par la bretelle de sortie de l’échangeur, et la RN2002. Un sur-accident est ensuite survenu. La route a finalement pu être rouverte à la circulation en fin de matinée.