Revenir à la rubrique : Faits divers

Contrôlé positif au zamal alors qu’il vient tout juste de récupérer son permis

Ce sont 72 infractions qui ont été relevées ce week-end par la gendarmerie. 14 rétentions du permis de conduire ont été prononcées, et cinq véhicules mis en fourrière. Un refus d'obtempérer a aussi été constaté.

Ecrit par – le lundi 25 mai 2020 à 09H45

Ce dimanche, peu après 11h, sur la RN5 route de Cilaos, un conducteur a été intercepté par les motocyclistes de la brigade de la Rivière Saint-Louis pour transport de mineur sans ceinture de sécurité. Lors de la vérification des documents, le Saint-Louisien de 42 ans est dépisté positif au cannabis. « Il reconnaît avoir consommé du zamal au cours de la nuit écoulée », indique la gendarmerie. En outre, le véhicule n’est pas assuré et le certificat d’immatriculation n’a pas été établi au nom de ce nouveau propriétaire depuis son acquisition en juillet 2019. Son véhicule a été immobilisé et placé en fourrière. « Il est à noter que l’intéressé s’était présenté devant la commission médicale, pour récupérer son permis de conduire suite à des faits de conduite sous l’empire d’un état alcoolique, la veille le 23 mai 2020 »

Parmi les infractions, les motocyclistes de la Bmo de Saint Paul ont interpellé un automobiliste flashé à 181 KM/H  au lieu des 110 autorisés, lors d’un contrôle de la vitesse sur la RN 1 entre Cambaie et Savanna en direction de Saint-Pierre. Son permis de conduire a été retiré sur le champ. « Il encourt une suspension de 6 mois et la perte de six points. Sa voiture a été placée en fourrière. Il devra répondre de ses actes devant la justice prochainement. », rapporte la gendarmerie.

Par ailleurs, dans la nuit de samedi à dimanche les motocyclistes ont assuré à plusieurs endroits de l’île des contrôles de conduites addictives, en agglomération de Saint Paul de 19 à 23 heures, dans le même créneau horaire à Bras Panon et Saint Louis. Au total 3 conduites sous emprise alcool délictuelles (taux le plus élevé 0.95 mg/l) et 2 conduites sous emprise produits stupéfiants ont été constatées.

À Bras Panon un jeune conducteur verbalisé le 9 mai dernier pour excès de vitesse à 169 au lieu des 100, ayant entraîné 6 mois de suspension de permis et la mise en fourrière de son automobile, a été contrôlé durant le service nocturne au volant de la voiture d’un de ses copains – alors qu’il est en encore sous le coup d’une suspension de permis. Dans la même commune de l’Est, un automobiliste a refusé d’obtempérer aux ordres d’arrêt des gendarmes. L’enquête a démontré qu’il circulait sans assurance.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.