Revenir à la rubrique : Faits divers

Contrôlé par les gendarmes, il avoue conduire sans permis depuis 45 ans

Au cours du long week-end du 8 mai, les motocyclistes de l’E.D.S.R en appui des militaires des compagnies et des réservistes de la gendarmerie, ont été engagés sur de nombreux postes de contrôle routier, en vue de sécuriser le déplacement des familles Réunionnaises, sur les axes de l’île.

Ecrit par NP – le mardi 09 mai 2023 à 05H54

Malgré les appels à la prudence et l’annonce de la présence, en nombre des forces de l’ordre, en vue de sécuriser les axes routiers, il appert que les comportements à risque de certains usagers de la route, se sont soldés par de nouveaux accidents constatent les gendarmes.

A cet effet, un accident mortel de la circulation a été constaté, samedi 6 mai à 1h40, sur la RN2, secteur Bras-Panon, dans le sens N/S, mettant en cause deux véhicules qui circulaient à vive allure. Pour une raison indéterminée, le conducteur d’un des véhicules a perdu le contrôle de son bolide est a fini sa course dans les glissières de sécurité. Malgré l’intervention rapide des secours, il n’a pas survécu à ses blessures.

Positif aux stupéfiants, l’ambulancier transportait un malade, son téléphone en main

Samedi matin sur la RN 1 à St Paul, le conducteur d’une ambulance transportant un malade est intercepté car il faisait usage de son téléphone. Ce contrôle a également démontré qu’il conduisait après avoir fait usage de stupéfiants. Son permis de conduire lui a été retiré sur le champ et il devra répondre de ses actes devant le tribunal Judiciaire de St Denis.

Plus de 80km/h de trop

Le même jour à 11h35, les motocyclistes de La Rivière ST Louis interceptent une moto sur la RN3, commune de La Plaine des Cafres, à une vitesse de 161 km/h, sur un axe pourtant limité à 80 km/h. Le conducteur s’est vu immédiatement retirer son permis de conduire et la motocyclette a été placée en fourrière.

45 ans de conduite sans permis

Au cours de la même journée, un véhicule circulant sur la D10 à St Gilles les bains fait l’objet d’un contrôle pour une suspicion de surcharge, l’arrière touchant pratiquement le sol ; il s’avère qu’il ne s’agit que d’un problème mécanique. Par contre, le conducteur est dans l’incapacité de présenter un permis en cours de validité. Il reconnaît finalement, avec modestie, qu’il circule sans avoir jamais passé l’examen du permis de conduire, depuis 45 ans.

Bilan de sécurité routière :

NOMBRE DE SERVICES RÉALISÉS : 20
NOMBRE D INFRACTIONS : 193
NOMBRE DE RÉTENTIONS DE PERMIS : 21
NOMBRE D’ALCOOLÉMIE : 11
NOMBRE DE CONDUITE SOUS STUPÉFIANTS : 15
NOMBRE D’IMMOBILISATION FOURRIÈRE : 30 dont 28 Fourrières
NOMBRE DE DÉFAUT D ASSURANCE : 10
NOMBRE DÉFAUT PERMIS, CONDUITE SOUS SUSPENSION/ANNULATION : 13
Nombre d’excès de VITESSES : 41 dont 29 avec interception.
NOMBRE DE NON PORT CEINTURE : 10
NOMBRE DE DÉFAUT DE CONTRÔLE TECHNIQUE : 8
NOMBRE D’USAGE TÉLÉPHONE / DISTRACTEURS : 9
NOMBRE DE NON RESPECT DE PRIORITÉ : 21
NOMBRE NON PORT CASQUE ET ÉQUIPEMENT : 5
NOMBRE DE NUISANCES, POLLUTIONS, INCIVILITÉS ET DÉFAUTS D’HOMOLOGATION: 27
NOMBRE DE REFUS D’OBTEMPÉRER : 2 (Identifiés)

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Incident à But : Deux personnes électrisées

Deux victimes ont été évacuées en état d’urgence absolue à l’hôpital suite à un incident qui s’est produit dans le magasin But à Saint-Pierre. Le bâtiment a dû être évacué pour permettre la réalisation de tests électriques.

Carjacking : Un jeune braqué et volé par un couple d’auto-stoppeurs

Le tribunal judiciaire avait à juger ce vendredi un jeune couple pour des faits de vol aggravé. Dans un premier temps, le parquet avait retenu des faits criminels de vol avec arme en réunion avant de choisir une autre orientation suite à la garde à vue. Une chose est certaine, pour les pauvres victimes, les faits font froid dans le dos.