Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

[Communiqué] Le Rassemblement National montre son vrai visage et insulte la mémoire de l’esclavage

Dans une interview accordée à Réunion 1ère, Johnny Payet, maire RN de la Plaine des Palmistes, a déclaré qu'il fallait "arrêter de parler d’esclavage" et a exprimé son opposition à la Fet Kaf et aux festivités du 20 décembre. Le parti Pour La Réunion condamne fermement ces propos, les qualifiant d'insultants à la mémoire des victimes de l'esclavage et de l'engagisme.

Ecrit par N.P. – le mardi 18 juin 2024 à 16H39

Dans une interview accordée à Réunion 1ère ce mardi 18 juin, Johnny Payet, maire RN de la Plaine des Palmistes, a exprimé une position aussi claire que lamentable. Il conviendrait, selon le secrétaire départemental du Rassemblement National, « d’arrêter de parler d’esclavage ». Lors du même entretien, Johnny Payet s’est également positionné contre la Fet Kaf et toute forme de festivités pour le 20 décembre.

Nous condamnons avec la plus grande force ces propos qui sont une insulte à la mémoire de nos aînés, victimes de l’esclavage et de l’engagisme et qui ont bâti La Réunion au prix de leur sueur, de leur sang et de leurs larmes. Jamais nous ne cesserons d’affirmer leur existence, de saluer leur résistance et de rappeler l’abomination que furent la traite négrière et l’esclavage colonial qui restent pour l’humanité une tache indélébile !

La position exprimée par le maire de la Plaine des Palmistes, Johnny Payet, dévoile le vrai visage du Rassemblement National. Elle préfigure nettement de la façon dont l’histoire sera revisitée par l’extrême-droite si celle-ci accédait au pouvoir. L’Histoire des Outre-mer et le devoir de mémoire seront jetés dans les fosses de l’oubli. C’est une alerte et un appel à la plus grande vigilance ! Le projet raciste et xénophobe du Rassemblement National est contraire aux valeurs humanistes et solidaires qui sont les ciments de notre culture réunionnaise.

Le dimanche 30 juin, jour d’élections législatives, sera l’occasion de condamner ces propos et de dire notre attachement à notre Histoire et au devoir de mémoire !

POUR LA REUNION

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Cirest veut conserver le statut de SPL pour Estival

Le conseil communautaire de la Cirest devra statuer ce soir sur la proposition du président Patrice Selly de résilier l’actuel contrat de délégation de service public avec la SPL Estival, en redressement judiciaire depuis presque un an. Mais la Cirest entend bien conserver le statut décrié de société publique locale (SPL) pour sa société de transport.

[Communiqué] « Le Président dévoile sa vraie nature »

Perceval Gaillard réagit à la prise de parole du président de la République hier. Si Emmanuel Macron a affirmé qu’ « aucun parti ne peut appliquer son programme, ni le NFP, ni la majorité présidentielle, ni la droite républicaine », pour le député Insoumis, « le Président dévoile sa vraie nature et celle du régime : une monarchie présidentielle ». Son communiqué :

[Communiqué] Le PLR affiche son soutien : « Lucie Castets doit être notre nouvelle Première ministre »

Le PLR d’Huguette Bello, alors pressentie comme première ministre d’un gouvernement NPF, a rapidement réagi à la proposition d’installer Lucie Castets à Matignon. Une décision que le PLR salue d’autant que la prise de parole du président de la République a inquiété. « Le PLR s’indigne face à ce déni de démocratie et à ce mépris du Président de la République qui refuse de reconnaître le résultat des élections législatives, faisant ainsi violence au peuple souverain ». Le communiqué du PLR :