Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

[Communiqué] Élections Législatives 2024 : mise sous pli et campagne électorale

- Communiqué de la préfecture - À l'approche du 1er tour des élections législatives ce dimanche 30 juin 2024, le chantier de mise sous pli des documents électoraux s'est achevé le lundi 25 juin. Près de 700 000 électeurs réunionnais recevront ainsi les professions de foi et bulletins de vote des candidats dans leurs boîtes aux lettres. La campagne électorale du premier tour se termine le vendredi 28 juin à minuit, avec des règles strictes concernant la propagande et l'affichage électoral.

Ecrit par N.P. – le mardi 25 juin 2024 à 16H31

À l’approche du 1er tour des élections législatives qui auront lieu ce dimanche 30 juin 2024, le chantier de mise sous pli de la propagande électorale des candidats a pris fin ce lundi 25 juin 2024.

Cette opération consiste à la mise sous enveloppe des professions de foi et bulletins de vote des candidats à destination des électeurs. Ainsi, depuis le jeudi 20 juin 2024, les presque 700 000 électeurs réunionnais inscrits sur les listes électorales reçoivent donc dans leur boîte aux lettres ces documents.

L’impression des circulaires, aussi appelées professions de foi, et des bulletins de vote, est à la charge des candidats.

Les candidats qui souhaitent bénéficier du concours de la commission de propagande fournissent ces documents à la commission en vue de leur mise sous pli et de leur envoi aux électeurs. C’est pour cela que les enveloppes reçues par les électeurs contiennent uniquement les professions de foi et les bulletins de vote fournis par les candidats.

En outre, chaque candidat peut communiquer sa circulaire en version numérique en vue de sa mise en ligne sur www.programme-candidats.interieur.gouv.fr

Rappel des dates de la campagne électorale

La campagne électorale du premier tour des élections législatives a démarré le lundi 17 juin 2024 à zéro heure et prendra fin ce vendredi 28 juin 2024 à minuit. A compter de cette date, toute propagande officielle, réunions électorales, distribution de tracts, diffusion de tout message au public ou appel téléphonique ayant pour objectif d’inciter les électeurs à voter pour un/une candidat(e), sont interdis.

Pour le second tour, s’il y a lieu, la campagne électorale sera ouverte le lundi 1er juillet 2024 à zéro heure et s’achèvera le vendredi 5 juillet 2024 à minuit.

Affichage électoral

Dès l’ouverture de la campagne électorale, les candidats disposent d’emplacements d’affichage qui leur sont attribués dans l’ordre résultant du tirage au sort du 16 juin dernier.

Tout affichage électoral est strictement interdit en dehors de ces emplacements, sur l’emplacement réservé aux autres candidats ainsi qu’en dehors des panneaux d’affichage d’expression libre lorsqu’il en existe.

La violation de cette interdiction est passible d’une amende de 9 000 euros en application de l’article L.90 du code électoral.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Attaque de chiens errants dans la forêt de l’Etang-Salé : Des cages de captures disposées sur le site

Alors qu’une nouvelle personne a été mordue par des chiens errants dans la forêt de l’Etang-Salé, la CIVIS indique avoir mis en place un dispositif pour « sécuriser le lieu ». Depuis la première attaque au début du mois, 12 chiens ont été capturés par les agents de la fourrière.
Rappelons que La Réunion totalise à elle seule 20% des euthanasies pratiquées au niveau national, preuve s’il en est de l’urgence de modifier les comportements. De leur côté, les associations ne cessent de prôner la stérilisation et d’appeler à la responsabilité des propriétaires pour espérer endiguer le fléau.