Revenir à la rubrique : Communiqué

[Communiqué] Elections législatives 2024 : Les priorités de la Chambre d’agriculture pour La Réunion

Quotidiennement engagée pour l’accompagnement des transitions économiques, sociales, environnementales et climatiques de l’agriculture et du territoire, la Chambre d’agriculture de La Réunion a défini 12 priorités pour une agriculture compétitive et performante. Des objectifs essentiels à destination des candidats aux élections législatives.

Ecrit par N.P – le mercredi 03 juillet 2024 à 16H50

Alors que la campagne des élections législatives se poursuit dans l’optique du second tour, la Chambre d’agriculture regrette l’absence de débats de fond sur l’avenir de notre modèle agricole ; un modèle pourtant synonyme de pilier économique à l’échelle réunionnaise. C’est pourquoi nous avons défini une dizaine de priorités, réparties en trois axes, à destination des futurs députés que nous ne manquerons pas d’interpeller sur ces objectifs :

ADOPTER LE PROJET DE LOI SOUVERAINETE EN MATIERE AGRICOLE ET RENOUVELLEMENT DES GENERATIONS EN AGRICULTURE EN CONSERVANT LES ACQUIS DU TEXTE ADOPTE PAR L’ASSEMBLÉE NATIONALE EN MAI 2024

Le renouvellement des générations
Mettre en place un guichet unique départemental pour l’installation et la transmission en agriculture, confiée à la Chambre d’agriculture.
Donner la possibilité financière aux agriculteurs de réaliser un diagnostic de la résilience de leur exploitation face au changement climatique et de se faire accompagner sur la mise en œuvre d’un plan d’action.
Souveraineté alimentaire
3. Inscrire l’agriculture comme étant d’intérêt général majeur et la souveraineté agricole et alimentaire comme contributrice à la défense des intérêts fondamentaux de La Réunion.
4. Reconnaître la nécessité de produire plus pour répondre à la multiplicité des besoins au niveau mondial (alimentation, énergie décarbonée, etc.).
Simplification
5. Maintenir les propositions de simplification concernant l’adaptation du régime de répression des atteintes à l’environnement, la réduction des délais de recours contre les réserves de substitution et les élevages, l’harmonisation des seuils applicables aux installations agricoles classées pour la protection de l’environnement avec les seuils européens.

CONTINUER LE TRAVAIL DE SIMPLIFICATION ET D’ACCOMPAGNEMENT DE L’EXERCICE DE LA PROFESSION AFIN DE REDUIRE LA PRESSION QUI PESE SUR LES AGRICULTEURS

Produits phytosanitaires & transition agro-environnementale
6. Supprimer le Conseil Stratégique Phytosanitaire et le remplacer par un conseil global volontaire afin d’accompagner les agriculteurs dans leurs transitions (revenus, changement climatique, phytosanitaires, etc.).
7. Reconnaître et rémunérer le rôle de l’agriculture dans la décarbonation avec les exemples locaux des pratiques agroécologiques, les Maec ou encore les GIEE.
Compétitivité des exploitations
8. Redonner de la compétitivité aux agriculteurs en évitant de nouvelles charges (déduction fiscale et sociale s’appliquant à l’élevage bovin, poursuite du dispositif d’exonération des charges AMEXA, etc.).
9. Favoriser le renouvellement des générations dans le Projet de Loi de finances 2025 à travers des mesures fiscales sur la transmission des exploitations et l’augmentation du budget d’accompagnement de l’installation transmission à l’agriculture (AITA).

PERENNISER LE RÔLE DE LA CHAMBRE D’AGRICULTURE POUR UN ACCOMPAGNEMENT DE PROXIMITE

10. Reconnaître l’expertise et les compétences de la Chambre d’agriculture à l’échelon départemental, régional et national, à accompagner les agriculteurs et les collectivités.
11. Reconnaître l’expertise et les compétences de la Chambre d’agriculture dans le transfert de l’ensemble des solutions émanant de la recherche et y associer des moyens suffisants.
12. Allouer des moyens suffisants au réseau des Chambres d’agriculture en indexant sur l’inflation la taxe qui lui est affectée (loi de finances), à l’instar des collectivités, afin qu’elles assurent leurs missions pour maintenir les services en zone rurale (accompagnement des agriculteurs dans l’installation-transmission, l’accompagnement technique, l’accompagnement au changement, etc.).

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Disparition inquiétante à Saint-Paul : Un homme de 74 ans introuvable

La gendarmerie a ouvert une enquête pour la disparition inquiétante d’une personne majeure. Il s’agit de Jean Georges Gamin, 74 ans, qui n’a plus donné signe de vie depuis mercredi. Il avait quitté le domicile de sa sœur à la Possession pour se rendre en bus à la maison de la justice et du droit de La Saline les Hauts. Toute personne ayant des informations est priée de contacter la gendarmerie de Plateau Caillou au 02.62.93.75.42 ou hors des heures ouvrées, le 17.