Revenir à la rubrique : Communiqué | Non classé

[Communiqué] Didier Hoareau clarifie la création de son parti

Didier Hoarau, porte-parole du RN à La Réunion, veut "clarifier la création de son parti".

Ecrit par N.P. – le jeudi 20 juin 2024 à 10H02

Le communiqué :

Didier Hoareau, porte-parole du Rassemblement National à La Réunion et président du parti « Réveillons-nous ! », souhaite clarifier la création de son parti et les récentes accusations de manipulation électorale.

Naissance du Parti Réveillons-Nous !

Le parti Réveillons-nous, fraîchement enregistré, a vu le jour dans les esprits en 2022. Auparavant, il n’était qu’un collectif travaillant sur divers sujets tels que l’errance animale et la collecte de produits invendus par exemple. Dans ce cadre, une réunion avait même été organisée avec le Secours Populaire pour étudier la possibilité de réactiver une antenne locale. Les statuts
et le règlement du parti ont été rédigés durant cette même période, attestant de la sincérité et de la transparence de nos actions, indépendamment de toute manipulation électorale. Nous disposons de tous les fichiers sources pour confirmer nos dires. Certains membres du collectif n’adhéraient pas aux idées du bureau régional de Rassemblement National, tout naturellement l’idée d’un parti gardant une partie de l’ADN de ce mouvement est née.

Engagement et Réalités Électorales

Didier Hoareau avait reçu des retours positifs concernant son engagement sur le terrain, ce qui n’est pas surprenant puisqu’il est le porte-parole du Rassemblement National à La Réunion et qu’il a réalisé le meilleur score sur l’île lors des dernières élections législatives. Cependant, il est apparu que Johnny Payet avait délibérément omis d’informer M. Hoareau de l’investiture de M. Joseph Rivière, l’information arrivée à deux heures du matin n’avait toujours pas été transmise dans l’après-midi.

Urgence et Réactivité

Face à cette situation, Didier Hoareau a tenté de joindre Johnny Payet, qui avait convoqué une réunion sans inviter son porte-parole, pourtant membre du bureau. Dans l’urgence, les affiches,
bulletins de vote et professions de foi ont été réalisés avec les logos du Rassemblement National. Ce n’est qu’après avoir informé M. Payet du dépôt de sa candidature que Monsieur
Didier Hoareau a appris qu’il n’avait pas l’investiture.

Adaptation et Communication

Suite à un courrier de M. Rougé, l’équipe de M. Hoareau a travaillé d’arrache-pied pour produire les affiches et documents nécessaires pour la préfecture, en retirant toute référence au Rassemblement National. Le graphisme est délibérément différent, un « ! » point d’exclamation a été ajouté pour bien se distinguer de Rassemblement National qui ne communique pas avec les lettres RN mais son nom, et un logo a été conçu en trois dimensions, symbole de la volonté de concrétiser le programme dans la réalité.

Philosophie du Parti

Réveillons-nous porte une philosophie claire : appeler les abstentionnistes aux urnes et passer des marqueurs rouges de notre société aux marqueurs verts, symbolisés par le cercle de notre logo. Il ne peut y avoir de confusion, nous avons un véritable projet pour les Réunionnais. Bien que Monsieur Didier Hoareau soit militant et porte-parole du Rassemblement National, il se désolidarise uniquement des instances locales, pas des instances nationales.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Point épidémiologique : 29 cas de paludisme recensés au premier semestre

Dans son point épidémiologique hebdomaire, Santé Publique France indique que l’île a connu 29 cas de paludisme cette première partie d’année, contre 31 pour tout 2023. Le Covid-19 est toujours sous surveillance, tandis qu’une hausse des hospitalisations est enregistrée pour des cas d’infection respiratoire aigüe.