Revenir à la rubrique : Politique

[Communiqué] Déficit communal de Saint-André : Bédier qualifié de « démolisseur » par l’opposition

Jean Marie Virapoullé réagit suite au conseil municipal relatif au compte administratif 2023 de la commune de Saint-André

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 07 juin 2024 à 14H22

Communiqué de Jean Marie Virapoullé :

Bédier le démolisseur !

Les comptes de la commune de Saint-André pour l’année 2023 sont déficitaires de 1,5 millions d’euros comme indiqué par le receveur du Trésor Public de St-André. C’est ce chiffre certifié par le comptable public qui révèle la réalité financière de la commune.
Le maire tente de cacher ces chiffres alarmants en s’appuyant sur des restes à réaliser pour l’année 2023 qu’il estime comme par magie à plus de 14 millions d’euros. Il est dans le virtuel et non dans le réel.
De plus, il n’y a aucune transparence dans les comptes présentés. Tout laisse à penser que le maire tente de cacher le déficit global de la commune de Saint-André en bidouillant les chiffres. Saint-André s’enfonce un peu plus dans l’abîme financier en 2023 avec un résultat de clôture déficitaire de 1,5 million d’euros. D’ailleurs, de nombreux fournisseurs de la ville se plaignent auprès de l’opposition de retards de paiement importants. Ce maire est le démolisseur des finances communales.

Le maire actuel bénéficie de l’héritage laissé par Jean-Paul Virapoullé concernant la rénovation du centre-ville.
Les dizaines de millions d’euros qui pleuvent sur le centre-ville de Saint-André proviennent de la signature de la convention NPNRU (nouveau programme de renouvellement urbain) signée le 09/10/19 par Jean-Paul Virapoullé: c’est du mangé cuit !
Mais force est de constater que l’argent que nous leur avons laissé est mal utilisé. Les travaux réalisés au centre-ville sont inadaptés aux besoins des usagers et vont conduire à la ruine des commerçants, à l’image de la suppression des places de parking aux abords des commerces ou sur la place de la mairie. Bientôt la végétation qui ressemble souvent à de grandes touffes d’herbes vont cacher les enseignes des commerçants !

L’année 2023 aura été l’année des malfaçons dans les travaux, à l’image de l’avenue de Bourbon qui est une route cabossée dont les réseaux d’eaux potables n’ont pas été changés. L’avenue de Bourbon, la route de l’amiante libérée devant une école maternelle pour laquelle j’ai déposé une plainte au procureur : c’est la route de la honte.
Malfaçons en matière de travaux d’assainissement pluviale qui aggravent fortement le risque de débordement de la Ravine-Sèche et d’inondation du centre-ville. Le maire a également réalisé l’exploit de remblayer la Ravine-Sèche, classée en zone rouge, pour créer un parking sur un terrain privé sans autorisation de la DEAL. Suite à mon signalement auprès des services de l’Etat, une enquête judiciaire est en cours. Je considère que ce maire met en danger la vie des St-Andréens ! Joé Bédier a d’ailleurs indiqué en conseil municipal qu’il est prêt à payer si cela est nécessaire. Est-ce un aveu de sa faute ? Et de son incompétence ?
Ce maire a détruit la salle des fêtes qui appartient au patrimoine de la ville sans solliciter l’avis des Saint-Andréens .
En outre, les dépenses de personnel ont explosé: plus 6 millions d’euros entre 2021 et 2023 et dans le même temps la souffrance du personnel n’a jamais été aussi grande, comme l’atteste le nombre record d’arrêts maladies dans notre commune .
Si 2023 a été l’année du déficit communal, 2024 sera l’année de la baisse des subventions communales: moins 500 000 euros pour nos associations cette année !
Avec ce maire, véritable démolisseur, St-André va droit dans le précipice !

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Législatives : Ce que cache la polémique Fèt Kaf

Les déclarations du maire de La Plaine-des-Palmistes sur la Fèt Kaf ont provoqué la colère de la classe politique réunionnaise durant cette période de campagne électorale. Les opposants du secrétaire départemental du RN ont condamné sa prise de position. Des candidats du parti d’extrême droite aux Législatives ont aussi rapidement pris leurs distances avec Johnny Payet. Le leadership de la formation politique qui a le vent en poupe semble également se jouer durant ces élections législatives.