Revenir à la rubrique : Politique

Claude Hoarau critique la direction du PCR, le parti réagit

Dans un communiqué de presse, le secrétaire général du PCR, Yvan Dejean, réagit aux propos tenus par Claude Hoarau dans le Journal de l'Ile du 16 avril. L'ancien maire de Saint-Louis a notamment estimé que "notre direction a fait suffisamment de gâchis. Un gâchis que la reconstruction n'a pas évacué". Voici le communiqué du PCR:

Ecrit par – le vendredi 18 avril 2014 à 10H13

« Suite aux déclarations de Claude Hoarau dans la presse du 16 avril, le PCR tient à faire la mise au point suivante.

Précisons d’emblée que cette mise au point ne constitue ni une polémique face à une agression contre la direction du Parti, ni une réaction d’ordre personnel mais qu’elle est un rappel nécessaire des principes qui sont à la base du fonctionnement du Parti.

Durant plus de 50 ans, le PCR a subi de la part de ses adversaires la calomnie, l’emprisonnement, la violence, la fraude, le sectarisme… Face à cette coalition, le Parti a tiré sa force dans la cohésion, l’unité et l’abnégation. Notre histoire est ponctuée de démonstrations de cette force inestimable.

Cette période a été aussi marquée par des discussions internes, très vives, mais riches et constantes qui assuraient l’unité de l’ensemble. Des milliers de témoins ont vécu ces principes et pratiqué cette efficacité. Beaucoup ont déjà disparu.

Aujourd’hui, nous assistons malheureusement à une rupture de cette unité idéologique.

Des camarades du Parti s’adressent personnellement à l’opinion, en totale rupture avec ces traditions et cette fidélité aux principes. Ils fournissent ainsi des arguments à nos adversaires pour nous combattre.  

Ils s’adressent aux électeurs qui nous font confiance mais pas aux militants qui fondent le Parti et qui découvrent, par hasard, dans la presse des arguments qui auraient dû être discutés dans des instances prévues à cet effet. Pourtant, ces camarades sont régulièrement invités à ces instances. On constate que leur absence ou leur silence se traduisent par une adresse publique.

On s’interroge sincèrement de savoir pourquoi Claude Hoarau n’a-t-il pas exposé ses arguments dans les instances du Parti? On aurait pu ainsi garder cohésion et respect des principes.

Comment ne pas considérer que de telles interventions publiques constituent un élément de division? Lors des dernières municipales, des électrices et des électeurs ont été trompés et se sont divisés. Comment les réconcilier ensuite avec le Parti? Il y a une différence à faire entre des électeurs trompés et les dirigeants qui ont organisé la division.

Jamais, lors de ces divisions, nous avons entendu les arguments théoriques des diviseurs. Toujours, ils mettent en avant des attitudes personnelles et refusent de discuter sur le fond.

Si, aujourd’hui, nous appelons publiquement à stopper la polémique publique, nous souhaitons en même temps la discussion. Que les camarades sincères, qui estiment avoir des idées, des suggestions, des critiques même à faire prévaloir, sachent que nous leur demandons de venir discuter dans les instances appropriées. Car, seul le débat fraternel peut rapprocher les points de vues qui s’expriment et fera avancer le Parti.

Le 17 avril 2014

Pour le PCR,
Yvan Dejean, secrétaire général »

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Comment prévenir le risque inondation ?

Notre ville de L’Étang-Salé n’est plus ce qu’il était, il y a 20 ans en terme de constructions et d’habitations. Notre réseau d’assainissement est devenu fébrile en raison de l’augmentation des constructions dans notre ville de L’Étang-Salé.

Perceval Gaillard dénonce les « profits scandaleux » du secteur des carburants à La Réunion

Le député Perceval Gaillard a interpellé le ministre de l’Economie au sujet des profits des « profits scandaleux du secteur des carburants à La Réunion ». « Les grossistes pétroliers ont engrangé 28 millions d’euros de résultat net tandis que la Société Réunionnaise des Produits Pétroliers (SRPP), pour son activité de stockage, a dégagé 5,8 millions d’euros de résultat net », pointe-t-il du doigt, déplorant par ailleurs que « seules 30 stations-services sur 160 ont transmis leurs comptes ».