Revenir à la rubrique : Politique

CGTR Sud s’insurge contre « l’utilisation répétée du 49-3 »

Ce mercredi, le gouvernement a usé pour la seconde fois de l’article 49-3 sur la loi Travail à l’Assemblée nationale. « Une utilisation répétée par le ministre Valls » dénoncée par la CGTR Sud.  Selon le syndicat,  « l’application de cette loi à La Réunion se résumera à une catastrophe sociale avec encore plus de chômage, une régression salariale pour […]

Ecrit par – le jeudi 07 juillet 2016 à 17H34

Ce mercredi, le gouvernement a usé pour la seconde fois de l’article 49-3 sur la loi Travail à l’Assemblée nationale. « Une utilisation répétée par le ministre Valls » dénoncée par la CGTR Sud. 

Selon le syndicat,  « l’application de cette loi à La Réunion se résumera à une catastrophe sociale avec encore plus de chômage, une régression salariale pour bon nombre de salariés »

Dans un communiqué la CGTR Sud déplore également l’attitude des députés réunionnais « qui ont abdiqué devant le dictat et les chantages du premier ministre concernant leur signature pour une motion de censure« . Exception faite pour la député Huguette Bello « qui a eu le courage de mettre sa signature pour sanctionner le gouvernement et défendre les intérêts des salariés ».

Une réunion se tiendra le samedi 16 juillet à Saint-Pierre, « pour examiner la situation et définir une stratégie de luttes pour la défense de nos acquis« . 

 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.