Revenir à la rubrique : Communiqué

CASUD : « Un dévoiement de l’intercommunalité à des fins politiques »

Patrick Lebreton et des élus communautaires de la majorité municipale de Saint-Joseph dénoncent une "instrumentalisation de l'intercommunalité à des fins politiciennes".

Ecrit par N.P – le vendredi 28 avril 2023 à 13H48

Le communiqué :

Lors de la Conférence des Maires ce vendredi 28 avril 2023, appelée à la CASUD « conseil des maires », qui est une instance institutionnelle prévue par la loi, et obligatoire dans le cas de notre EPCI, la présence d’intrus a été relevée à cette réunion formelle.

Distincte du « Bureau » composé du Président et de l’ensemble des vice-présidents, la Conférence des Maires est régie par l’article 27 du règlement intérieur de la CASUD approuvé par délibération du conseil communautaire du 18 décembre 2020 : elle comprend l’ensemble des maires des communes-membres, et uniquement les maires (ou leurs représentants).

Comme d’ordinaire, le Maire de Saint-Joseph était représenté par un conseiller municipal et communautaire de Saint-Joseph, Monsieur Henri-Claude Huet.

Constatant, en début de séance, la présence de deux vice-présidents, dont celui « illégitime » et opposant municipal de Saint-Joseph, ce qui est éminemment irrégulier au vu du règlement intérieur en vigueur, le représentant du Maire de Saint-Joseph a prié le Président de la CASUD de régulariser la situation, ce qui a été catégoriquement refusé.

Dans ces conditions qui relèvent de l’incident délibérément provoqué, le représentant du Maire de Saint-Joseph a préféré quitter la séance du Conseil des Maires.

Monsieur André Thien-Ah-Koon, Président de la CASUD, a alors une nouvelle fois menacé le représentant du Maire de Saint-Joseph de retirer de l’ordre du jour les dossiers concernant la commune de Saint-Joseph, s’il s’en allait, pour punir la collectivité et ses représentants, et par voie de conséquence notre population.
Figurent notamment à l’ordre du jour du prochain conseil communautaire, une garantie d’emprunt pour une opération de réhabilitation de logements sociaux dans diverses résidences sur le territoire de Saint-Joseph, ou encore les travaux de traitement des crues de la Rivière des Remparts.

Il s’agit d’un intolérable détournement de procédure, d’un scandaleux abus de pouvoir. Nous ne céderons ni aux pressions, ni au chantage.

Ce nouvel incident causé par le Président de la CASUD est une énième provocation envers la majorité municipale issue des urnes lors des élections municipales du 15 mars 2020, et une nouvelle preuve de l’instrumentalisation de l’intercommunalité à des fins politiciennes.
 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

RN1 de Savanna : Des restrictions de circulation les deux prochaines nuits

Sur la RN1 à Saint Paul et au Port, pour permettre la suite du chantier d’aménagement de mise en 2×3 voies entre Sacré Coeur et Savanna, des restrictions de circulation seront nécessaires de 20h30 à 5h comme suit :

– Les nuits jusqu’au vendredi 21 juin inclus, route fermée dans le sens Nord/Sud entre l’échangeur de Cambaie et l’ouvrage d’art Etang Saint Paul ;

– cette nuit du jeudi 20 juin, route fermée dans le sens Sud/Nord entre les échangeurs Savanna et Sacré Cœur.

Des déviations seront mises en place par la sortie de l’Etang dans le sens Nord/Sud et par la RD4 et la RD2 dans le sens Sud/Nord.