Revenir à la rubrique : Santé

Cancer du col de l’utérus : 3ème cancer féminin à La Réunion

Le cancer du col de l’utérus touche 50 à 70 Réunionnaises chaque année. Il est possible de le vaincre grâce à la vaccination des adolescents et au dépistage précoce. Le communiqué du Centre régional de coordination des dépistages des cancers :

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 29 janvier 2021 à 17H14

Chaque année en France, 3000 femmes sont touchées par le cancer du col de l’utérus. La plupart d’entre elles ont entre 25 et 65 ans. C’est pourquoi le dépistage est recommandé aux femmes de cette tranche d’âge, sans symptômes, ni antécédents. A la Réunion, nous dénombrons environ 60 nouveaux cas par an.

Ce cancer est l’un des seuls qui peut être éradiqué. Le dépistage efficace, permettant la détection de lésions précancéreuses, reste pourtant encore trop peu pratiqué : 40 % des femmes concernées ne se font pas ou pas assez régulièrement dépister.  

Le cancer du col de l’utérus est causé par des virus appelés « papillomavirus humains » ou HPV. Très fréquents, ces virus se transmettent le plus souvent lors de rapports sexuels, avec ou sans pénétration. Le préservatif ne permet pas de s’en protéger complètement. Il arrive que l’infection due aux HPV entraîne des lésions au niveau du col de l’utérus, qui peuvent évoluer vers un cancer.

Il existe deux moyens de limiter le risque de développer un cancer du col de l’utérus. Les recherches ont fait évoluer les procédures pour l’enrayer. 

Qui est concerné ?

> vaccination anti-HPV 
Les filles & les garçons entre 11 & 14 ans 

> frottis de dépistage 
·  les femmes de 25 à 30 ans : examen cytologique tous les 3 ans 
·  les femmes de 30 à 65 ans : recherche virologique / test HPV tous les 5 ans 

Plus de 260 000 réunionnaises concernées par ce dépistage.  

Mode d’emploi – Comment faire mon dépistage ? 

Toutes les femmes de 25 à 65 ans, en l’absence de symptôme et d’antécédent, sont concernées. Le test peut être réalisé même si la femme est enceinte. Entre 25 et 29 ans, le test est à réaliser tous les 3 ans puis, à partir de 30 ans, tous les 5 ans. Il s’effectue chez un médecin ou une sage-femme. 

Ce professionnel de santé prélève délicatement des cellules au niveau du col de l’utérus afin de les analyser. Ces derniers mois, Le CRCDC La Réunion a envoyé un courrier aux femmes qui n’ont pas fait ce test depuis au moins trois ans. Nous les invitons vivement à prendre RDV chez un médecin ou une sage-femme.

Comment se déroule le frottis ?

L’examen, qui se fait en position gynécologique, prend quelques minutes. Le professionnel de santé prélève à l’aide d’une petite brosse des cellules au niveau du col de l’utérus. Le prélèvement n’est généralement pas douloureux, même si une gêne peut être ressentie.

Dans le cadre du dépistage organisé, l’examen est pris en charge à 100 %, sans avance de frais ! 

Le CRCDC, Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers prend en charge l’organisation locale et la promotion des dépistages organisés du cancer du sein, du cancer colorectal, et du cancer du col de l’utérus. 

 

AGENDA : Jeudi 4 Février Journée Mondiale contre le Cancer.
Evènement Karavan santé avec la mairie de Saint-Paul & ses partenaires 
Informations & Sensibilisation du public « Un geste d’amour pour moin pour ou, Passe le message : fais ton dépistage ! » rencontre avec le CRCDC Réunion Gare routière de St Paul de 9h à 12h. 

[Page Facebook CRCDC La Réunion]urlblank:https://www.facebook.com/CrcdcLaReunion

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Ouverture de l’accès aux essais cliniques des cancers digestifs, pour les patients à La Réunion

La Fédération Francophone de Cancérologie Digestive (FFCD) et le Pôle Recherche Clinique et Innovation du Groupe de Santé CLINIFUTUR, membre du GCS Recherche SCERI, ont annoncé la signature en 2024 d’une convention de collaboration inédite. Cette collaboration permettra, pour la première fois, à des patients situés à La Réunion et Mayotte, d’être inclus dans les essais thérapeutiques académiques conduits par la FFCD.