Revenir à la rubrique : Société

Bras-Panon : « Les mains vertes », 1er éco-festival de La Réunion

L'association Arterre lance en co-organisation avec le collectif "Les tisseurs de liens", le 1er éco-festival de La Réunion intitulé "Les mains vertes", le 27 et 28 novembre à Bras-Panon. Objectif : amener la population réunionnaise à adopter une attitude éco-ciotyenne à travers des ateliers thématiques animés par des partenaires économiques et sociaux.

Ecrit par Karine Maillot – le mardi 24 novembre 2009 à 11H57

A l’heure du développement durable et dans le cadre de la semaine européenne de réduction des déchets, divers acteurs du monde associatif et économique mutualisent leurs compétences et leurs moyens. L’objectif est d’amener la population à réduire son impact écologique et à adopter un comportement éco-citoyen, afin de « laisser une empreinte dans les esprits, pas sur l’environnement » pour reprendre l’expression de l’Ademe. 

Vendredi 27 et samedi 28 novembre, la ville de Bras-Panon montrera l’exemple d’une attitude éco-citoyenne à travers divers ateliers. L’association Arterre, en collaboration avec le collectif « Les tisseurs de liens » organise deux jours de sensibilisation à la protection de l’environnement « dans un moment convivial, éducatif et festif ». Les ateliers seront mis en place dès 8h et dans divers endroits de la ville :  « Jeu tri mes déchets », « Ti potage écolo », « Mon papier recyclé », « Cuisiner avec le soleil »

Des conseils et des démonstrations sont également prévus, par exemple l’entreprise Étude et Plans qui fera part de son savoir-faire « pour des constructions écologiques et durables », ou encore l’entreprise Terre et Lune qui propose la « puériculture naturelle »...

Des conférences, échanges et projections en soirée

Le film « La boutique des temps modernes » d’Alexandre Boutié sera projeté à 18h30 ce vendredi sur le champ de foire de Bras-Panon et sera suivi d’un échange avec le public.

« Kabar Famn »

20h30 : Ouverture d’un « Kabar Famn » avec « Cimaronnes ». Il s’agit d’un spectacle de la compagnie Souffle-Terre, qui sera suivi d’un commentaire de Femmes de Bras-Panon avec Laurence Beaumarchais, accompagnées du groupe musiciens de Bras-Panon. Les groupes « Masynation » et « Maya Pounia » donneront également une représentation.

Samedi, le réveil se fera en poésie, déclamée en musique avec Teddy Lafare Gangama. Ce sera aussi l’occasion de partager un « riz-chauffé ». Pour les plus motivés, « une marche bio » est programmée de 8h à 12h.

17h30 : Parade déambulatoire de majorettes et percussions

18h30 : Les Étincelles Panonnaises 
 
19h : Ouverture du Kabar tradition :
 
-Fragil (durée 20’)  
-Kafouyé (durée 20’)   
-Zangoun (durée 20’)   
-Lindigo (photo Pascal Quinquempoix) (durée 20’)

Une charte éco-citoyenne

Tous les participants au festival, des organisateurs aux exposants, en passant par les artistes et les partenaires, ont signé une éco-charte, les engageant à réduire leur impact écologique. Cette charte les engage à une communication économe, à pratiquer une gestion des déchets maîtrisée, à faire des achats éco-responsables, à mettre en place un plan de la maîtrise de l’énergie et à réaliser chaque année un bilan environnemental, c’est-à-dire un bilan énergétique, un bilan des déchets produits/récoltés et un bilan des transports utilisés.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Comores : Une passagère de kwassa blessée par balle

Selon divers témoignages circulant sur les réseaux sociaux, une femme a été victime dimanche 21 avril vers 14h d’un coup de feu alors qu’elle se trouvait sur une embarcation naviguant entre les Comores et Mayotte. Le média Al Comorya assure que le kwassa a été visé par les tirs des gardes-côtes de l’Union des Comores.

Les Chroniques de tonton Jules #171

Au fou ! C’est tout ce que j’ai trouvé à vous dire en guise d’introduction, ce jour. Les jours passent et les contes de la folie ordinaire enflent avec la constance d’un blob dévastateur. Il va devenir de plus en plus difficile de dormir sans cauchemarder.