Revenir à la rubrique : Faits divers

Blanchiment d’argent : 18 mois de sursis pour avoir tenté de partir en Chine avec 180.000 euros dans les bagages

En avril dernier, une ressortissante chinoise a été jugée devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre pour blanchiment d'argent, abus de biens sociaux et transfert d'argent non déclaré entre pays. Condamnée à de la prison avec sursis, elle devra également régler une importante amende.

Ecrit par N.P. – le samedi 08 juin 2024 à 13H57

À la barre du tribunal correctionnel de Saint-Pierre, la prévenue est suspendue aux lèvres de la traductrice. Le tribunal la reconnait coupable de l’ensemble des chefs d’accusation.

Cette ressortissante chinoise qui vit à La Réunion est entrée sur le radar de la justice alors qu’elle s’apprêtait à prendre l’avion pour un long voyage. 

En janvier 2020, les douaniers découvrent plus de 180.000 euros d’argent en liquide bien rangé dans de petites boites alors qu’elle n’en avait déclaré que 8.000 euros aux autorités. Une déclaration de transport d’argent liquide doit en effet être faite à la douane pour tout montant supérieur ou égal à 10.000 euros.

Placée en rétention douanière, la prévenue va aller jusqu’à tenter de corrompre les agents de l’administration fiscale avant d’expliquer qu’elle se rendait en Chine pour rendre visite à sa mère malade. Un voyage avec escale à Maurice et une halte à Paris pour voir son mari. L’argent ne pouvait pas rester chez elle en son absence, avait-elle précisé.

Dans ce couple, madame tient un magasin dans le sud de l’île et monsieur est médecin à Paris. L’enquête a ainsi démontré la confusion des genres entre le compte professionnel et personnel mais aussi les nombreuses dettes que le couple avait contractées auprès d’amis.

Face aux faits d’abus de biens sociaux et de blanchiment, le mari a été condamné à 18 mois de prison avec sursis.

La femme, pour qui s’ajoutent les faits de transfert d’argent non déclaré et de blanchiment douanier, écope de la même peine. En revanche, les 180.000 euros ont été saisis et madame devra régler l’amende douanière de 91.000 euros.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
14 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le jeune chauffard ayant foncé sur des policiers interdit de séjour pendant cinq ans

Amir F., 28 ans, a comparu devant le tribunal correctionnel ce vendredi pour avoir volontairement foncé sur des policiers à Saint-Denis, sous l’emprise de l’alcool. Lors de l’audience, il a exprimé des excuses et affirmé ne pas se souvenir des événements. Le tribunal a prononcé une peine de trois ans de prison dont un avec sursis probatoire, une incarcération immédiate ainsi qu’une interdiction de séjour de cinq ans.

Korbey d’or : K.O debout pour Sergio Toinette condamné 4 ans de prison avec mandat de dépôt

Le 12 avril dernier, l’ancien dirigeant de Korbey d’Or était jugé pour abus de biens sociaux, corruption et blanchiment. Six de ses proches étaient également poursuivis dans cette affaire d’infractions économiques et financières dont le montant des détournements et des tours de passe-passe entre la société de services à la personne et ses satellites fait tourner la tête. Petit exemple d’un florilège, les 457.000 euros d’espèces qui se sont volatilisées pour se retrouver sur le compte des dirigeants via une porteuse d’enveloppes. Ce vendredi, le tribunal correctionnel a condamné Sergio Toinette à 4 ans de prison avec mandat de dépôt.