Revenir à la rubrique : Faits divers

Bilan routier : La police relève 60 infractions ce week-end

Les effectifs de Police de la Direction Départementale de la Sécurité Publique de La Réunion ont réalisé sur le département 10 opérations de sécurisation et de sécurité routière au cours de ce week-end du 04 au 06 SEPTEMBRE 2020 permettant de relever 60 infractions, dont 6 délits

Ecrit par – le dimanche 06 septembre 2020 à 18H26

Le bilan du week-end :

– Conduite sous l’Empire d’un État Alcoolique : 00
(taux compris entre X,XX et X,XX mg / l d’air expiré)
– défaut d’assurance : 04
– défaut de permis de conduire : 02
– refus d’obtempérer : 00

80  fonctionnaires de police ont été mobilisés à cette occasion. Au cours de ces différents contrôles, les forces des Polices locales ont également procédé à la constatation de 54 autres diverses contraventions au code de la route dont :

– feu rouge / stop / priorité : 00
– défaut de port de casque : 08 
– défaut d’équipement : 03
– défaut de contrôle technique : 01
– autres : 42

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.