Revenir à la rubrique : Société

Beautés Bourbon 2010, un nouveau millésime sexy

Après le carton réalisé avec Beautés Bourbon en 2009, le photographe professionnel Laurent Capmas est de retour avec son millésime 2010. Un millésime qui risque de faire des ravages avec la beauté des quinze filles retenues pour apparaître aux côtés des paysages paradisiaques de l'île de la Réunion. Un millésime aussi qui a matérialisé un certain nombre de regards du public suite à l'édition 2009. Laurent Capmas répond à Zinfos qui vous fait un cadeau des plus sexy à quelques semaines des fêtes de fin d'années.

Ecrit par Ludovic Robert – le lundi 30 novembre 2009 à 18H30

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

Laurent Capmas, vous êtes le père de Beautés Bourbon. Pourriez-vous nous expliquer l’origine et la genèse de ce calendrier ?

« C’est un ami qui a vu ce que je faisais comme style de photos qui m’a dit lors d’une discussion qu’avec les beaux pays que l’on a si on arrivait à allier les filles ce serait super. J’y ai réfléchis quelques temps et je m’y suis mis. L’idée au départ était de mixer le style de photos que je faisais avec les paysages que l’on a à l’île de la Réunion »

Comment s’est déroulée la réalisation de ce millésime 2010 ?

« La réalisation du calendrier a commencé par la sélection des mannequins. Je ne m’en suis pas chargé. C’est plus Hamida Hussein, la directrice de l’agence Master and Model qui a fait le casting. On l’a fait à deux mais c’est elle qui m’a conseillé sur ce point. En gros, on avait pré-sélectionné une trentaine de filles et au final, on a quand même deux calendriers qui sont sortis. Il y a un qui sort gratuitement avec le 7 Magazine et il y a celui qui est en édition limitée dans le commerce. Sur les deux calendriers il y a quinze mannequins. Ce qui veut dire que sur une vingtaine de shoots, on a gardé les meilleures photos.« 

 

Que dire du choix des paysages ?

« Le choix des paysages a été très conditionné par les retours que j’ai eu des clients du calendrier 2009.  Je me suis rendu compte que ce qui a frappé le plus, ce sont bien souvent les couchers de soleil ou l’ambiance sur les bords du lagon ou à la mer. J’ai essayé de rester dans cet esprit là.
J’ai également tenu compte des remarques plus négatives. On m’a dit que cela manquait de couleurs et de verdures l’année dernière, d’où le choix de la couverture dans un champs de cannes pour 2010. On va dire que c’est vraiment le calendrier du public. C’est vraiment les retours qui m’ont permis de rectifier le tir et de me rapprocher de l’attente des gens.
 »

La première édition a fait un tabac, quelles sont les modifications que vous avez apporté à ce nouvel opus aux filles sexy de la Réunion ?

« Le gros changement a été d’essayer de faire quelque chose de beaucoup plus coloré. C’est vraiment ce qui correspond à nos paysages au quotidien. La Réunion est pleine de couleurs. Cette année, c’est la première chose que j’ai eu à l’esprit mais aussi de mélanger des couchers de soleil et de la lumière naturelle.« 

 

Qu’en est-il de la diffusion de Beautés Bourbon 2010 ? A combien d’exemplaires se chiffre le nombre de calendriers ?

« On va dire que l’année dernière, la première édition a eu du succès mais il devient de plus en difficile de s’autofinancer et de s’auto-éditer dans le domaine artistique parce que tout est cher. J’ai donc dû faire appel à des partenaires.
Malgré tout, j’ai eu beaucoup de mal à mener à bien le projet. C’est pourquoi, nous sortons cette édition limitée qu’à 1.000 exemplaires. Nous n’avons pas de quoi alimenter un marché en Métropole. Ca va être malheureusement un produit rare qui sera distribué dans un certain nombre de points de ventes si j’arrive à les trouver. Pour le format A5 qui sort dans un magazine, il sera limité à 5.000 exemplaires.
 »

On a l’impression que ce mix entre femmes sexy et paysages paradisiaques attirent de plus en plus de réunionnais ? Pourquoi ?

« L’ambition consiste à montrer les beautés de l’île telles qu’elles ont réellement. A côté de ça, ce sont de vrais paysages. Il n’y a aucun ajout ni retouche contrairement aux grands calendriers et surtout, on a des mannequins qui sont vrais. Ce sont des jeunes filles de la vie de tous les jours. On ne fera jamais appel à des mannequins extérieurs ou des mannequins internationaux pour faire Beautés Bourbon. Beautés Bourbon, ce sont des mannequins locaux avec des paysages locaux. Ce qui m’a fait plaisir, c’est que le magazine FHM, sort un calendrier réalisé à la Réunion, ce qui légitime mon travail. Par ailleurs, il est important de promouvoir le local. On a tout ce qu’il faut ici. La promotion de la Réunion passe par là. J’ai été étonné de voir que sur le site internet, on avait des personnes originaires d’une soixantaine de pays qui se sont prononcées. »

 

Avez-vous rencontré des difficultés ou des obstacles ?

« Il y a pas mal de gens qui m’ont aidé et d’autres qui ne l’ont pas fait et qui n’ont pas joué le jeu. Globalement l’aventure est positive car je n’ai pas eu à tout gérer moi même. Il y a eu énormément de filles qui ont postulé, une centaine, ce qui m’a étonné. Le point négatif c’est que cela fait quand même deux ans que j’essaye d’être en relation et en lien avec l’IRT mais ils n’ont jamais répondu à mes requêtes dans le cadre d’une promotion de la Réunion. C’est un calendrier populaire et ça peut participer et l’un dans l’autre, ça pouvait participer à cette promotion en Métropole. C’est incompréhensible car au moins si l’on est pas intéressé on le fait savoir.

En tout état de cause, la continuation de ce projet pour 2011 se profile. On ne peut plus s’arrêter car le public est très demandeur et ça c’est super. Je pense que ça fait rêver beaucoup de monde. Il faut toujours faire mieux l’année d’après car j’ai envie de faire plaisir et de faire plus participer le public. Mais ce sont des filles réelles qui plaisent beaucoup. Mais là encore, ça va dépendre des sponsors. Des sponsors que je cherche encore… »

Pour plus d’infos, cliquer sur « [Beautés Bourbon]urlblank:http://www.beautesbourbon.book.fr/ « 

 

Beautés Bourbon 2010, un nouveau millésime sexy

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Benoît Saint-Denis en stage « pour démocratiser le MMA à La Réunion »

Le combattant de l’UFC Benoît Saint-Denis va donner un week-end de stage à La Réunion les 8 et 9 juin prochain. Il a répondu à l’invitation de son ami Gaël Grimaud. L’ancien champion du Cage Warriors et de l’Hexagone MMA souhaite ainsi profiter de la star française pour développer la discipline dans l’île, tout en créant une synergie avec les autres arts martiaux.

Air du temps : Coup de chapeau (très) appuyé aux personnels d’un CHU de plus en plus à la ramasse

On pourrait soumettre l’idée au ministère de la Culture : que les personnels hospitaliers puissent concourir chaque année aux Molière. Parce que, sans dèc, je ne connais pas de meilleurs comédiens. La crise des établissements de santé ? C’est quoi ça ? Il y en a plein les journaux télévisés, les colonnes de la presse ? Pures inventions de scribouillards auxquelles syndicalistes et patrons de cliniques se prêtent honteusement. Parce que lorsqu’on entre à l’hosto, par accident ou par pure connerie (je sais de quoi je parle, merci !), où sont les problèmes ? C’est nickel-chrome !!!!!

Léa Churros en duo avec KIM

Chouchou du public réunionnais, la chanteuse Léa Churros, vient de sortir un single avec l’une des artistes zouk phares au niveau national, KIM. Le clip a été dévoilé vendredi soir sur les plateformes de streaming et devrait très rapidement devenir un véritable succès.

CCIR : « Des finances totalement au vert »

À l’occasion de l’assemblée générale de la Chambre de commerce et d’industrie de La Réunion, son président, Pierrick Robert, s’est félicité de la « bonne santé financière » de la chambre consulaire. « Nous sommes aujourd’hui totalement dans notre ligne de conduite et dans le déploiement de ce que nous avons entrepris pour nos entreprises » assure-t-il.

[Communiqué] Rapport d’enquête sur le Retour au péi

L’association « Réunionnais de retour au péi » a réalisé une enquête sur le retour des Réunionnais dans l’île afin d’apporter des données utiles aux acteurs institutionnels et travailler à la mise en place d’un dispositif d’accompagnement au retour.