Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

A quand un statut pour les non vacciné-es ?

Le président de la république vient de l’énoncer dans un entretien accordé au journal «  Le Parisien » : les non vacciné-es ne sont plus des citoyens… Ainsi,  ils perdent leurs droits pour devenir des sujets. Dans un pays où la constitution affirme que les hommes naissent et demeurent égaux en droits, Emmanuel Macron crée une catégorie […]

Ecrit par Eric Ducroux – le jeudi 06 janvier 2022 à 11H36

Le président de la république vient de l’énoncer dans un entretien accordé au journal «  Le Parisien » : les non vacciné-es ne sont plus des citoyens… Ainsi,  ils perdent leurs droits pour devenir des sujets. Dans un pays où la constitution affirme que les hommes naissent et demeurent égaux en droits, Emmanuel Macron crée une catégorie de sous français dont les droits seront restreints.Il instaure une hiérarchie et une qualité : les bons citoyens et les autres.

Pourquoi ? Parce qu’ils seraient responsables de l’état sanitaire du pays, de la faiblesse du nombre de lits en service de réanimation, de la propagation du virus…Pour masquer l’échec de sa politique sanitaire, il est utile de créer des boucs émissaires. Aujourd’hui, 91% de la population éligible en France est vaccinée, et pourtant plusieurs centaines de milliers de français-es sont positifs au Covid-19 chaque jour. Vacciné-es mais potentiellement contaminants et contaminés. En terme de propagation du virus, il s’agit bien de l’échec d’une politique sanitaire, centrée exclusivement sur la vaccination, qui a volontairement oublié toutes les autres mesures comme les aérateurs d’air dans les lieux clos, l’augmentation du nombre de  personnels soignants notamment en réanimation, la production de masques FFP2 en France… En fustigeant des millions de personnes, en désignant comme responsables de son échec les non vacciné-es, Emmanuel Macron dévoile son intention d’opposer les français pour mieux se dédouaner.

Le pass vaccinal   permettra d’exclure ceux qui sont réfractaires à ses injonctions. Ces « non citoyens » perdront leur emploi, pour l’instant essentiellement les soignants, ne pourront plus se déplacer comme bon leur semble, ni fréquenter les cinémas, les manifestations festives et restaurants. Cela est-il justifié du point de vue de la propagation de l’épidémie ? Qu’on en juge : mon schéma vaccinal complet, je pourrais me rendre dans tous les lieux publics même si je suis contaminé et contaminant alors que mon ami-e non vacciné-e mais avec un test PCR négatif ne pourra m’accompagner…

A l’évidence, ce pass vaccinal, version renforcée du pass sanitiare, n’a pas pour objet de lutter contre la pandémie mais de condamner les « mauvais citoyens » à une mort sociale, à l’image de la mise en place d’un crédit social par le gouvernement chinois. Cette déchéance pour certains les exposera à la vindicte populaire, opposera les français entre eux, les incitants à se méfier de l’autre, à se surveiller, voir à se dénoncer. Le pass vacinnal  nous fera entrer dans une société de surveillance, source de conflits dans les familles, entre ami-es, dans toute la  population.

Les propos du Président, d’une violence inouïe à l’égard de millions de français, ressemble à une déclaration de guerre «  nous les emmerderons jusqu’au bout » ; une guerre civile dont il espère sortir vainqueur, débarrassé des résistant-es à sa politique.

Alors, la seule réponse à donner à ce président c’est de ne pas tomber dans le piège d’un combat entre vacciné-es et non vacciné-es, mais de rester uni-es, solidaires, et d’agir dans quelques mois pour signifier à cet autocrate aux passions tristes la sortie du palais…

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le Bon sens

(Les humains seraient-il monstrueusement insensés ?)