Justice

Vieux pédophile avoué, compulsif, irrémédiable...mais pas coupable ; même pas responsable

Jeudi 24 Août 2017 - 15:10

Correctionnelle Sud – Jeudi 24 août


Vieux pédophile avoué, compulsif, irrémédiable...mais pas coupable ; même pas responsable
Quand on atteint la barre des 67 balais, on se dit normalement qu'est venu le temps de foutre la paix aux autres. Ben pour Fernand, du Sud, c'est non, non, non et encore non : pédophile il est, pédophile il reste. Il a été condamné voici quelques mois pour avoir commis des actes que la morale réprouve sur 3  gamins dont son propre enfant ? Quelle importance ! Il n'a eu que 4 mois avec sursis et obligation de se soigner? S'il fallait se mettre martel en tête pour de telles fichaises !

"Mais qu'est-ce que je fais là ?"

Il a réitéré, peu après sa condamnation, ce qui lui a valu de voir son sursis passer à l'as par la grâce du Juge d'application des peines. Le fait de se retrouver au gnouf ne semble pas l'avoir beaucoup traumatisé : à son arrivée rue Archambauld, il était décontracté-zen entre ses accompagnateurs vêtus de bleu, lui menottes aux poignets mais sourire aux lèvres, tentant de babiller avec ses garde-chiourme sérieux comme il se doit.

L'homme se demandait manifestement ce qu'on allait lui servir comme petit-déj, apparemment inconscient de la gravité de son cas.

Et son cas, il se pose un peu là. Lors de sa précédente et très récente condamnation, il lui avait été fait injonction de ne pas entrer en contact avec des enfants. Il n'a eu de cesse que de déjouer cet ordre judiciaire et s'est fait admettre comme "l'ami de la famille", comme " le tonton " de deux jeunes enfants, un garçon et une fille de 3 et 5 ans.

Ce que les amateurs de film noir appellent "marquer son territoire".

Les jeunes parents des victimes ressemblent plus à des adolescents grandis trop vite qu'à des adultes trop jeunes. Ce qui explique que leur réaction ne fut pas à la hauteur : ils ne se sont pas méfiés ; et lorsqu'ils surprirent le fumier en pleine action, ils ne l'ont pas dessoudé aussi sec.

Lâche mais pas con

Les faits sont tristement simples. Venant souvent chez cette famille, il devient "le gentil vieux" à qui l'on laisse la garde des mômes. Ainsi un jour, alors que les jeunes parents sont très affairés à opérer un déménagement, ils laissent le vieux salaud entrainer les deux mômes dans le jardin, "po fé joué à zot".

Lorsque le papa va au garage, là où se trouvent déjà les deux petits berceaux, il tombe sur un spectacle effarant : Fernand a la culotte sur les chevilles, bande comme un isard en rut, tient son sexe dans sa main droite et, dans la gauche, à travers les barreaux du lit d'enfant, tient la menotte de la gamine et la tire vers l'objet que vous devinez.

Les forces de l'ordre sont averties ; Fernand se retrouve gaulé comme un bambou et, séance tenante, incarcéré pour avoir passé outre les injonctions de sa condamnation.

Après avoir commencé par nier, il admet très vite les faits. On apprend ainsi que les deux enfants ont eu droit à sa lâcheté : se faire caresser, en les forçant, par les deux bambins.

On ne saura jamais, sans doute, si c'était la première fois. Là-dessus, il n'a rien lâché. L'évidence oui, forcément : le père l'a vu ! Mais les suppositions improuvées et accablantes, jamais. Pas con, le mec.

" Les parents ? C'était d'camarades"

"Vous aviez l'intention d'abuser de ces enfants en sortant avec eux de la maison ?" demande le président Ozoux mine de rien. Le vieux débris ne tombe pas dans le piège : "Moi ? Jamais, holà !" Une préméditation, ça coûte bézèf, les enfants.

A nous de comprendre que ça lui vient comme ça, sans qu'il sache pourquoi ni comment. Comme une envie de pisser, quoi ! Et c'est à peu près ce que raconte sans rire le psychiatre qui l'a examiné : il ne calcule pas, voyons, c'est un compulsif. Tu me passes ton mouchoir, ami crocodile ?

Rien ne semble compliqué, pour ce "compulsif". "Vos relations avec les parents, avant ?" - "Ben... té d'camarades".- "Mais vous aviez l'interdiction d'approcher des jeunes de moins de 16 ans..." - " (silence assourdissant)" - "Vous aviez été jugé 3 semaines avant ces faits..."-"La condamne à moin à tort !" - "Et vous recommencez !" - "Ben... na in problème". Le moins qu'on puisse dire, oui.

"Incontrôlable... dangereux... "

Lors de sa précédente condamnation, il avait été intimé au vieux faune libidineux de se faire suivre médicalement. Il a donc eu un premier rendez-vous chez un toubib et généreusement ignoré les suivants. A quoi bon !

NDA : Pendant que se poursuit l'audience, nous sommes distraits par un curieux manège dans les bancs des spectateurs : trois jeunes connards (et je pèse mes mots), grands, jeunes, habillés "la marque", cheveux coiffés "tribal", deviennent parapluies (inside joke). Le dramatique de l'affaire les indiffère ; mais quand on parle de sexe du mec dans la main des mômes, alors là oui, c'est d'un comique échevelé... On a du mal à les considérer comme des êtres humains à part entière mais ceci n'est qu'une opinion très personnelle (JB).

Le président Ozoux a rapporté les différents avis d'experts, comme celui du psychiatre : "Grande inhibition... Isolé... Pas de relation amoureuse depuis qu'il est divorcé en 1990... Tourmenté par les accusations contre lui portées... Les faits sont pour lui incompréhensibles sinon accidentels... Ses fortes pulsions pédophiles, incontrôlables, le rendent dangereux... Il semble peu accessible au changement... Nécessité de soins spécialisés..."

A une question du Président Ozoux, l'accusé a osé dire : "J'aime les enfants". Mais s'inscrit en faux contre le rapport d'expertise : "C'est purement sexuel " !

Le marteau-pilon de Me Nathalie Pothin

Si un jour je dois paraître en justice, j'implore Dieu de ne pas me coller Me. Nathalie Pothin dans les gencives : elle est RE-DOU-TA-BLE. Féroce sans avoir l'air d'y toucher. D'une voix douce, presque le sourire aux lèvres, elle t'a éparpillé le vieux saligaud aux quatre coins de la salle sans qu'il y comprenne que tchi !

Morceaux choisis : " Je suis choquée... Il comparaît pour la seconde fois pour les mêmes faits, à quelques mois de distance... La 1è fois, l'une des trois victimes mineures était son propre fils... Il avait nié la 1ère fois... Il semble aujourd'hui reconnaître les faits sans s'en rendre compte... Il n'y a donc rien de positif... Il n'a pas eu un mot pour les jeunes enfants, vous l'avez entendu ?... Tout est noir ici... Tout le quartier le craint..."

La jeune avocate s'est interrogée sur ce dossier en se demandant s'il n'y avait rien d'autre dessous. Comme des faits non révélés ? Cette affaire ressemble à un iceberg, la partie non révélée étant la plus imposante".

Avant de citer par le menu les troubles, très graves, que les assauts de l'accusé ont créés chez ses victimes : 
"La gamine est demeurée muette longtemps ; elle ne peut aller à l'école plus d'une demi-journée, ne supportant pas de rester loin de ses parents plus longtemps ; elle ne peut considérer l'homme qu'est son directeur d'école : c'est un homme ; elle cauchemarde et hurle toutes les nuits ; les deux enfants ont de graves ennuis de scolarisation ; ils ne jouent plus !"

Ils ne jouent plus...

Regardant fixement l'accusé dans les yeux, Me Potin lui a dit, de sa même voix calme, ce qui ne fait qu'en renforcer la portée : "Vous leur avez enlevé une partie de leur enfance, monsieur Fontaine !"

Un tableau trop noir ?

Fort de cet irrésistible tir de barrage à boulets rouges, le procureur Genet n'a eu qu'à enfoncer un peu plus les clous. Et pas des clous de tapissier, je vous prie de croire. Plutôt des pointes de charpentier de marine, genre 20 cm... "Il reconnaît sans peine ce qu'il a fait... mais il n'a aucune prise de conscience. Il est dans l'incompréhension et le déni. Il avait interdiction formelle et judiciaire d'entrer en contact avec des enfants et a méprisé ça. Cela aurait pu être plus grave. Il faut éviter que cela recommence !"

La tâche de l'avocat du coupable, Me Jérôme Maillot, s'avérait d'entrée désespérée. Tenant compte des "tentatives de repli" de son client (terme de psy que je contourne mal et vous aussi, je suppose ?), le défenseur a mis en avant que le tableau était peut-être trop noir ?

Total des courses : le malfaiteur s'en tire avec 2 ans de prison, qui ne seront accomplis que si l'accusé ne se conforme pas aux ordres du tribunal : suivi socio-judiciaire de 5 ans + soins + interdiction d'entrer en contact avec des jeunes de moins de 16 ans + les indemnisations suivantes : quelques milliers d'euros à chaque enfant et parent (dans les 20.000 en tout). On n'a pas entendu le chiffre parce que les explications présidentielles ont été floues et que la sono de la salle, comme d'hab', était merdique, je persiste et signe !

Mon vieux maître Jacques Lougnon, le "vieux tangue", disait de son accent chuintant : "Si quelqu'un vole, on l'enferme. S'il viole, on lui coupe les roustons !"
Jules Bénard
Lu 4851 fois



1.Posté par ZISTISS MACRO le 24/08/2017 15:58

MERCI TU NOUS MANQUAIS CHER JULES
je me demande quand notre justice sera implacable envers ces tarés de l'anus, sans oublier ceux des coups sur les femmes, et des elus voleurs, organisateurs de pillage pour électoralisme , depuis que Tillier dénonce des faits, la justice est semble-t-il absente, recuperation ? ...

2.Posté par cmoin le 24/08/2017 16:41

Honte à cette justice dégeulasse qui protège les pédophiles!
Il faut faire justice soi même apparemment!

3.Posté par pfffffffffff le 24/08/2017 17:18

quand on voit ce qu'est devenu la justice en france on a envie de vomir et de faire justice soit même et cela va arriver très vite!

4.Posté par Vache à Lait le 24/08/2017 20:08

La sterilisation non chimique serait elle la solution?

5.Posté par taz le 24/08/2017 20:31

Toujours trop de laisser - aller ou de pseudo tolérance à l'égard de "tradisyons seksuel péï" pourries et misérables ...

Histoire d'entretenir le fléau ... surement ! Il y a un probablement à y gagner quelque part et pour certains dans ce système ...

Honteux !

Zistiss Kompliss ! Zistiss Makro !!!

Mwin, si mi té fé zistiss ek sa, mi té koup son de bibasses pikés ek sab rouyé !!! Li sa pi la ek sa mi di aou !

6.Posté par Foutor le 25/08/2017 06:42 (depuis mobile)

C''est lamentable ! On devrait créer pour ces Tarés des séjours en fosses sceptiques anciens modèles (immersion: 15 jours) en complément du traitement carcéral !

7.Posté par ANTHECHRIST le 25/08/2017 09:42

Il faut lui couper la bite s'il n'est pas capable de se contrôler... Comment peut-on laisser circuler des menaces pareilles, Que fait la justice, comment un tel individu peut-il écoper de sursis ???
Si quelqu'un s'amuse avec ma fille je le découpe en morceau...

8.Posté par RADIO BISTROT le 25/08/2017 11:16

J'imagine que le nom du ce vieux salaud Fernand FONTAINE est faux dans le récit. Mais donnez nous son véritable nom que nous puissions l'éviter et...

Les fichés 'S' pour les terroristes, mais quel fichier pour les pédophiles ? Nous devons le savoir, cela doit être publique !

Nous en connaissons déjà certains : Daniel C..B.. , Frédéric M, Jack L, ...

9.Posté par Magistrats contre la pédophilie le 25/08/2017 11:28

6.Posté par Foutor le 25/08/2017 06:42 (depuis mobile)

C''est lamentable ! On devrait créer pour ces Tarés des séjours en fosses sceptiques anciens modèles (immersion: 15 jours) en complément du traitement carcéral !


La scatophilie est de plus en plus répandue. C'est fou !

10.Posté par Saint Chamond le 25/08/2017 13:48

Pour fidol castré, l'explication est simple: soit ce vieux monsieur est un métro...ou si c'est un kreol , c'est qu'il fut perverti par un métro d'une façon ou d'une autre......car le kreol, tel le bon sauvage de Rousseau est incapable de faire quoi que ce soit de mal , alors que le zoreil est rempli de vices de par sa nature mais aussi de par sa culture !

11.Posté par Saint Chomand le 25/08/2017 16:47

@10 ... allé fé un tour la Souris Chaud pou voir qui ça i paye ti colégiens les zégrettes...

12.Posté par Fidol Castre le 25/08/2017 16:58

10.Posté par Saint Chamond le 25/08/2017 13:48

Pour fidol castré, l'explication est simple: soit ce vieux monsieur est un métro...ou si c'est un kreol , c'est qu'il fut perverti par un métro d'une façon ou d'une autre......car le kreol, tel le bon sauvage de Rousseau est incapable de faire quoi que ce soit de mal , alors que le zoreil est rempli de vices de par sa nature mais aussi de par sa culture !


Fidel Castré n'a pas écrit ça, mais les imbéciles ont le droit de le croire.
Tout est question de degré. Personne n'a nié qu'il y a des problèmes d'inceste à la Réunion. Ni d'alcool. Ni de drogue. Mais c'est plus répandu en métropole comme le montrent les statistiques.
A l'inverse, les gens travaillent moins chez nous. Le taux de chômage est de 40%. L'assistanat et le fionage sont des sports locaux.
Chaque territoire a ses spécificités. Point barre.

13.Posté par taz le 25/08/2017 22:44

Ah sacré Fidol Castré ! Ce vieux réac catho scato pseudo intello facho (que personne ne censure jamais d'ailleurs ...) arriverait presque à nous faire marrer ... Expert qu'il est en "fionage" péï !!! Il affirme lui même que le fionage (sous-entendu d'enfant ... je suppose) est un sport local !!! Piknik ! Ladi Lafé ! et Fionage ... Les trois mamelles de nout ti péï Té ! On aura tout lu !
Le voilà maintenant avec ses "statistiques" qui prouveraient que le viol intra-familial et l'inceste, le fionage si cher à Fidol Castré donc devraient être minimisés ici par rapport à ce qu'il en est dan péi la fré laba ... Où sont-elles ces statistiques ?????? Dans ton F... peut-être ?

il y a des ordures, des pourris et du sordide partout, c'est vrai - D'ailleurs, si un pays, ne serait-ce qu'un seul, échappe à ce triste état, à cette dégoutante réalité, qu'on me le dise ... je m'installe de suite dans ce paradis. En attendant, mi rest kan mem ter la ...

De toute évidence, il nie ce qui est un véritable fléau et depuis longtemps chez nous. Au pays du Ladi Lafé, le Non dit est roi ... et le non dit est grave !

Donc deux possibilités seulement (partant du principe que l'individu n'est pas totalement dénué de capacités intellectuelles ... au regard de son français assez correct du moins encore que le mec qui termine son discours pas un "point barre" ne peut qu'être assez limité ...) :
- soit ce Fidol Castré est un boug péi qui se la pète un peu mais il est plus qu'ignorant de tout
- soit ce Fidol n'est pas en rien Réunionnais et ignore donc tout de la société au sein de laquelle il semble "vivre" (après tout, rien ne dit qu'il ne s'agit pas d'un type qui vit La Réunion derrière son PC depuis l'Essone ou les Bouches du Rhône) ...

Je n'ai pas de réponse pour le moment le concernant et je me fous pas mal de cet individu trop faux mais j'ai une certitude : Notre île est belle, très belle, ses habitants sont beaux et sont fiers et ils ont raisons de l'être mais ils sont trop nombreux, filles et garçons, à avoir trop souffert d'être brisés par la bêtise, l'ignorance et la violence des adultes et du quotidien.

14.Posté par môvélang le 26/08/2017 07:13

le minimum aurait été le nom du pervers, est-ce quelqu'un d'important ? ( un gros zozo)?????????
dans certain pays, le nom est consultable sur internet!

15.Posté par mangceriz le 26/08/2017 06:15

Il faut castrer ces salopards!!!!!

16.Posté par mangceriz le 26/08/2017 06:18

J'approuve la façon assez brutale dont notre journaliste expose le sujet!!!

J'ai une question ? On parle de castrastion !! Il n'existe pas encore à notre époque de "grands laboratoires pharmaceutiques" un castrant chimique !?????

Une petite injection et ces loups deviendrait des moutons !!!!


17.Posté par Dazibao le 26/08/2017 08:50

que la sono de la salle, comme d'hab', était merdique
........................

Mauvaise zistisse, mauvaise sono.......Quoi de plus normal ?

18.Posté par MICHOU le 13/09/2017 11:24

Au Canada et US ils ont mis ces irréductibles dans des villages où ils peuvent vivre mais pas en sortir avec aucun enfant sur place, qu'est ce qu'on attend pour faire pareil, il ne comprend pas oui peut être mais nous nous savons et c'est de la non assistance à personnes mineures en danger si on laisse ressortir ces gens .
Ils ont besoin de sexe, qu'ils le fassent entre eux!
Mais prenons nos responsabilités

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >