MENU ZINFOS
Social

Imbroglio autour d'un conflit de pompistes à St-Pierre


Depuis 5h30 ce matin, sept pompistes et un caissier de la station Caltex de la Ligne Paradis à Saint-Pierre sont en "grève". S'ils dénoncent le licenciement d'un de leur collègue, ils montent également au créneau face au projet de leur licenciement par la direction de l'établissement.
Du côté du gérant et du DRH, les sanctions prises à l'égard du personnel concerné sont légitimes en raison du statut considéré comme "illicite" de ce mouvement. Un mouvement que la direction identifie comme une rupture dans les contrats de travail.

Par Ludovic Robert - Publié le Jeudi 15 Octobre 2009 à 16:27

Imbroglio autour d'un conflit de pompistes à St-Pierre
Il y a des conflits sociaux qui sont difficiles à saisir, aussi bien du côté des salariés en grève que du côté de la direction de l'établissement. Dernier exemple en date, un conflit qui a débuté ce matin au sein d'une partie des salariés d'une station-service de Saint-Pierre, la station Caltex de la Ligne Paradis.

Il était 5h30 ce matin lorsque huit salariés sont entrés en grève. Une grève qui a été annoncée ce matin selon les salariés concernés mais une grève aussi que réfute la direction de l'établissement, à savoir le gérant Goolam Akbaraly et son directeur des ressources humaines, Jean-Michel Lefèvre.

Imbroglio autour d'un conflit de pompistes à St-Pierre
"Pour lui, les menaces et les intimidations sont monnaies courantes"

Ils sont sept pompistes à avoir débrayé au petit matin pour dénoncer un "certain nombre de pressions" de la part de leur direction. Un des éléments déclencheurs aurait été le licenciement d'un de leurs collègues caissier ce mercredi. Un licenciement qu'ils considèrent comme abusif. Les salariés concernés par ce mouvement sont à la fois inquiets et en colère puisqu'ils s'attendent à être licenciés après plusieurs années de travail.

"On ne comprend pas ce DRH qui n'en est même pas un. Pour lui les menaces et les intimidations sont monnaies courantes. Mises à pieds, avertissements, convocations dans le bureau du gérant, il s'est permis de faire ce qui lui plaisait. Aujourd'hui, nous manifestons notre ras-le bol face à une direction qui ne joue pas le jeu. Il y a même eu des paroles inadmissibles sur un salarié qualifié d'atteint d'Alzheimer de la part de M. Lefèvre, dans une lettre remise en main propre le 29 août dernier.
 
On reproche à notre collègue d'avoir présenté des caisses avec des déficits mais ce que l'on ne vous dit pas c'est que pendant les pauses des caissiers n'importe qui peut s'introduire dans notre caisse et faire ce que bon lui semble. Cette situation ne peut plus durer. De la part d'un membre du syndicat des pompistes, c'est grave
" explique un des grévistes.

Imbroglio autour d'un conflit de pompistes à St-Pierre
"On condamne le mouvement de cette minorité..."

Les revendications du personnel concernent un réintégration du collègue licencié le 14 octobre, l'organisation d'élections de délégués du personnel, ainsi que l'arrêt du harcèlement moral, des intimidations, des pressions, de la discrimination et de la maltraitance.

Face à ces accusations les membres de la direction forment un bloc uni. Le gérant qui a pris la tête de cet établissement il y a six ans estime agir en toute légalité : "On condamne le mouvement de cette minorité de salariés car nous n'avons jamais été informés d'un quelconque mouvement de grève et encore moins des revendications des salariés. Ce sont des clients qui nous ont transmis ces documents, ces tracts. Ce matin, lorsque je suis allé leur dire bonjour, je n'ai eu aucune réponse et nous découvrons maintenant des revendications dont une a déjà été actée" explique Goolam Akbaraly.

Quant au Directeur des ressources humaines, le constat est le même que précédemment : "Lorsqu'il manque près de 150 euros dans une caisse chaque mois, c'est grave. On agit de la sorte après avoir prévenu les salariés concernés des erreurs commises et ce, depuis bien longtemps. Tous ne font pas de telles erreurs répétées.".

Les salariés ne modifieront pas leur position actuelle et ont déjà entamé une procédure auprès du Tribunal des Prudhommes à travers un représentant de Force ouvrière. Par ailleurs, un huissier de justice était présent sur place cet après-midi pour noter les difficultés pour les véhicules à entrer dans la station. Des difficultés fictives étant donnée le sitting des salariés à la périphérie de cette même station. Manipulations de la direction ? Conflit exagéré des salariés ? Une chose est sûre, il est encore trop tôt pour se prononcer avec certitude sur cette affaire.

caltex_en_greve.mp3 Caltex en grève.mp3  (1.56 Mo)





1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 18/10/2009 01:21

bravo FO !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes