Société

Anse des cascades dévastée par Fakir : Un chantier long et difficile

Mercredi 13 Juin 2018 - 15:06

Patrick Dennemont (à droite sur la photo), le cuisinier de l'Anse des cascades, attend avec impatience les travaux pour pourvoir reprendre le travail
Patrick Dennemont (à droite sur la photo), le cuisinier de l'Anse des cascades, attend avec impatience les travaux pour pourvoir reprendre le travail
Des arbres couchés en travers de la route, d’autres déracinés, couchés sur le sol, des branches cassées… l’Anse des cascades offre depuis Fakir un spectacle de désolation. La forte tempête tropicale du 24 avril dernier a laissé des traces sur le site prisé des Réunionnais et des touristes. 

Pourtant plus d’un mois après son passage, le site se trouve toujours dans le même état. Une situation qui désespère Partick Dennemont, cuisinier au restaurant L’Anse des Cascades. Toute activité économique y est arrêtée et un arrêté municipal pris conjointement avec l’ONF interdit l’accès au site pour des questions de sécurité. "Rien n'a été fait, nous nous sentons oubliés et abandonnés de tous", déplore l’homme d’une cinquantaine d’années encore secoué. Patrick était sur place ce lundi 24 avril et a été surpris par la violence des rafales de vents et des averses. " Ça a duré deux heures, les arbres ont commencé à tomber un à un. Je me suis réfugié sous une table et je pense avoir ressenti ce qu’on pu vivre mes parents lors du cyclone Jenny. Le bruit était vraiment impressionnant", se souvient Patrick Dennemont. 

Aujourd’hui, le cuisinier qui a hérité du restaurant construit par ses parents en 1969, se sent lésé et pense à l’image donnée aux touristes. "Pourquoi autant de temps pour remettre le site en état", s’interroge-t-il. 


Le secteur de l’Anse des cascades est géré par l’ONF pour ce qui concerne la forêt domaniale en partie basse, la commune de Ste-Rose et le conservatoire du littoral. Contactée l’Office a assuré que le dossier était à l’étude de "façon globale" entre les différents partenaires auxquels s’associe la Cirest.

Une première évaluation a permis d’estimer les dégâts à 160 000 euros dont 70 000 euros juste pour le site de l’Anse des cascades, indique Sylvain Léonard, directeur de l’ONF. Pour financer les travaux d’élagage et de nettoyage, l’ONF compte sur des aides européennes mais aussi sur la participation du Département. La partie Anse des cascades et forêt départemento-domaniale de la Source a été votée en commission permanente le 6 juin dernier. En revanche des incertitudes subsistent sur le calendrier. " Le chantier s’annonce difficile.  Derrière le restaurant, il y a passage d’une ravine donc pas d’accès aux engins. Un radier devrait être réalisé et pour ce faire nous devons faire appel à une entreprise", précise Sylvain Léonard. Un appel d’offre a été lancé et il faudra compter un mois pour la sélection de l’entreprise. L’accès à la forêt départemento-domaniale de la Source et le sentier littoral devrait néanmoins être livré plus rapidement. 

Affiches de l’arrêté municipal arrachées et barrières jetées, de nombreux touristes se trouvaient hier encore sur le site de l’Anse des cascades, un site interdit d’accès par mesure de sécurité, insiste le directeur de l’ONF, " des branches cassées se trouvant toujours en surplomb".

Quant au majestueux banian qui faisait notamment la réputation du site, il devrait être élagué et replanté à sa place puisque l’arbre n’a pas été totalement déraciné. Un chantier de reboisement de plantes indigènes est également prévu.
PB
Lu 6070 fois



1.Posté par René le 13/06/2018 15:30 (depuis mobile)

Au lieu de bêtement attendre que le travail soit fait , il serait de bon ton que ceux qui fréquentaient ce coin, s'arment de courage et d'outils afin de participer à la réfection du lieu... cela prendrait moins de temps et d'argent à la collectivité

2.Posté par golf51 le 13/06/2018 17:06

On peut nous raconter ce que l'on veut mais 1 mois sans une intervention d'urgence sur ce site est inadmissible de la part de toutes les parties concernées. Je suis en colère contre cette incurie de nos responsables qui ont toujours de bonnes raisons pour se justifier.
On va vous couper vos indemnités et salaires et l'on va voir si vous allez restez aussi inactifs.
Ce constat est général dans ce pays (France) , nous allons vers des lendemains qui déchantent !
Quand on aura le niveau de vie de la Roumanie ce sera trop tard .
Bonne journée.

3.Posté par Morderire le 13/06/2018 18:54

Post 2: le vrai problème vient de ce que les fonctionnaires et assimilés n'ont aucune obligation de résultat.

4.Posté par Tanguy le 13/06/2018 19:47

au lieu de brailler, retroussez vous les manches, une paire de bottes une scie, une pelle et du jus de coude,....arrêtez d'attendre toujours des autres,........

5.Posté par jhfkhf le 13/06/2018 20:06

Comment ce fait-il qu'on ait construit toutes ces verrues (resto etc...) au milieu de ce site ?

6.Posté par GIRONDIN le 13/06/2018 21:08

2.Posté par golf51
3.Posté par Morderire

Bien dit !

7.Posté par Grangaga le 14/06/2018 10:57

Post' 5........Avan, mwin lé lé sirr' lavé in ta pié d'bwa.....té gayiarr'..
...................Zot' té y donn' a zot' la min, parr' la....racinn'.........
..................Té y tienbo ansanm' po rèss' doboutt', pou rèss' solidd'....

8.Posté par menfin le 14/06/2018 17:40

Avec le black que fait ce snack, ( ne prend pas la carte bleu, on se croirait en 82) il doit en avoir de côté pour arranger le site..

9.Posté par golf51 le 14/06/2018 18:57

A ceux qui demandent que l'on intervienne avec outils n'ont pas l'air de savoir que l'on en a pas le droit ! Les particuliers qui interviendraient à titre privé risquent des poursuites de la part de l'état ou des institutions. Alors avant de l'ouvrir réfléchissez un peu Mr Tanguy.

10.Posté par loulou le 15/06/2018 15:08

poste 1 vas y un pas en avant pauvre rené le donneur de leçon

11.Posté par loulou le 15/06/2018 15:11

tanguy chiche dimanche je vous attendrais je serai avec mon matériel j'aurai un Partner gris

12.Posté par loulou le 15/06/2018 15:25

poste 5 ces verrues c'est comme les paillotes de l'hermitage c'est le style made in réunion

13.Posté par loulou le 15/06/2018 15:51

une équipe de l'ONF les travailleurs communaux et les RSA du boulot macron a dit macron a fait

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Juin 2018 - 17:33 [FÊTE DES PÈRES] Papa un jour, gamer toujours