Revenir à la rubrique : Politique

2ème circonscription : UNP choisira, entre 4 femmes, sa candidate aux législatives

Le nouveau mouvement politique de droite créé par Fabrice Marouvin va choisir en interne une candidate pour les élections législatives partielles de la deuxième circonscription. Ci-dessous, le communiqué de Fabrice Marouvin

Ecrit par B.A – le vendredi 07 août 2020 à 11H55
Les Candidatures de UNP – Une Nouvelle Page aux élections Législatives de la 2ème Circonscription.
 
Pour cette élection très proche des Législatives partielles de 2020 sur la 2 ème circonscription de La Réunion, le groupe politique UNP – Une Nouvelle Page sera présent en proposant en interne les candidatures de 4 femmes représentatives des 2 cantons concernés sur la Commune de Saint-Paul.
 
La gouvernance mise en place au sein du groupe UNP permet de procéder à un premier choix en interne avant de rencontrer les autres composantes de droite à Saint-Paul mais aussi les autres représentations politiques du PORT et de la POSSESSION.
 
En effet, cette élection de la 2 ème circonscription concerne :
  • Pour la commune du PORT : 872 électeurs,
  • Pour la commune de la Possession : 456 électeurs,
  • Pour la commune de Saint-Paul : 800 électeurs,
Pour cette échéance électorale, 4 femmes se proposent à une élection en interne et le choix sera effectué lors d’un Conseil Politique programmé dans les prochains jours pour une décision dès l’annonce officielle des dates des élections.
 
Entre temps, des rencontres auront lieu avec les autres composantes politiques sur Saint-Paul afin de définir une stratégie commune pour cette élection ainsi que pour aborder les échéances électorales à venir (les Départementales 2021, les Législatives 2022 et les Municipales 2026) dans lesquelles notre mouvement sera présent car c’est bien à la reconstruction de l’échiquier politique à Saint-Paul que se propose de contribuer notre groupe politique UNP.
 
Les membres adhérents du groupe politique UNP – Une Nouvelle Page auront à choisir entre 4 candidates issues des 2 cantons de Saint-Paul concernés par cette élection.
  • Pour le canton 17, les secteurs de la Baie de Saint-Paul au Ruisseau en passant par Savannah, la Plaine, Bois De Nèfles.
  • Pour le canton 18, les secteurs de Bellemène au Guillaume en passant par Bois Rouge, Plateau Caillou, Fleurimont …Mafate – Bernica – Tan Rouge.
Pour le Canton 17, nous aurons les candidatures de Virginie PERON et Adèle ODON,
Pour le Canton 18, les candidatures de Patricia GENTRIC-TECHER et Dolorès PELOPS-MAROUVIN
 
Qui sont ces candidates ?
 
 
——————————————————— POUR LE CANTON 17 ———————————————————
 
 
Virginie PERON – 39 ans – Mariée, 1 enfant
Habite à l’Etang Saint-Paul
De Formation Juridique – Adjointe Territoriale à La REGION
 
De 2014 à 2017 :
  • Conseillère Municipale avec les délégations à l’environnement et à l’Economie Sociale et Solidaire,
  • Représentante de la Mairie au Parc National des hauts – l’AFPAR et à la Réserve Naturelle Nationale de l’Etang Saint-Paul,
Virginie PERON, femme politique de conviction qui privilégie et qui défend l’intérêt général de la population et de l’environnement dans toutes les actions politiques.
 
Elle a maintenu sa ligne de conduite initiale tout au long de son mandat, maintien qui est à l’origine de la scission avec la majorité municipale de Saint-Paul en 2017 tout en restant aux affaires et présente dans les dossiers jusqu’à la fin de sa mandature.
 
 
Adèle ODON – 35 ans, 1 enfant
Habite Grand Pourpier
Infirmière Libérale sur les secteurs de la Plaine – Sans-Souci – Bois de Nèfles,
Intervenante Santé dans la crise Covid-19, elle est à l’origine du Collectif des Soignants,
 
Adèle ODON considère que son travail de tous les jours sur le terrain au plus proche de la population, c’est faire aussi de la politique.
Elle prend très vite conscience des difficultés de changer les choses et de la nécessité de s’engager en politique.
Elle devient candidate aux élections municipales de Mars 2020.
 
Proche des situations de violences faites aux femmes au contact des victimes rencontrées sur le terrain, sensible aux situations sociales des Familles, elle s’est fixée pour ligne de conduite de faire de la politique  pour donner plus de sens à l’action, à savoir s’engager et opérer pour la population et non par ambition, ni héritage !
 
Confrontée, elle-même quotidiennement aux réalités économiques, elle se fixe pour objectif l’économie au service de l’emploi par le soutien des petites et moyennes entreprises réunionnaises.
 
——————————————————— POUR LE CANTON 18 ———————————————————
 
Patricia GENTRIC – 53 ans, mariée
Secteur de Plateau-Caillou
Lycée de Vue belle – professeur de Lettres
« Agir ensemble pour atteindre le succès. » Nelson Mandela
 
Mes engagements associatifs (associations féminines/culturelles/ humanitaires), syndicaux et politiques participent de cet idéal : que chacun apporte sa pierre pour bâtir un avenir meilleur.
 
Plus jeune, j’ai eu une expérience politique au plus près de la population en tant qu’adjointe à la mairie de Saint Paul, ce qui m’avait déjà permis de mieux appréhender les problématiques des familles réunionnaises.
 
Sur le plan professionnel, le choix de l’enseignement relève d’une conviction profonde : l’Education et la culture sont les «  zarboutans » d’une société éclairée, responsable et citoyenne.
 
Adolescente, je rêvais de changer le monde. Depuis, j’ai appris que si on ne peut pas changer le monde, on peut au moins essayer de l’améliorer.
 
 
Dolorès PELOPS – 49 ans, 3 enfants
Secteur de Grande Fontaine – Bouillon – Plateau-Caillou
Animatrice prévention Santé au Département de la Réunion,
 
Première femme à être sélectionnée pour le championnat de France de Boxe Française en combat.
Première femme présidente de la ligue Réunionnaise de Boxe Française et Disciplines Associés.
Candidate au poste de Maire aux élections municipales et aux cantonales en tête de liste.
 
Pour défendre la femme, Dolorès créée l’association « Agir Pour la Femme ».
Durant une dizaine d’année elle a défendu la Femme, en organisant des actions associant le sport, le bien être, des défilés de mode… tout cela pour que la femme se sente bien et qu’ensemble nous arrivons à refonder la place de la femme dans notre société.
 
Elle fait son retour en politique pour les élections Municipales de Mars 2020 au côté de Fabrice MAROUVIN pour hurler au peuple son envie de dire STOP : 
  • Stop à l’hypocrisie et aux mensonges,
  • Stop à la violence envers les jeunes,
  • Stop à l’incivilité des personnes,
  • Stop au gaspillage, au mépris.
Elle présente sa candidature pour les élections Législatives afin de proposer la construction d’un territoire avec une politique basée sur l’emploi, l’éducation, la formation, le sport, la vie associative, la sécurité etc…
 
Pour le Mouvement Politique «  UNP – Une Nouvelle Page »
Le Président,
Fabrice MAROUVIN VIRAMALE

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

VivaTech : La Réunion en force au plus grand salon du monde pour les nouvelles technologies

La Région Réunion envoie une forte délégation de représentants de 10 startups participer au salon international VivaTech qui s’ouvre demain matin porte de Versailles à Paris.
Il s’agit du plus grand salon au monde en matière de nouvelles technologies, qui est même passé devant le CES de Las Vegas, et il accueillera encore cette année des intervenants de très grande qualité. Et notamment beaucoup de fonds d’investissements à la recherche de sociétés à financer. Exactement ce que recherchent nos startups locales…

[Communiqué] « L’insalubrité des logements sociaux est un phénomène complexe et multifactoriel »

Karine Lebon annonce une bataille parlementaire cruciale le 22 mai 2024. Celle-ci pourrait contribuer à résoudre la crise du logement social à La Réunion, exacerbée par une forte croissance démographique, des coûts de construction élevés et des procédures administratives complexes. C’est pourquoi la députée de la 2e circonscription de La Réunion a proposé au vote la création d’une commission d’enquête visant à analyser et à remédier à ces problèmes urgents afin d’améliorer les conditions de vie des Réunionnais.