Société

Le balisage des requins est prêt à débuter : "Une première"

L'annonce a été faite dans la confusion des chapelets de propositions des différents intervenants, dimanche après-midi, sur l'esplanade de Boucan Canot. Largement applaudie, la proposition de balisage des requins baignant les eaux réunionnaises est en marche. Le monde de la mer est en tout cas prêt à le faire. La dernière garantie doit venir des autorités. Mais qu'on se le dise : le comité qui se cherche encore un nom agira, avec ou sans l'appui des officiels.


Guy Gazzo, quarante ans de plongée à son actif, est prêt à contribuer bénévolement
Guy Gazzo, quarante ans de plongée à son actif, est prêt à contribuer bénévolement
 
"En l'état des événements, je ne mettrais pas une palme dans l'eau", avoue avec inquiétude Guy Gazzo, ancien moniteur de plongée et maintenant formateur de moniteurs. A 74 ans, le retraité de l'Education nationale est aussi un passionné du monde sous-marin. C'est tout naturellement qu'il est venu prendre fait et cause pour les usagers de la plage et des sports nautiques depuis les attaques de requins. "Le comportement des requins est anormal, c'est pour cela que je ne me risquerais pas dans l'eau en ce moment, en attendant de comprendre", admet-il. Pourtant, prochainement, il pourrait bien reprendre du service pour une mission des plus inédites à la Réunion.
 
Dimanche après-midi, sur l'esplanade de Boucan Canot, lors d'une manifestation pacifique des passionnés de la mer, Guy Gazzo avait promis le balisage prochain des requins baignants sur le littoral. L'initiative, "une première qui fédère toutes les personnes qui aiment la mer", selon Jérémy Raimbauld de l'association Abyss, "est prête". "Les balises doivent arriver sous quinzaine", ajoute l'ex-moniteur de plongée.
 
Dans les faits, les acteurs du privé ont pris un train d'avance sur les autorités publiques qui tablaient, elles, sur des balises dont les résultats n'auraient été connus qu'en "février, voire avril", précise Guy Gazzo. Une éternité.
 
"Tous les professionnels de la mer" sur le même bâteau
 
En lieu et place, des émetteurs déjà testés en Afrique du Sud et au large des côtes mexicaines devraient être posés sur les squales. Pour remplir cette mission périlleuse, des professionnels chevronnés se mettront à l'eau. En pratique, une puce émettrice sera plantée sous la peau des squales, par une fléchette, à distance raisonnable. Un réseau de bouées réceptrices disposé en mer devra capter les signaux. L'objectif est de repérer le trajet des terreurs des mers, en temps réel ou presque. Une aide à la compréhension scientifique des squales mais aussi un système de prévention concret et immédiat pour les pratiquants de sports nautiques.
 
Pour l'heure, le projet est annoncé sur la pointe des pieds. La raison : "tous les acteurs de la mer, des clubs de plongée, des ligues de surf ou de kyte en passant par les commerçants, se sont dit prêts à participer aux frais des expéditions, mais par principe, et comme les autorités nous avaient demandé d'apporter nos propositions, nous nous devons de leur préciser les contours de notre projet".
 
L'intérêt pour le comité qui s'installe à peine et dont le nom pourrait ressembler à "SOS nautisme Réunion", selon le souhait de Guy Gazzo, est aussi d'attendre la réponse du représentant de l'Etat et des collectivités. Sont-elles prêtes, elles aussi, à soutenir un projet dont l'application rivalise de rapidité et reste raisonnable financièrement. Mais quelle que soit les réponses des autorités sollicitées, "nous, nous sommes prêts à le faire nous-même", annonce Jérémy Raimbauld, qui parle en tout cas au nom de l'association Abyss.
 
Un spécialiste des grands blancs ne sera pas de trop
 
Parmi les bénévoles prêts à se mettre à l'eau pour marquer les requins, Guy Gazzo joue avec les mots devant un "bodyboarder du dimanche", comme il le dit lui-même, et venu se déclarer partant et bénévole pour marquer le seigneur des mers. "Tant qu'à faire, autant qu'il mange un vieux comme moi", rigole-t-il avec son interlocuteur. A ses côtés, une pointure devrait débarquer sur le sol réunionnais. Frédéric Buyle, ancien recordman du monde d'apnée, qui, en ayant pris connaissance de l'actualité réunionnaise "s'est proposé de nous aider bénévolement pour le marquage. Il va nous apporter toute son expérience sud-africaine et mexicaine sur les grands blancs", ajoute l'association Abyss.
 
"C'est sûrement la première fois que pêcheurs, surfeurs, commerçants, se retrouvent autour d'un même projet. L'important pour nous est de le faire intelligemment". Aux autorités maintenant d'apporter du crédit à ce projet inédit.
Mardi 11 Octobre 2011 - 17:42
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3194 fois




1.Posté par Jean-François le 11/10/2011 17:58
Un site à visiter pour ceux qui s'intéresse au marquage :

http://whitesharktrust.org/migration.html

2.Posté par JOSEPH le 11/10/2011 18:46

VOILA UNE PROPOSITION TRÈS INTÉRESSANTE QUI , ESPÉRONS -LE , NE SUSCITERA PAS DE POLÉMIQUES PARTISANES RIDICULES !!!

3.Posté par Caton2 le 11/10/2011 20:08
Bravo! Bonne initiative et belle leçon aux politiques. Nous avons eu encore une fois la preuve que les politiques ne savent faire que du clientélisme avec l'argent de l'État. Dès qu'il s'agit de prendre des décisions dans l'intérêt de tous, ils se cachent et attendent que ça se passe. L'amorce d'une action positive vient encore une fois d'une initiative privée. J'espère que le Préfet suivra...

4.Posté par bertel le 11/10/2011 19:31
"Mais qu'on se le dise : le comité qui se cherche encore un nom agira, avec ou sans l'appui des officiels.

Si j'étais "officiel"... je les laisserais "agir".

Bertle de Vacoa

5.Posté par Coincoin le 11/10/2011 17:47
Voilà du concret Merci Guy

6.Posté par Où étes sont tous les serpents????? le 11/10/2011 20:00
ET ALORS!!!!!

ils sont où tous les blaireaux qui se sont lâchés comme des abrutis sur la tête des surfers en déclarant et insultant à tour de bras tous ceux qui osaient demander des solutions pour éviter d'autres attaques???

Un groupe d'homme courageux va prendre des risques pour marquer ces requins et leur laisser la vie sauve au lieu d'être péchés et personne ne salut cette action....ceux qui crachaient sur les usagers de l'océan sont vraiment une belle bande de cons.


BRAVO ET MERCI à VOUS MESSIEURS!!!!!
Je ne suis pas croyant mais je vais aller mettre une petite bougie à l'église des Roches pour vous...

7.Posté par JL le 11/10/2011 20:02
très belle initiative !!
le vieil adage "On n'est jamais mieux servi que par soi même" prends ici tous son sens :) continuez comme ça

8.Posté par jeremy le 11/10/2011 21:47
Guy Gazzo, un boug même pas de chez nous, et il défend ses con patriotes! En plus il tue nos requins.zot létait la avant lu.

9.Posté par Seb le 11/10/2011 22:43
Excellente idée, c'est ce que j'avais dit dès le départ et je suis content que ça puisse être réalisable, j'avais un doute par rapport au temps que ça pouvait tenir sur l'animal.
D'ailleurs, sans vouloir jouer les donneurs de leçons, ce sera à eux de voir ce qui est le mieux ou pas, plutôt que de se mettre à l'eau et de marquer les requins avec des flèches au fusil harpon, avec les risques que cela comporte en terme de danger pour l'homme et de décrochage de la balise, pourquoi ne pas effectuer une surveillance sur des palangres avec un seul hameçon appâté (thon, où animaux mort et en décomposition) et marquer les requins fatigués directement au bateau. Je m'explique, en mettant une grosse bouée sur chaque ligne, le squale va se fatiguer, il s'agit de relever assez souvent les bouées pour ne pas les laisser mourir (il doit nager pour assurer sa ventilation), une fois fatigué, remonter le squale au bateau sur le côté du bateau et lui nouer la queue aussi avec un noeud coulant pour maintenir le squale fermement sur la longueur du bateau. Ensuite, en conditions de stress, les requins, si on les retourne sur le dos se mettent comme en veille et vous aurez le temps de le marquer facilement au niveau de la dorsale sans risque de louper. Juste faire attention à la taille du squale par rapport au bateau et couper la ligne l'hameçon sortira de lui même.
Voilà, en espérant que quelque soit la méthode utilisée, vous réussissiez à solutionner le problème.
Bon courage à tous et encore BRAVO pour cette initiative!!!

10.Posté par marc le 11/10/2011 23:40
la violence fait tous les jours beaucoup plus de victime à la Réunion que les requins ,sans trop émouvoir grand monde .c'est surtout la connerie humaine qu'il faudrait baliser ;.dommage quand même qu'on entende peu les ecologistes sur ce sujet .. si demain les surfeurs devaient remplacer les requins dans les eaux reunionnaises pas sur qur la biodiversité y gagnera ;

11.Posté par christian13 le 12/10/2011 03:27
marc tu representes tout ce qui me fait gerber , l`extrémisme a son paroxysme , des gens de tout ages parlent de solutions , toi , antisurfers jaloux tu ne fais parler que ta jalousie, tu me fais pitie ...merci mr gazzo , merci la comunaute du surf qui contrairement a ce que l `on pense . ou ce que les ecolobobos zoreille veulent faire croire ,est loin d ` etre composee que de blanc ,issus de colons , dans une ile vierge a la base , c est faire peu de cas de tous ces champions que sont les hoarau , anne gaelle , 3x vice championne du monde, bodzen , campon de france en guadeloupe , ,robin fredo , jeremy flores , tous descendant des 1ere familles installées a la reunion,,,et oui , c `est dur de faire comprendre a tout le monde que personne ne peux rien revendiquer a la reunion puisque cette ile etait vierge avant l`arrivee des premiers hommes blancs ...

12.Posté par boyer mickael le 12/10/2011 04:46
très bonne initiative!

13.Posté par noe le 12/10/2011 07:26
Ce balisage servira-t-il à quelque chose ?
Est-ce un prétexte pour tuer les requins qui sont des animaux très fragile ?
Comment attraper un requin de 6 m sans risque ? Filet ? harpon avec somnifère ? zin avec appâts ?

Beaucoup de questions qu'on peut se poser ....

14.Posté par corifen le 12/10/2011 17:01
jeremy tu et trop nul .toujours le même . deviens un homme.!!!!!!

15.Posté par jeremy le 12/10/2011 19:44
Apost14: quoi trops nul! né na un tas la moucate y vient "éduque " a nou !En France zot y arrive plus et zot y débarque chez nous pour donner des leçons.mais créole lé pas coullion la bouche ouverte devant les goyaves péi! heureusement.

16.Posté par Gazzo duc le 13/10/2011 12:25
Un requin est attire par une pseudo proie qui n a pas perçu sa présence et qui ne développe pas de comportement de fuite, pour un plongeur qui fait du bruit des bulles et évolue en 3D même le plus gros d papa se montrera craintif prudent car il sent qu il joue a découvert .. Je suis decu par Guy qui entretient la peur inconsciente collective en disant après 40 ans de plongée ce genre de chose, tu en as vu bop des requins pendant ces années Guy ? On dirait pas ...arrêtons de parler et dire n importe quoi sur l'animal essayons de le comprendre, le connaitre, mettons les moyens pour étudier le phénomène actuel réunionnais, Guy je chausse tout les jours mes palmes... Tu peux nous rejoindre car en disant ce genre de choses tu n'aides pas les centres de plongée !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales